PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le Coup d'État permanent est un essai de l'homme politique français François Mitterrand, publié par l'éditeur Plon en 1964 pendant la présidence de Charles de Gaulle.Dans ce livre, Mitterrand dénonce la pratique du pouvoir personnel par le général de Gaulle. Il ne se contente pas de critiquer la lettre de la Constitution : il reproche plutôt au général de Gaulle d'avoir trahi la promesse de 1958, selon laquelle le président est un arbitre. Selon Mitterrand, le chef de l'État est devenu tout-puissant : il montre la faiblesse du gouvernement et du Parlement, marginalisés par le président de la République. Dès 1949, Mitterrand s'inquiète de la création du RPF, qu'il juge trop au service exclusif de la personne de De Gaulle. Aussi, lors des débats au terme desquels l'Assemblée nationale lui confie la rédaction d'une nouvelle Constitution, Mitterrand exprime son opposition, puis il appelle à voter non lors du référendum du 28 septembre 1958. Si en 1958, il connaît sa seule défaite aux élections législatives, son opposition au référendum de 1962 paie enfin, puisqu'il retrouve son siège de député de la Nièvre.François Mitterrand insiste aussi sur les abus en matière de justice et de police, le gaullisme devenant « de Gaulle plus la police »,. Il dénonce par exemple l'utilisation de provocateurs, la multiplication des bavures et brutalités policières, les officines en tous genres (comme le SAC et les réseaux Foccart), les tribunaux d'exception (Haut Tribunal militaire, remplacé par une Cour militaire de justice puis par la Cour de sûreté de l'État, cette dernière ayant été supprimée dès l'été 1981 par la gauche), le mépris du Conseil constitutionnel et du Conseil d'État, ou encore le recours abusif au délit d'offense au chef de l'État.Les préfaciers de la réédition de 2010 rappellent que Mitterrand a déjà voté contre la Constitution de la Quatrième République, critiquant ce « régime anachronique ». Si le livre est souvent présenté comme une dénonciation de l'élection présidentielle au suffrage universel, il ne contient pas de tel jugement, Mitterrand jugeant le principe « acceptable en soi ». En revanche, il dénonce les conditions de ce choix qui procède non d'une délibération parlementaire, mais d'un texte élaboré par l'exécutif, ce qui est anticonstitutionnel dénonce le président du Sénat Gaston Monnerville, qui accuse le Premier ministre de forfaiture en violant le texte de la Constitution en vigueur. Le livre connaît un grand écho qui permet à François Mitterrand d'incarner la meilleure opposition à de Gaulle. Alors que Gaston Defferre et Pierre Mendès-France insistent sur la critique du programme gaullien, François Mitterrand fait le choix d'affronter l'essence même du régime gaulliste. Cela le fait choisir comme le candidat de gauche pour l'élection présidentielle de 1965, où son accession au second tour le rend incontournable pour les échéances futures.
dbpedia-owl:author
dbpedia-owl:literaryGenre
dbpedia-owl:numberOfPages
  • 285 (xsd:integer)
dbpedia-owl:publisher
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 113523 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 8753 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 72 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108205186 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:auteur
prop-fr:collection
  • Les Débats de notre temps
prop-fr:dateparution
  • 1964 (xsd:integer)
prop-fr:genre
prop-fr:pages
  • 285 (xsd:integer)
prop-fr:titre
  • Le Coup d’État permanent
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:wikiquote
  • François Mitterrand#Le_Coup_d'État_permanent
prop-fr:wikiquoteTitre
  • Extraits et Citations de Le Coup d'État permanent
prop-fr:éditeur
dc:publisher
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Le Coup d'État permanent est un essai de l'homme politique français François Mitterrand, publié par l'éditeur Plon en 1964 pendant la présidence de Charles de Gaulle.Dans ce livre, Mitterrand dénonce la pratique du pouvoir personnel par le général de Gaulle. Il ne se contente pas de critiquer la lettre de la Constitution : il reproche plutôt au général de Gaulle d'avoir trahi la promesse de 1958, selon laquelle le président est un arbitre.
rdfs:label
  • Le Coup d'État permanent
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Le Coup d’État permanent
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of