L'histoire du sport en France peut se découper dans le temps en séquences spécifiques relativement homogènes mais de durées très variables. Ses origines remontent pour beaucoup à la période gallo-romaine avant de revêtir des formes particulières au Moyen Âge puis de justifier un discours très construit lors de la Renaissance. Celui-ci ne se cristallise vraiment en France que dans la première partie du XIXe siècle avec le développement de la gymnastique comme activité éducative et hygiénique.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'histoire du sport en France peut se découper dans le temps en séquences spécifiques relativement homogènes mais de durées très variables. Ses origines remontent pour beaucoup à la période gallo-romaine avant de revêtir des formes particulières au Moyen Âge puis de justifier un discours très construit lors de la Renaissance. Celui-ci ne se cristallise vraiment en France que dans la première partie du XIXe siècle avec le développement de la gymnastique comme activité éducative et hygiénique. Ce n'est qu'à la fin de ce siècle que certains s'efforcent d'y associer la compétition sportive venue timidement d'outre-Manche comme activité de loisir de l'aristocratie. Ces pionniers doivent lutter contre le manque d'intérêt des pouvoirs publics et leurs dissensions internes entre les tenants du modèle anglo-saxon et ceux des jeux traditionnels français. Cette période, qui va jusqu'à la guerre de 1914, voit l'émergence de l'Olympisme et le partage du sport français entre trois grands organismes : l'Union des sociétés de gymnastique de France apparue dès 1875, l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques et les patronages de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France. À partir du 1er juillet 1901, celles-ci bénéficient du nouveau statut associatif.Ce n'est qu'après l'armistice de 1918 que le sport français commence à s'engager vers la modernité avec l'éclatement de l'USFSA qui donne naissance aux actuelles fédérations unisports. Le Front populaire manifeste un intérêt certain pour le développement du sport, mais ce n'est que l'État français de Vichy qui lui fournit son premier cadre législatif avec la Charte des sports de décembre 1940. Le gouvernement provisoire d'Alger l'abroge par ordonnance dès 1943 mais s'empresse de confirmer en 1945 l'intérêt de cet enjeu national par une nouvelle ordonnance qui place peu ou prou le sport français en délégation de pouvoirs. Les urgences de reconstruction de la nation font néanmoins passer au second plan cet intérêt jusqu'en 1960 où l'échec français aux Jeux olympiques de Rome entraîne un réveil brutal. Un important programme de constructions sportives est mis en œuvre, des postes de fonctionnaires sont mis à la disposition des fédérations et la formation des cadres structurée par une loi en 1963 puis la mise en place de brevets d'état d'éducateurs sportifs (BEES). Il faut cependant attendre 1975 pour qu'une loi se préoccupe de préciser les structures du sport. Les fédérations — partagées entre un Comité national des sports et un Comité olympique français et, jusqu'ici, plus ou moins livrées à elles-mêmes — sont regroupées au sein d'un organisme unique : le Comité national olympique et sportif français. Cette loi est remplacée en 1984 par un nouveau texte qui crée un service public des activités physiques et sportives aussitôt délégué au mouvement sportif. Modifiée et complétée à deux reprises par des ministres successifs celle-ci est le cadre de développement et de fonctionnement du sport français contemporain.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1060112 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 121048 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 549 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109630173 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1948 (xsd:integer)
  • 1974 (xsd:integer)
  • 1977 (xsd:integer)
  • 1984 (xsd:integer)
  • 1986 (xsd:integer)
  • 1987 (xsd:integer)
  • 1990 (xsd:integer)
  • 1992 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
  • 1995 (xsd:integer)
  • 1996 (xsd:integer)
  • 1997 (xsd:integer)
  • 1998 (xsd:integer)
  • 1999 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 2001 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2003 (xsd:integer)
  • 2004 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
  • 2012 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Comité des travaux historiques et scientifiques
  • Thierry Terret
  • Bernard Merdrignac
  • Philippe Brossard
  • Alain Arvin-Bérod
  • Claude Piard
  • Raymond Barrull
  • Robert Hervet
  • Jean Latte
  • Bruno Dumons, Gilles Pollet, Muriel Berjat
  • Gilles Bui-Xuân et Jacques Gleyse
  • Jacques Gleyse
  • Jacques Ulmann
  • Jean Zorro
  • Jean-Jules Jusserand
  • Jean-Michel Mehl
  • Michel Merkel
  • Norbert Mueller
  • Pierre Arnaud et Jean Camy
  • Pierre Arnaud et col.
