La Lettre des Juifs de Constantinople (en espagnol: Carta de los judíos de Constantinopla) est un faux antisémite du milieu du XVIe siècle fabriqué par l'archevêque de Tolède, Juan Martínez Silíceo, pour convaincre le chapitre cathédral de Tolède et le prince régent, le futur Philippe II, d'approuver et de confirmer, respectivement, les statuts sur la Limpieza de sangre (pureté de sang), afin d'interdire l'accès aux principales institutions ecclésiastiques aux "nouveaux chrétiens", Juifs ou Musulmans convertis au catholicisme, souvent sous la contrainte.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La Lettre des Juifs de Constantinople (en espagnol: Carta de los judíos de Constantinopla) est un faux antisémite du milieu du XVIe siècle fabriqué par l'archevêque de Tolède, Juan Martínez Silíceo, pour convaincre le chapitre cathédral de Tolède et le prince régent, le futur Philippe II, d'approuver et de confirmer, respectivement, les statuts sur la Limpieza de sangre (pureté de sang), afin d'interdire l'accès aux principales institutions ecclésiastiques aux "nouveaux chrétiens", Juifs ou Musulmans convertis au catholicisme, souvent sous la contrainte. Le principe de la pureté de sang s'imposa en 1547, après un long conflit avec la papauté, tout d'abord aux institutions dépendant de la couronne de Castille avant de s'étendre à tout le royaume d'Espagne. La Lettre des Juifs de Constantinople et Les iles des Monopantos écrit en 1650 par Francisco de Quevedo y Villegas, sont les deux textes fondateurs du mythe du complot juif pour la domination du monde et les précurseurs du célèbre faux antisémite Les Protocoles des Sages de Sion publié pour la première fois à Saint-Pétersbourg en 1905.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7690572 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 8503 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 78 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107042351 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La Lettre des Juifs de Constantinople (en espagnol: Carta de los judíos de Constantinopla) est un faux antisémite du milieu du XVIe siècle fabriqué par l'archevêque de Tolède, Juan Martínez Silíceo, pour convaincre le chapitre cathédral de Tolède et le prince régent, le futur Philippe II, d'approuver et de confirmer, respectivement, les statuts sur la Limpieza de sangre (pureté de sang), afin d'interdire l'accès aux principales institutions ecclésiastiques aux "nouveaux chrétiens", Juifs ou Musulmans convertis au catholicisme, souvent sous la contrainte.
rdfs:label
  • Lettre des Juifs de Constantinople
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is foaf:primaryTopic of