Les grèves de 1947 en France sont une série de grèves insurrectionnelles, initiées fin avril à la régie Renault, et aggravées en septembre par la dénonciation du plan Marshall par le Kominform. On compte vite 3 millions de grévistes. 23 371 000 journées de travail sont perdues en 1947 pour faits de grève contre 374 000 en 1946, mais le mouvement demeure moins important qu'en Italie, où les communistes sont également exclus du gouvernement.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les grèves de 1947 en France sont une série de grèves insurrectionnelles, initiées fin avril à la régie Renault, et aggravées en septembre par la dénonciation du plan Marshall par le Kominform. On compte vite 3 millions de grévistes. 23 371 000 journées de travail sont perdues en 1947 pour faits de grève contre 374 000 en 1946, mais le mouvement demeure moins important qu'en Italie, où les communistes sont également exclus du gouvernement. En mai, les ministres communistes quittent en effet le gouvernement, mettant fin au tripartisme, et à la fin de l'année, la CGT se divise, une minorité réformiste et pro-atlantique créant Force ouvrière (FO). Bien que créées en décembre 1944, les Compagnies républicaines de sécurité (CRS) connaissent leur première véritable mission de maintien de l'ordre avec les grèves de novembre-décembre 1947, le tout sous la houlette du ministre de l'Intérieur Jules Moch (SFIO).
  • The strikes in France in 1947 were a series of insurrectional strikes, started in late April at the Renault factory and in September and aggravated by the Cominform denouncing the Marshall Plan. Soon there were 3 million strikers. 23,371,000 working days were lost to strikes in 1947, against 374,000 in 1946, but the movement stayed less important in Italy, where the Communists were also excluded from the government. In May, the Communist ministers in effect left the government, ending tripartisme, and at the end of the year, the CGT divided into a reformist minority and a pro-Atlantic-creating Workers' Force (FO). Although created in December 1944, the Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) had their first real mission of policing with the strikes of November–December 1947, all under the leadership of Minister of the Interior Jules Moch (SFIO) .
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4993093 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 12068 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 103 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108479552 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les grèves de 1947 en France sont une série de grèves insurrectionnelles, initiées fin avril à la régie Renault, et aggravées en septembre par la dénonciation du plan Marshall par le Kominform. On compte vite 3 millions de grévistes. 23 371 000 journées de travail sont perdues en 1947 pour faits de grève contre 374 000 en 1946, mais le mouvement demeure moins important qu'en Italie, où les communistes sont également exclus du gouvernement.
  • The strikes in France in 1947 were a series of insurrectional strikes, started in late April at the Renault factory and in September and aggravated by the Cominform denouncing the Marshall Plan. Soon there were 3 million strikers. 23,371,000 working days were lost to strikes in 1947, against 374,000 in 1946, but the movement stayed less important in Italy, where the Communists were also excluded from the government.
rdfs:label
  • Grèves de 1947 en France
  • 1947 strikes in France
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of