  • Pierre-Alban Lebecq
  • Raphaël Mugnier
  • Renata Freccero
  • Ronald Hubscher
prop-fr:bnf
  • 39044783 (xsd:integer)
  • 39135285 (xsd:integer)
  • 42298231 (xsd:integer)
  • 371162132 (xsd:integer)
  • 388499935 (xsd:integer)
  • 427613457 (xsd:integer)
  • 1.357777224E11
  • 4.1209035E7
  • FRBNF37077311z
prop-fr:collection
prop-fr:colonnes
  • 3 (xsd:integer)
prop-fr:date
  • 2013-06-21 (xsd:date)
prop-fr:directeur
  • oui
prop-fr:format
  • relié
  • actes du Carrefour de l'histoire du sport, Grenoble
prop-fr:group
  • N
  • "B"
  • "L"
  • "P"
  • "AB"
  • "U"
prop-fr:id
  • Collectif A1992
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 958707952 (xsd:integer)
  • 2735502465 (xsd:double)
  • sans
prop-fr:jour
  • 17 (xsd:integer)
prop-fr:lienAuteur
  • Comité des travaux historiques et scientifiques
  • Thierry Terret
  • Pierre Arnaud
  • Jacques Rivière
  • Richard Escot
  • Claude Piard
  • Jacques Gleyse
prop-fr:lienÉditeur
  • Calmann-Lévy
prop-fr:lieu
  • Grenoble
  • Lyon
  • Paris
  • Rennes
  • Toulouse
  • Turin
  • Paris-Genève
  • Biarritz, Paris
prop-fr:mois
  • novembre
  • nov-déc
prop-fr:nom
  • Rivière
  • Attali
  • Escot
prop-fr:numéroD'édition
  • 13 (xsd:integer)
prop-fr:oclc
  • 66302325 (xsd:integer)
prop-fr:oldid
  • 94233381 (xsd:integer)
prop-fr:pages
  • 173 (xsd:integer)
  • 480 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 831 (xsd:integer)
prop-fr:préface
  • François Hébrard
prop-fr:prénom
  • Jacques
  • Michaël
  • Richard
prop-fr:sousTitre
  • Les sports d'hiver à travers les Jeux olympiques de Chamonix Mont-Blanc en 1924
prop-fr:titre
  • -14 (xsd:integer)
  • 4.73364E9
  • Histoire des sports
  • Jeux et sports dans l'histoire
  • Un siècle de rugby
  • Pierre de Coubertin
  • Le Sport au Moyen Âge
  • L'institution et le nageur: histoire de la Fédération française de natation
  • Les étapes de la gymnastique au sol et aux agrès en France et dans le monde
  • La FSF de 1898 à 1948
  • Et Didon créa la devise olympique
  • Les enfants d'Olympie
  • La gymnastique
  • Où va la gym ?
  • Éducation physique et sport
  • L'émergence de l'éducation physique. Georges Demenij et Georges Hébert
  • De la gymnastique aux sports modernes
  • Coubertin et l’Olympisme. Questions pour l’avenir
  • Le sport et les français pendant l'occupation, tome 1
  • L'Instrumentalisation du corps
  • La Fabrica dei corpi
  • Les jeux au royaume de France du XIIIe au
  • La naissance du mouvement sportif associatif en France
  • Naissance du sport moderne
  • Sports et Médias. Du XIXe siècle à nos jours
  • Vers une nouvelle politique sportive
  • Sports, éducation physique et mouvements affinitaires au XXe siècle
  • Archéologie de l'Education Physique au XXe siècle en France
  • L'Education Physique au XXe siècle en France. Approches historique et culturelle
  • Les sports et jeux d'exercice dans l'ancienne France
  • L'histoire en mouvements, le sport dans la société française
prop-fr:titreChapitre
  • Tissier et Coubertin par Jean Durry
prop-fr:vote
  • BA
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'histoire du sport en France peut se découper dans le temps en séquences spécifiques relativement homogènes mais de durées très variables. Ses origines remontent pour beaucoup à la période gallo-romaine avant de revêtir des formes particulières au Moyen Âge puis de justifier un discours très construit lors de la Renaissance. Celui-ci ne se cristallise vraiment en France que dans la première partie du XIXe siècle avec le développement de la gymnastique comme activité éducative et hygiénique.
rdfs:label
  • Histoire du sport en France
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of