L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est un impôt sur la fortune français payé par les personnes physiques et les couples détenant un patrimoine net taxable supérieur (au sens strict) à un certain seuil d'entrée au 1er janvier de l'année considérée.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est un impôt sur la fortune français payé par les personnes physiques et les couples détenant un patrimoine net taxable supérieur (au sens strict) à un certain seuil d'entrée au 1er janvier de l'année considérée. Cet impôt progressif par tranches est assis sur la partie supérieure du patrimoine, au-delà d'un seuil défini par le commencement de la première tranche, qui peut être différent du seuil d'entrée à partir duquel le foyer est considéré comme assujetti, et qui peut également varier d'une année à l'autre, suivant les années et les lois en vigueur (sauf en 2012 où un système de taux fixe s'appliquant sur l'ensemble du patrimoine a été instauré, mais il a été suivi d'une contribution exceptionnelle sur la fortune, pour correspondre en définitive cette année-là à un impôt progressif par tranches). Au 1er janvier 2013, ainsi que pour les années suivantes, le seuil d'entrée est fixé à 1 300 000 euros, et les taux vont de 0,5 à 1,5 %, la 1re tranche s'appliquant à partir de 800 000 euros.En 2013, 312 046 foyers français ont réglé l'ISF, pour des recettes s'établissant à 4,39 milliards d'euros à l'État (soit une moyenne d'environ 14 000 euros par foyer redevable). Cet impôt français n'a pas cours dans les collectivités d'outre-mer (il reste applicable dans les départements d'outre-mer).L'ISF est un impôt déclaratif et autoliquidé. Il appartient aux personnes redevables de faire elles-mêmes une estimation détaillée de la valeur de leurs biens au 1er janvier, de calculer le montant de l'impôt et d'envoyer leur déclaration, accompagnée du paiement à l'ordre du Trésor Public, à la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), et plus particulièrement au service des impôts des entreprises dont dépend leur domicile au 1er janvier, avant le 15 juin. Les services fiscaux peuvent contrôler la déclaration et éventuellement proposer des rectifications pendant trois ans. Néanmoins en cas d'absence de déclaration ou d'omission d'un bien le délai de reprise est de six ans.L'ISF est souvent considéré comme une « exception française », vu son absence dans la plupart des autres pays du monde (voir impôt sur la fortune). Souvent qualifié d'« impôt idéologique »,, il est critiqué pour des raisons morales, fiscales ou économiques. Ceux qui le défendent soulignent en particulier le rôle de justice sociale dévolu à cet impôt.Par son histoire, son mode de calcul et ses objectifs, l'ISF est un sujet polémique et un véritable point de clivage idéologique au sein du monde politique français.
  • The solidarity tax on wealth (French: Impôt de solidarité sur la fortune or ISF) is an annual direct wealth tax on those in France having assets in excess of €1,300,000, (since 2011) . It was one of the Socialist Party's 1981 electoral program's measures, 110 Propositions for France. First named IGF (Impôt sur les Grandes Fortunes), it was abolished in 1986 by Jacques Chirac's right-wing government, but re-established in 1988 as ISF in slightly different terms after François Mitterrand's re-election.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 76327 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 80098 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 188 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110217590 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est un impôt sur la fortune français payé par les personnes physiques et les couples détenant un patrimoine net taxable supérieur (au sens strict) à un certain seuil d'entrée au 1er janvier de l'année considérée.
  • The solidarity tax on wealth (French: Impôt de solidarité sur la fortune or ISF) is an annual direct wealth tax on those in France having assets in excess of €1,300,000, (since 2011) . It was one of the Socialist Party's 1981 electoral program's measures, 110 Propositions for France.
rdfs:label
  • Impôt de solidarité sur la fortune
  • Solidarity tax on wealth
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of