Cette période, qui va de 1715 à 1789, confirme que la Marine française est désormais une force permanente après le difficile enracinement du XVIIe siècle. Réduite à peu de chose en 1715, la Marine royale se reconstruit lentement dans les années 1720-1740 et se montre même très innovante pour tenter de compenser la supériorité de la Royal Navy issue des dernières guerres louis-quatorziennes.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Cette période, qui va de 1715 à 1789, confirme que la Marine française est désormais une force permanente après le difficile enracinement du XVIIe siècle. Réduite à peu de chose en 1715, la Marine royale se reconstruit lentement dans les années 1720-1740 et se montre même très innovante pour tenter de compenser la supériorité de la Royal Navy issue des dernières guerres louis-quatorziennes. Louis XV, qui reprend la politique de paix avec l’Angleterre héritée de la période de la Régence, n’accorde pas à sa flotte la totalité des crédits que lui demandent régulièrement ses ministres (comme Maurepas, Choiseul ou Bourgeois de Boynes) ce qui fait plafonner le nombre de vaisseaux, maintient un déficit en frégates et limite souvent à peu de chose l’entrainement à la mer. Si la guerre de Succession d'Autriche (1744-1748), n’est pas déshonorante pour la marine française qui réussit presque à faire match nul avec la Navy, celle de Sept Ans (1756-1763) est absolument catastrophique, se soldant par des défaites humiliantes et la perte du premier empire colonial français. Louis XVI, passionné de questions navales et d’explorations entreprend, avec l’aide de bon ministres (Sartine, de Castries), de développer et réorganiser sa marine. Celle-ci, par la qualité de ses bâtiments et leur puissance de feu, retrouve le niveau de ce qu’elle était sous Louis XIV et offre à la France l’occasion d’une « revanche » contre l’Angleterre lors de la guerre d’Amérique (1776-1783). Pour la première fois dans l’histoire du pays, le budget de la Marine dépasse celui de l’armée de Terre (1782) et les plans types Borda-Sané permettent enfin de produire des vaisseaux standardisés. Le système de ports-arsenaux développé depuis le XVIIe siècle trouve son aboutissement avec le lancement des travaux de Cherbourg en 1784. Cet ensemble forme aussi l’élément le plus développé et le plus perfectionné des bases industrielles de la France en 1789.Comme au siècle précédent, le pays reste, dans ses profondeurs terriennes, indifférent aux questions navales et coloniales. Néanmoins, la France connait une maritimisation de son économie avec le succès du trafic vers les « isles » à sucre des Antilles est celui de la Compagnie des Indes vers l’Asie, ce qui contraste avec l’échec de Colbert qui avait multiplié, en vain en son temps, les compagnies de navigation. Cette évolution oblige la Marine royale à intervenir sur des théâtres d’opération de plus en plus lointains alors qu’au siècle précédent les grands affrontements ne se déroulaient que dans les eaux européennes. Les élites prennent l’habitude de consommer du café du chocolat et du sucre, — produits venus forcément de la mer — se passionnent pour les récits d’exploration et s’interrogent sur l’existence du « bon sauvage ». Sur place, à des milliers de mille de France, les officiers se transforment — avec plus ou moins de bonheur — en diplomates, logisticiens, géographes, botanistes…Cette prospérité coloniale est une des causes des trois guerres navales qui opposent la France et l’Angleterre au XVIIIe siècle. Cette prospérité reste fragile, car les marins ne sont guère plus de 50 000, chiffre qui reste stable depuis Louis XIV alors que la population du pays passe de 20 millions en 1660 à 28 millions en 1789 et que très peu de Français acceptent de migrer vers les possessions coloniales, contrairement aux Anglais. Le monde maritime ne concerne qu’une bande côtière assez étroite, et la monarchie ne parvient pas à étendre le recrutement des équipages vers l’intérieur des terres. Les années 1780 voient quelques efforts pour améliorer le sort des matelots avec la réforme du système des classes. Malgré cela, la condition du marin reste très difficile, avec la stricte discipline à bord, la peur du scorbut, des blessures invalidantes, du naufrage et de la mort loin des siens.Les efforts déployés par la monarchie pour amariner le pays, même s’ils sont inégaux selon les rois, sont d’autant plus remarquables que la géographie n’est guère favorable à la France : le pays est ouvert sur deux façades maritimes (Méditerranée et Atlantique) ce qui constitue un handicap permanent pour la marine royale lorsqu’elle veut regrouper ses forces et que l’une des deux escadres doit contourner, dans un sens ou dans l’autre, la péninsule Ibérique. Cette contrainte géographique que ne connait pas l'Angleterre ou la Hollande n'est pas gênante pour le commerce, mais c'est une des causes des déconvenues militaires de la période. Néanmoins, en 1789, grâce au colossal effort naval issu de la guerre d’Amérique, la France possède la deuxième marine de guerre du monde, la seule à même de pouvoir affronter la Royal Navy.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7646365 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 526142 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 1982 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110774330 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1902 (xsd:integer)
