Herstatt est le nom d'une banque allemande, disparue en 1974, dont la faillite a causé une grave crise sur marché des changes. On l'utilise pour désigner le risque de règlement/livraison, c'est-à-dire celui d'une asymétrie dans le dénouement d'opérations interbancaires.Le 26 juin 1974, les autorités bancaires allemandes ordonnèrent la cessation des activités de la banque à la fin de la journée en Allemagne.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Herstatt est le nom d'une banque allemande, disparue en 1974, dont la faillite a causé une grave crise sur marché des changes. On l'utilise pour désigner le risque de règlement/livraison, c'est-à-dire celui d'une asymétrie dans le dénouement d'opérations interbancaires.Le 26 juin 1974, les autorités bancaires allemandes ordonnèrent la cessation des activités de la banque à la fin de la journée en Allemagne. Mais, dans les opérations de change de Herstatt, si les paiements et encaissements concernant les devises européennes avaient bien été effectués, ceux concernant le dollar n'avaient pas encore eu lieu.En conséquence, les contreparties de la banque sur le marché des changes et leurs correspondants aux États-Unis se retrouvèrent avec des créances en blanc, c’est-à-dire sans garanties, sur un établissement en cessation de paiements. Le système des paiements interbancaires de New York cessa de fonctionner pendant plusieurs jours. Heureusement, Herstatt était une petite banque. Néanmoins, cette affaire a montré au grand jour qu'un risque systémique existait sur le marché des changes et a frappé durablement les esprits aussi bien dans les établissements bancaires que chez leurs régulateurs. On lui doit toute une série de mesures de sécurisation du dénouement des opérations interbancaires en général, qui a permis le fantastique développement des marchés financiers dans les années 1980.Ces nouvelles normes de sécurisation et de prévention du risque systémique sont édictées par le comité de Bâle, regroupant les banques du G10 (Allemagne, France, Espagne, États-Unis, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg, Pays-bas, Italie, Suisse, Suède, Canada et Japon). Faisant suite à de premiers accords, dits accords de Bâle I (1988), les accords dits de Bâle II (2004) imposent aux établissements bancaires la mise en place d'un nouveau ratio dénommé ratio McDonough (du nom du président du comité de Bâle au moment des accords), à la place du ratio Cooke. Ce dernier était limité puisqu'il ne prenait en compte que le risque de crédit (appelé aussi risque de contrepartie). Le nouveau ratio Mac Donough, s'il conserve le principe d'une couverture des risques par 8 % de fonds propres, tient compte du risque de crédit, du risque opérationnel et du risque de marché.Portail des entreprises Portail des entreprises Portail de l’économie Portail de l’économie Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne Portail de la finance Portail de la finance
  • Die I. D. Herstatt KGaA war eine Kölner Privatbank, die von Bankier Iwan David Herstatt gegründet und geleitet wurde. Im Juni 1974 wurde sie infolge von Devisenspekulationen insolvent. Ihr Zusammenbruch war die damals größte Bankenpleite der deutschen Nachkriegsgeschichte.
  • Herstatt Bank was a privately owned bank in the German city of Cologne. It went bankrupt on 26 June 1974 in a famous incident illustrating settlement risk in international finance.On June 26, 1974, German regulators forced the troubled Bank Herstatt into liquidation. That day, a number of banks had released payment of Deutsche Marks (DEM) to Herstatt in Frankfurt in exchange for US Dollars (USD) that was to be delivered in New York. Because of time-zone differences, Herstatt ceased operations between the times of the respective payments. The counterparty banks did not receive their USD payments. Responding to the cross-jurisdictional implications of the Herstatt debacle, the G-10 countries (the G-10 is actually eleven countries: Belgium, Canada, France, Germany, Italy, Japan, the Netherlands, Sweden, Switzerland, the United Kingdom and the United States), Luxembourg and Spain formed a standing committee under the auspices of the Bank for International Settlements (BIS). Called the Basel Committee on Banking Supervision, the committee comprises representatives from central banks and regulatory authorities. This type of settlement risk, in which one party in a foreign exchange trade pays out the currency it sold but does not receive the currency it bought, is sometimes called Herstatt risk.The failure of Herstatt Bank was a key factor that led to the worldwide implementation of Real Time Gross Settlement Systems (RTGSes), which ensure that payments between one bank and another are executed in real-time and are considered final. The work on these issues was coordinated by the Basel Committee on Banking Supervision under the Bank for International Settlements.The continuous linked settlement platform (CLS), which launched almost 30 years later in 2002. This payment versus payment (PVP) process enables member banks to trade foreign currencies without assuming the settlement risk associated with the process, whereby a counterparty could fail before delivering their leg of the transaction.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 355665 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 2677 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 21 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107944922 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Herstatt est le nom d'une banque allemande, disparue en 1974, dont la faillite a causé une grave crise sur marché des changes. On l'utilise pour désigner le risque de règlement/livraison, c'est-à-dire celui d'une asymétrie dans le dénouement d'opérations interbancaires.Le 26 juin 1974, les autorités bancaires allemandes ordonnèrent la cessation des activités de la banque à la fin de la journée en Allemagne.
  • Die I. D. Herstatt KGaA war eine Kölner Privatbank, die von Bankier Iwan David Herstatt gegründet und geleitet wurde. Im Juni 1974 wurde sie infolge von Devisenspekulationen insolvent. Ihr Zusammenbruch war die damals größte Bankenpleite der deutschen Nachkriegsgeschichte.
  • Herstatt Bank was a privately owned bank in the German city of Cologne. It went bankrupt on 26 June 1974 in a famous incident illustrating settlement risk in international finance.On June 26, 1974, German regulators forced the troubled Bank Herstatt into liquidation. That day, a number of banks had released payment of Deutsche Marks (DEM) to Herstatt in Frankfurt in exchange for US Dollars (USD) that was to be delivered in New York.
rdfs:label
  • Herstatt
  • Herstatt Bank
  • Herstatt-Bank
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of