Dans la théorie des jeux combinatoires, un jeu partisan est un jeu qui n'est pas impartial, c'est-à-dire un jeu pour lequel les coups disponibles dépendent non seulement de la position, mais aussi du joueur dont c'est le tour.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Dans la théorie des jeux combinatoires, un jeu partisan est un jeu qui n'est pas impartial, c'est-à-dire un jeu pour lequel les coups disponibles dépendent non seulement de la position, mais aussi du joueur dont c'est le tour. Le concept de jeu partisan a été initialement développé et étudié par Elwyn Berlekamp, John Horton Conway et Richard Guy dans les livres On Numbers and Games (1976) et Winning Ways for your Mathematical Plays (1982).La plupart des jeux du grand public sont des jeux partisans. C'est le cas par exemple du jeu d'échecs, car à partir d'une position donnée, les coups autorisés pour le joueur noir sont différents des coups autorisés pour le joueur blanc.La théorie des jeux partisans est plus difficile que celle des jeux impartiaux, car le théorème de Sprague-Grundy ne s'applique pas. La recherche d'un équivalent du théorème de Sprague-Grundy pour les sommes de jeux partisans est le point de départ de la théorie des jeux combinatoires.
  • In combinatorial game theory, a game is partisan if it is not impartial. That is, some moves are available to one player and not to the other.Most games are partisan. For example, in chess, only one player can move the white pieces. More strongly, when analyzed using combinatorial game theory, many chess positions have values that cannot be expressed as the value of an impartial game, for instance when one side has a number of extra tempos that can be used to put the other side into zugzwang.Partisan games are more difficult to analyze than impartial games, as the Sprague–Grundy theorem does not apply. However, the application of combinatorial game theory to partisan games allows the significance of numbers as games to be seen, in a way that is not possible with impartial games.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4878830 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 1973 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 13 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 103368710 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1982 (xsd:integer)
  • 2001 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • ---
prop-fr:auteurs
  • E. Berlekamp, J. H. Conway, R. Guy
prop-fr:isbn
  • 0 (xsd:integer)
  • 1 (xsd:integer)
prop-fr:langue
  • anglais
prop-fr:lienTitre
  • Winning Ways for your Mathematical Plays
prop-fr:numéroD'édition
  • 2 (xsd:integer)
prop-fr:titre
  • Winning Ways for your Mathematical Plays
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Academic Press
  • A K Peters Ltd
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Dans la théorie des jeux combinatoires, un jeu partisan est un jeu qui n'est pas impartial, c'est-à-dire un jeu pour lequel les coups disponibles dépendent non seulement de la position, mais aussi du joueur dont c'est le tour.
  • In combinatorial game theory, a game is partisan if it is not impartial. That is, some moves are available to one player and not to the other.Most games are partisan. For example, in chess, only one player can move the white pieces.
rdfs:label
  • Jeu partisan
  • Partisan game
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of