L'induction florale est le phénomène botanique qui fait qu'un bourgeon à feuille évolue en bouton à fleur sous l’action d’éléments extérieurs, comme une période obligatoire de froid (vernalisation) ; des variations saisonnières de température (thermopériodisme) ; la longueur du jour (photopériode) ; le temps qui passe (il semble que les plantes soient génétiquement programmées pour que, au delà d'une certaine période, la floraison soit induite, même en l'absence des autres stimuli, l'horloge interne de la plante, dépendant pour cette opération du taux d'un brin d'ARN (microARN 156) dans la cellule (Ce taux qui diminue avec le temps); cette découverte a été faite en étudiant la plante-modèle de laboratoire Arabidopsis thaliana.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'induction florale est le phénomène botanique qui fait qu'un bourgeon à feuille évolue en bouton à fleur sous l’action d’éléments extérieurs, comme une période obligatoire de froid (vernalisation) ; des variations saisonnières de température (thermopériodisme) ; la longueur du jour (photopériode) ; le temps qui passe (il semble que les plantes soient génétiquement programmées pour que, au delà d'une certaine période, la floraison soit induite, même en l'absence des autres stimuli, l'horloge interne de la plante, dépendant pour cette opération du taux d'un brin d'ARN (microARN 156) dans la cellule (Ce taux qui diminue avec le temps); cette découverte a été faite en étudiant la plante-modèle de laboratoire Arabidopsis thaliana. Les gènes SPL induisent la floraison. Chez Arabidopsis thaliana, ils sont inhibés par un taux élevé (chez la jeune plante) de microARN 156.) ; des variations thermohygrométriques (sécheresse, stress hydrique ; par exemple, une réduction de l'arrosage favorise l'induction florale des agrumes) ; des hormones induites en réaction à d'autres facteurs de stress (taille, certaines maladies) Les facteurs trophiques jouent également un rôle important. Lorsque l'alimentation de la plante est riche en azote, on favorise le développement végétatif alors qu’une alimentation riche en carbone favorise l'induction florale. Si le rapport C/N est supérieur à 20, on favorise la floraison. En dessous, on l'inhibe.Il y a donc compétition entre la croissance végétative et le développement d’organe reproducteur. C'est pour cette raison qu'on taille les arbres fruitiers, on supprime les boutons végétatifs pour mieux alimenter les boutons floraux.Chez les plantes annuelles, l’induction florale est aussi le début de la sénescence.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1919965 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 3796 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 27 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107269786 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'induction florale est le phénomène botanique qui fait qu'un bourgeon à feuille évolue en bouton à fleur sous l’action d’éléments extérieurs, comme une période obligatoire de froid (vernalisation) ; des variations saisonnières de température (thermopériodisme) ; la longueur du jour (photopériode) ; le temps qui passe (il semble que les plantes soient génétiquement programmées pour que, au delà d'une certaine période, la floraison soit induite, même en l'absence des autres stimuli, l'horloge interne de la plante, dépendant pour cette opération du taux d'un brin d'ARN (microARN 156) dans la cellule (Ce taux qui diminue avec le temps); cette découverte a été faite en étudiant la plante-modèle de laboratoire Arabidopsis thaliana.
rdfs:label
  • Induction florale
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of