Jean-Marc Robitaille (né le 11 septembre 1955 à Lévis (Québec)) est un homme politique québécois, ancien député à la Chambre des Communes du Canada et actuel maire de Terrebonne, dixième ville du Québec.Ayant travaillé dans le domaine immobilier, il devient attaché politique du député conservateur Robert Toupin, élu en 1984. Toupin, qui passera député néo-démocrate et ensuite indépendant, sera défait par son ancien employé lors de l'élection fédérale canadienne de 1988.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Jean-Marc Robitaille (né le 11 septembre 1955 à Lévis (Québec)) est un homme politique québécois, ancien député à la Chambre des Communes du Canada et actuel maire de Terrebonne, dixième ville du Québec.Ayant travaillé dans le domaine immobilier, il devient attaché politique du député conservateur Robert Toupin, élu en 1984. Toupin, qui passera député néo-démocrate et ensuite indépendant, sera défait par son ancien employé lors de l'élection fédérale canadienne de 1988. Ainsi, Jean-Marc Robitaille demeurera député fédéral pour le Parti progressiste-conservateur du Canada de la circonscription de Terrebonne à la Chambre des communes du Canada de 1988 à 1993 en tant que membre de la 34e législature du Canada. Durant son passage à la Chambre des Communes, Robitaille se retrouvera littéralement dans l'antichambre du gouvernement puisqu'il sera remarqué par sa verve et deviendra, en septembre 1993, secrétaire parlementaire du ministre des Finances du Canada. Courtisé par le Bloc Québécois, ce nationaliste qui avait voté oui au référendum de 1980, demeure cependant fidèle au Premier ministre Brian Mulroney. Il est défait par Benoît Sauvageau du Bloc québécois lors de l'élection fédérale canadienne de 1993.Après un retour dans le domaine de l'immobilier, il soutiendra la souveraineté du Québec en 1995. Il sera nommé par le premier ministre Jacques Parizeau comme membre de la commission sur l'avenir du Québec et présidera le comité des gens d'affaires pour le Oui dans la circonscription de Terrebonne[réf. nécessaire].Tenté par la politique municipale, il a été élu maire de Terrebonne en 1997, puis réélu en 2001, 2005 et en 2009 avec 68,8% des voix. L'administration de Jean-Marc Robitaille sera marquée par de nombreux grands chantiers. La ville sera fusionnée, en 2001, aux municipalités voisines de La Plaine et de Lachenaie afin de former la nouvelle ville de Terrebonne qui est aujourd'hui la dixième ville en importance au Québec (108 830 habitants). De nombreuses infrastructures d'importance verront le jour, notamment l'imposant complexe de la Cité des sports, alors que des politiques structurantes d'envergure seront adoptées. Citons entre autres la politique cadre en matière d'environnement du Plan vert, de même que la récente Politique culturelle qui vise à doter la ville d'orientations globales et porteuses pour le développement des activités culturelles sur le territoire de la municipalité.Le 8 novembre 2010, il se retire temporairement de certaines de ses fonctions afin que le Ministère des Affaires municipales fasse la lumière sur des allégations de conflit d'intérêts. Il reprendra son poste quelques semaines plus tard. En avril 2012, le ministère des Affaires municipales du Québec (MAMROT) déposait un rapport de vérification sur l'administration municipale de Terrebonne qui venait blanchir l'administration du maire Robitaille et confirmer la conformité du processus d'attribution des contrats de la municipalité.En janvier 2013, Jean-Marc Robitaille confirmait sa volonté de solliciter un nouveau mandat à titre de maire de Terrebonne aux élections municipales de novembre 2013.Septembre 2014: Le maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, reconnaît avoir séjourné sur le bateau de Tony Accurso et avoir menti lorsqu'il a été interrogé à ce sujet en novembre 2013. Cependant, il n'a pas l'intention de démissionner.[1]
  • Jean-Marc Robitaille (born 11 September 1955 in Lévis, Quebec) was a member of the Canadian House of Commons from 1988 to 1993 and is currently mayor of Terrebonne, Quebec. His career was in real estate.He was elected in the 1988 federal election at the Terrebonne electoral district for the Progressive Conservative party. He served in the 34th Canadian Parliament after which he was defeated by Bloc Québécois candidate Benoît Sauvageau in the 1993 federal election.He has been mayor of Terrebonne since 2 November 1997 and was acclaimed for another term in the 2005 municipal election and re-elected in 2009.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4132495 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 5095 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 24 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107608902 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:après
prop-fr:avant
prop-fr:nom
  • Député de Terrebonne
prop-fr:période
  • 1988 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Jean-Marc Robitaille (né le 11 septembre 1955 à Lévis (Québec)) est un homme politique québécois, ancien député à la Chambre des Communes du Canada et actuel maire de Terrebonne, dixième ville du Québec.Ayant travaillé dans le domaine immobilier, il devient attaché politique du député conservateur Robert Toupin, élu en 1984. Toupin, qui passera député néo-démocrate et ensuite indépendant, sera défait par son ancien employé lors de l'élection fédérale canadienne de 1988.
  • Jean-Marc Robitaille (born 11 September 1955 in Lévis, Quebec) was a member of the Canadian House of Commons from 1988 to 1993 and is currently mayor of Terrebonne, Quebec. His career was in real estate.He was elected in the 1988 federal election at the Terrebonne electoral district for the Progressive Conservative party.
rdfs:label
  • Jean-Marc Robitaille
  • Jean-Marc Robitaille
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:après of
is prop-fr:maire of
is foaf:primaryTopic of