L’hypothèse Ruddiman est une théorie développée par le climatologue américain William F. Ruddiman, qui affirme que le réchauffement climatique d’origine humaine a commencé il y a 8 000 ans avec les débuts de l’agriculture, donc bien avant l’ère industrielle. La déforestation, l’irrigation et l’élevage auraient entraîné, directement et indirectement, une augmentation significative des concentrations de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone et méthane).

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L’hypothèse Ruddiman est une théorie développée par le climatologue américain William F. Ruddiman, qui affirme que le réchauffement climatique d’origine humaine a commencé il y a 8 000 ans avec les débuts de l’agriculture, donc bien avant l’ère industrielle. La déforestation, l’irrigation et l’élevage auraient entraîné, directement et indirectement, une augmentation significative des concentrations de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone et méthane). Cette augmentation aurait eu lieu à un rythme bien moins élevé que celui observé actuellement, mais en se cumulant sur des millénaires elle aurait eu un effet suffisant pour entraîner un réchauffement global de l’ordre de 1 °C. Selon Ruddiman, ce réchauffement ancien aurait contrebalancé la tendance au refroidissement inscrite dans les cycles du climat, en maintenant le climat au-dessus du seuil de déclenchement d’une nouvelle glaciation. De plus, Ruddiman met en rapport certaines périodes de froid observées depuis 2 000 ans, comme le petit âge glaciaire, avec les grandes épidémies ayant frappé l’humanité. L’abandon massif des terres cultivées et la reforestation provoqués par ces pandémies auraient entraîné une baisse des émissions de dioxyde de carbone d’origine agricole et donc réduit le réchauffement pendant ces périodes. La théorie de Ruddiman a donné lieu à un vif débat dans la communauté scientifique. Les arguments de ses opposants sont les suivants : les premiers agriculteurs n’ont pas pu avoir un impact significatif sur les émissions de gaz à effet de serre avec une population aussi faible et une technique rudimentaire. l’augmentation anormale du dioxyde de carbone depuis 8 000 ans et du méthane depuis 5 000 ans, qui est à la base de l’hypothèse, sont dues à des causes naturelles. Le retour de la glaciation ne devrait pas avoir lieu avant plusieurs dizaines de milliers d’années, même en l’absence de toute intervention humaine.Ruddiman a publié des réponses à chacune de ces critiques.
  • The early anthropocene hypothesis (sometimes called Early Anthropogenic) is a theory proposed by William Ruddiman. It posits that the Anthropocene era, as some scientists call the most recent period in the Earth's history when the activities of the human race first began to have a significant global impact on the Earth's climate and ecosystems, did not begin in the eighteenth century with advent of coal-burning factories and power plants of the industrial era, as was commonly assumed, but dates back to 8,000 years ago, triggered by intense farming activities of our early agrarian ancestors. It was at that time that atmospheric greenhouse gas concentrations stopped following the periodic pattern of rises and falls that had accurately characterized their past long-term behavior, a pattern which is explained by natural variations in the Earth's orbit known as Milankovitch cycles.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4235989 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 24553 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 74 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 91850487 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L’hypothèse Ruddiman est une théorie développée par le climatologue américain William F. Ruddiman, qui affirme que le réchauffement climatique d’origine humaine a commencé il y a 8 000 ans avec les débuts de l’agriculture, donc bien avant l’ère industrielle. La déforestation, l’irrigation et l’élevage auraient entraîné, directement et indirectement, une augmentation significative des concentrations de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone et méthane).
  • The early anthropocene hypothesis (sometimes called Early Anthropogenic) is a theory proposed by William Ruddiman.
rdfs:label
  • Hypothèse Ruddiman
  • Early anthropocene
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of