Jehan de Vézelay ou Jean de Jérusalem (1042-1119) serait, d'après un livre paru en 1994 écrit par M. Galvieski, un Templier qui aurait participé à la libération de Jérusalem en 1099, conquise vingt ans plus tôt par les Turcs.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Jehan de Vézelay ou Jean de Jérusalem (1042-1119) serait, d'après un livre paru en 1994 écrit par M. Galvieski, un Templier qui aurait participé à la libération de Jérusalem en 1099, conquise vingt ans plus tôt par les Turcs. Cet auteur lui attribue des prophéties concernant le 3ème millénaire, dites Protocole secret des prophéties.Ne pas confondre Jean de Mareuil (le pseudonyme d'un auteur ayant écrit un livre sur les prophéties de Jean de Jérusalem) avec Jean de Jérusalem (le personnage inventé par l'auteur répondant au pseudonyme de M. Galvieski dans son livre de 1994). A titre d'exemple Jean de Mareuil a aussi publié un autre livre en 1994 intitulé "Les ultimes prophéties de Nostradamus", ISBN 2733904507.Le texte de ces prophéties n'a été publié qu'à partir de 1994 (plusieurs éditions en français et allemand). Il est connu que ce texte, ainsi que la biographie de "Jean de Jérusalem" et les rares éléments qu'il mentionne pour l'origine du soi-disant manuscrit, détaillés ci-après, sont une totale invention de M. Galvieski, reprise ensuite par d'autres auteurs comme Jean de Mareuil.D'après M. Galvieski, selon le manuscrit de Loubianka, Jean de Jérusalem serait l'enfant du monastère bénédictin de Vézelay, fils de Bourgogne, soldat du Christ en Terre sainte, et l'un de huit fondateurs de l’ordre du Temple. Il serait un proche d'Hugues de Payns, premier grand maître de l’ordre du Temple, et serait né en Bourgogne vers 1042 et mort à Jérusalem en 1119.D'après une autre version, il aurait été plutôt croisé et bénédictin. On assure qu'après la Première Croisade il a découvert un grand secret sur le Mont du Temple à Jérusalem, ce qui a fait de lui un prophète.Jean de Jérusalem aurait écrit sept manuscrits de prophéties, au contenu identique. Trois manuscrits auraient été confiés à Bernard de Clairvaux (saint Bernard) qui en donne un au monastère de Vézelay. Quatre autres exemplaires auraient été dispersés et eurent différents destinataires. Un manuscrit retrouvé dans les archives du KGB à la Loubianka en 1992, faisait, selon les services russes, partie d'un lot d'archives allemandes saisies à Berlin, ce qui expliquerait les différentes mentions en marge qui s'y trouvent, indiquant que ce manuscrit fut saisi dans une bibliothèque juive de Varsovie (Pologne).Ce manuscrit aurait été retrouvé et traduit par le professeur russe Galvieski (1917-1995) et publié d'abord en français en 1994, puis en allemand. Aucun original de cette prophétie n'a été photographié ou exposé à ce jour. Ce manuscrit russe, on le dit aussi trouvé dans les archives du monastère de la Trinité-Saint-Serge à Zagorsk près de Moscou (Russie) en 1992/1993. M. Galvieski assure que les textes peuvent être datés du XIVe siècle.
  • Johannes of Jerusalem (1042–1119), born Jehan de Vezelay, was the abbot of the monastery at Vézelay, France.[citation needed] However, there are no historical records that prove that a John of Jerusalem ever existed.
  • Jehan de Vezelay (auch bekannt als Johannes von Jerusalem) ist der Name eines fiktiven Propheten, der im Mittelalter gelebt haben soll. Ihm werden Prophezeiungen für die Zeit nach dem Jahr 2000 zugeschrieben.Nach seiner erfundenen Lebensgeschichte soll Jehan ein französischer Tempelritter und einer der neun Gründer des Templerordens gewesen sein. Sein Geburtsjahr wird mit 1042 angeben, sein Todesjahr mit 1119. Nach einer anderen Version soll er zwar Kreuzfahrer, aber Benediktiner gewesen sein. Behauptet wird, dass Jehan nach dem 1. Kreuzzug ein großes Geheimnis auf dem Jerusalemer Tempelberg entdeckt habe, welches ihn zum Propheten machte. Wie bei allen esoterischen Erzählungen dieser Art sind Entstehung, Herkunft und Hintergründe dieser Erfindung schwer zu überprüfen, da diese systematisch verschleiert werden. So sollen die Prophezeiungen 1994 im KGB-Archiv der Lubjanka von einem angeblichen russischen Professor M. Galvieski (1917–1995) wieder aufgefunden worden sein. Dorthin habe man sie seinerzeit nach Kirchenschließungen, insbesondere des Klosters der Dreieinigkeit in Sagorsk, gebracht. Behauptet wird, dass die gefundenen Niederschriften in das 14. Jahrhundert datiert werden können.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4233780 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 10849 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 57 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110289565 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Jehan de Vézelay ou Jean de Jérusalem (1042-1119) serait, d'après un livre paru en 1994 écrit par M. Galvieski, un Templier qui aurait participé à la libération de Jérusalem en 1099, conquise vingt ans plus tôt par les Turcs.
  • Johannes of Jerusalem (1042–1119), born Jehan de Vezelay, was the abbot of the monastery at Vézelay, France.[citation needed] However, there are no historical records that prove that a John of Jerusalem ever existed.
  • Jehan de Vezelay (auch bekannt als Johannes von Jerusalem) ist der Name eines fiktiven Propheten, der im Mittelalter gelebt haben soll. Ihm werden Prophezeiungen für die Zeit nach dem Jahr 2000 zugeschrieben.Nach seiner erfundenen Lebensgeschichte soll Jehan ein französischer Tempelritter und einer der neun Gründer des Templerordens gewesen sein. Sein Geburtsjahr wird mit 1042 angeben, sein Todesjahr mit 1119. Nach einer anderen Version soll er zwar Kreuzfahrer, aber Benediktiner gewesen sein.
rdfs:label
  • Jean de Vézelay
  • Jehan de Vezelay
  • Johannes of Jerusalem
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of