  • 1905 (xsd:integer)
  • 1987 (xsd:integer)
  • 1989 (xsd:integer)
  • 1992 (xsd:integer)
  • 1993 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
  • 1995 (xsd:integer)
  • 1996 (xsd:integer)
  • 1997 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2004 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2007 (xsd:integer)
  • 2009 (xsd:integer)
  • 2011 (xsd:integer)
prop-fr:bnf
  • 307099723 (xsd:integer)
prop-fr:collection
  • Bouquins
  • Pluriel
  • Points Histoire
  • Thémis
  • Kronos
  • Regards sur l'histoire
  • Portraits intimes
  • Carré histoire
prop-fr:directeur
  • oui
prop-fr:fr
  • Capture de Saint-Eustache
  • Bataille de la baie de Saldanha
  • Prise de Démérara et Essequibo
  • Prise de Minorque
  • fort Prince de Galles
prop-fr:id
  • LouisXVI
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 2847343334 (xsd:double)
  • 9782763780610 (xsd:double)
prop-fr:jour
  • 8 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • en
prop-fr:langue
  • en
  • fr
prop-fr:lienAuteur
  • Michel Vergé-Franceschi
  • Georges Lacour-Gayet
  • Jean Meyer
  • Lucien Bély
  • Michel Antoine
  • Rémi Monaque
  • James Pritchard
prop-fr:lienÉditeur
  • Honoré Champion
  • Tallandier
  • University of Nebraska Press
  • éditions Hachette
prop-fr:lieu
  • Paris
  • Rennes
  • Lincoln
  • Kingston/Montreal
  • Laval, Canada
prop-fr:lireEnLigne
  • http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k118128n/f333.image
prop-fr:mois
  • octobre
prop-fr:nom
  • Antoine
  • Dupont
  • Johnston
  • Meyer
  • Villiers
  • Le Moing
  • Petitfils
  • Bayly
  • Duteil
  • Lacour-Gayet
  • Monaque
  • Muchembled
  • Vergé-Franceschi
  • Castex
  • Acerra
  • Bély
  • Béranger
  • Pritchard
  • Taillemite
  • Zysberg
prop-fr:pagesTotales
  • 255 (xsd:integer)
  • 265 (xsd:integer)
  • 298 (xsd:integer)
  • 380 (xsd:integer)
  • 392 (xsd:integer)
  • 427 (xsd:integer)
  • 451 (xsd:integer)
  • 494 (xsd:integer)
  • 552 (xsd:integer)
  • 573 (xsd:integer)
  • 619 (xsd:integer)
  • 719 (xsd:integer)
  • 731 (xsd:integer)
  • 1113 (xsd:integer)
  • 1508 (xsd:integer)
prop-fr:plume
  • oui
prop-fr:prénom
  • Maurice
  • Andrew
  • André
  • Georges
  • Guy
  • James
  • Jean
  • Jean-Claude
  • Jean-Pierre
  • John
  • Lucien
  • Michel
  • Patrick
  • Robert
  • Étienne
  • Martine
  • Rémi
  • Jean-Christian
prop-fr:sousTitre
  • 1680 (xsd:integer)
  • 1715 (xsd:integer)
  • des origines à nos jours
  • un destin inachevé
  • du Moyen Âge à la guerre du Golfe
  • guerres, administration, exploration
  • A Study of Organization and Administration
  • The 1746 French Naval Expedition to North America
prop-fr:texte
  • tombe entre les mains de la Royal Navy
  • débarqué en août 1781
  • emparer de la base anglaise de Minorque
  • saisit quelques navires de commerce hollandais
  • victoire à Minorque
  • établissements néerlandais d'Essequibo et Démérara
prop-fr:titre
  • Histoire de la marine française
  • Louis XVI
  • Louis
  • La Marine française au
  • Dictionnaire d'histoire maritime
  • Les 600 plus grandes batailles navales de l'histoire
  • Dictionnaire des marins français
  • La France dans le monde au
  • Les relations internationales en Europe
  • Dictionnaire des batailles navales franco-anglaises
  • Suffren
  • Louis XVI ou le navigateur immobile
  • La Marine militaire de la France sous le règne de Louis XV
  • Anatomy of a Naval Disaster
  • Les Guerres navales françaises
  • L’essor des marines de guerre européennes
  • La Marine militaire de France sous le règne de Louis XVI
  • L'Europe, la mer et les colonies
  • La monarchie des Lumières
  • Louis XV’s Navy, 1748-1762
  • Endgame 1758: The Promise, the Glory, and the Despair of Louisbourg's Last Decad
prop-fr:trad
  • Fort Prince of Wales
  • Battle of Saldanha Bay
  • Capture of Saint Eustatius
  • Invasion of Minorca, 1781
  • Recapture of Demerara and Essequibo
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Presses universitaires de France
  • Hachette supérieur
  • Honoré Champion
  • SEDES
  • SPM
  • University of Nebraska Press
  • Éditions du Seuil
  • éditions Ouest-France
  • éditions Payot
  • éditions Perrin
  • éditions Robert Laffont
  • éditions Tallandier
  • édition Tallandier
  • Marines Éditions
  • éditions Hachette
  • Les Presses de l’Université de Laval
  • Honoré Champion éditeur
  • éditions SEDES
  • McGill-Queen’s University Press
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Cette période, qui va de 1715 à 1789, confirme que la Marine française est désormais une force permanente après le difficile enracinement du XVIIe siècle. Réduite à peu de chose en 1715, la Marine royale se reconstruit lentement dans les années 1720-1740 et se montre même très innovante pour tenter de compenser la supériorité de la Royal Navy issue des dernières guerres louis-quatorziennes.
rdfs:label
  • Histoire de la marine française sous Louis XV et Louis XVI
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of