La participation de la Grèce dans les guerres balkaniques est un épisode de l'histoire de la Grèce moderne. Les guerres balkaniques, qui se déroulèrent en deux temps dans les années 1912-1913, permirent au Royaume de Grèce une grande expansion territoriale grâce à ses victoires.La première guerre balkanique opposa l'empire ottoman et la Ligue balkanique, une alliance de la Bulgarie, de la Grèce, du Monténégro et de la Serbie.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La participation de la Grèce dans les guerres balkaniques est un épisode de l'histoire de la Grèce moderne. Les guerres balkaniques, qui se déroulèrent en deux temps dans les années 1912-1913, permirent au Royaume de Grèce une grande expansion territoriale grâce à ses victoires.La première guerre balkanique opposa l'empire ottoman et la Ligue balkanique, une alliance de la Bulgarie, de la Grèce, du Monténégro et de la Serbie. La guerre fut déclarée par la Ligue le 8 octobre 1912 et se termina le 30 mai 1913 avec la signature du Traité de Londres. La Grèce combattit sur deux fronts : à l'est vers la Thessalie et la Macédoine et à l'ouest vers l'Épire. Sa principale armée, celle de Thessalie, prit de nombreuses villes dont Thessalonique, son principal objectif, et cela quelques heures avant les troupes bulgares qui désiraient aussi s'en emparer. Cela fut source de tensions dans les mois qui suivirent et une des causes de la Deuxième Guerre balkanique. L'armée grecque d'Épire prit son objectif, la capitale régionale Ioannina le 6 mars 1913 après avoir été longtemps arrêtée à Bizani. Puis, elle s'engagea plus au nord dans la région disputée d'Épire du Nord qui fut ensuite source de tensions avec l'Italie et la jeune Albanie. Les victoires de la Grèce et de ses alliés furent facilitées par la maîtrise totale des mers par la flotte grecque, la seule véritable flotte de guerre lors de ce conflit. Elle coupa une bonne partie des communications de l'Empire ottoman et en confina la flotte dans les Dardanelles. Elle affirma sa suprématie lors des batailles navales d'Elli et Lemnos.Les négociations de paix qui se tinrent principalement à Londres à partir de décembre 1912 concernèrent plus le partage du butin entre les vainqueurs que le sort réservé au vaincu ottoman. Les tensions montèrent entre alliés, particulièrement avec la Bulgarie se considérant lésée sur le partage de la Macédoine, ce qui entraîna la deuxième guerre balkanique. Serbie, Monténégro et Grèce, auxquels se joignirent la Roumanie puis l'Empire ottoman, affrontèrent alors la Bulgarie. Les hostilités, que tous les belligérants attendaient et préparaient, furent déclenchées par la Bulgarie qui attaqua la Grèce et la Serbie dans la nuit du 29 au 30 juin 1913. Très rapidement, les forces bulgares furent partout repoussées, jusqu'à l'intérieur même de leurs frontières d'avant 1912. Les batailles furent très sanglantes, comme celle de Kilkís. La dernière bataille du conflit, la bataille de Kresna, se déroula dans les derniers jours de juillet. Cette ultime contre-attaque bulgare faillit écraser une armée grecque épuisée et à la limite de ses lignes de ravitaillement. Le roi et commandant en chef des forces grecques, Constantin Ier manqua d'être capturé. La bataille s'arrêta avant toute véritable décision militaire lorsqu'un armistice politique fut signé le 30 juillet 1913. La Grèce obtint au Traité de Bucarest l'Épire, sans toutefois l'Épire du nord, la Macédoine et la Thrace occidentale ainsi que la Crète.
  • The participation of Greece in the Balkan Wars of 1912–1913 is one of the most important episodes in modern Greek history, as it allowed the Greek state to almost double its size and achieve most of its present territorial size. It also served as a catalyst of political developments, as it brought to prominence two personalities, whose relationship would dominate the next decade and have long-lasting repercussions for Greece: the Prime Minister Eleftherios Venizelos, and the Army's commander-in-chief, the Crown Prince and later King, Constantine I.In the First Balkan War, Greece was allied with Bulgaria, Serbia and Montenegro in the "Balkan League" against the Ottoman Empire. The war began on 8 October [O.S. 25 September] 1912 with the declaration of war by Montenegro, while Greece, Bulgaria and Serbia joined on 17 October [O.S. 4 October] 1912. During this war, Greece fought on two fronts on land, and also shouldered the main naval effort of the Balkan allies. The initial principal thrust on land was by the Army of Thessaly, which succeeded in occupying much of Macedonia, including the strategically important port of Thessaloniki, the latter just hours ahead of a Bulgarian division; this would result in increased tension between the two allies in the coming months, and would be one of the causes of the Second Balkan War. Following the successful conclusion of operations in Macedonia, the Greek Army shifted its weight to the Epirus front, where, after a prolonged siege, the city of Ioannina fell, and the Greeks advanced into "Northern Epirus" (modern southern Albania). In the Aegean Sea, the Greek Navy took possession of all the Aegean islands except for the Italian-occupied Dodecanese, and fought off two attempts by the Ottoman Navy to sally forth from the Dardanelles.Although negotiations had started in London in December 1912, the war continued until 30 May [O.S. 17 May] 1913, when the Treaty of London was finally signed. The treaty failed to satisfy any party involved, with the chief point of friction being the partition of Macedonia. In the face of Bulgarian claims, Serbia and Greece formed an alliance, and on the evening of 29 June [O.S. 16 June] 1913, Bulgarian forces launched a surprise attack against their erstwhile allies. The Bulgarian attacks were soon contained, and pushed back. For Greece in particular, the battles of the Second Balkan War were very costly, as the Greek Army pushed its way into Bulgaria. Following the entry of Romania and the Ottoman Empire in the war, the Bulgarian position became hopeless, and an armistice was declared on 30 July. The war was concluded with the Treaty of Bucharest on 10 August 1913, which confirmed the Greek gains of Macedonia, Epirus (without Northern Epirus) and Crete.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3263855 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 106243 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 473 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110972276 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1914 (xsd:integer)
  • 1964 (xsd:integer)
  • 1975 (xsd:integer)
  • 1992 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2013 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Marc Terrades
  • Demetrius John Cassavetti
prop-fr:collection
  • Que Sais-Je ?
  • Au fil de l'histoire
prop-fr:commons
  • Category:Balkan Wars
prop-fr:commonsTitre
  • Guerres balkaniques
prop-fr:date
  • 2009-01-15 (xsd:date)
prop-fr:format
  • poche
prop-fr:id
  • Terrades2005
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 415229464 (xsd:integer)
  • 2747521621 (xsd:double)
  • 2747577880 (xsd:double)
prop-fr:langue
  • en
  • fr
prop-fr:lccn
  • 91025872 (xsd:integer)
prop-fr:lienAuteur
  • Georges Contogeorgis
prop-fr:lienÉditeur
  • Presses universitaires de France
  • Hatier
  • Cambridge University Press
  • Flammarion
  • L'Harmattan
prop-fr:lieu
  • Cambridge
  • Londres
  • Paris
  • Londres et New York
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:nom
  • Clark
  • Contogeorgis
  • Dalègre
  • Hall
  • Svoronos
  • Clogg
  • Vacalopoulos
prop-fr:numéroDansCollection
  • 578 (xsd:integer)
prop-fr:oldid
  • 36938761 (xsd:integer)
prop-fr:pages
  • 368 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 128 (xsd:integer)
  • 257 (xsd:integer)
  • 264 (xsd:integer)
  • 330 (xsd:integer)
  • 477 (xsd:integer)
  • 668 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Georges
  • Joëlle
  • Nicolas
  • Richard
  • Richard C.
  • Apostolos
  • Chritopher
prop-fr:sousTitre
  • Été 1914 : comment l'Europe a marché vers la guerre
  • de la chute de Constantinople à la disparition de l'Empire ottoman
  • Prelude to the First World War
prop-fr:titre
  • Histoire de la Grèce
  • Histoire de la Grèce moderne
  • Les Somnambules
  • A Concise History of Greece
  • Grecs et Ottomans 1453-1923
  • Le Drame de l'hellénisme. Ion Dragoumis et la question nationale en Grèce au début du .
  • Hellas and the Balkan Wars
  • The Balkan Wars 1912-1913
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Flammarion
  • Hatier, coll. Nations d'Europe
  • Horvath
  • L'Harmattan
  • P.U.F
  • Routledge
  • Cambridge U.P.
  • T. F. Unwin
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La participation de la Grèce dans les guerres balkaniques est un épisode de l'histoire de la Grèce moderne. Les guerres balkaniques, qui se déroulèrent en deux temps dans les années 1912-1913, permirent au Royaume de Grèce une grande expansion territoriale grâce à ses victoires.La première guerre balkanique opposa l'empire ottoman et la Ligue balkanique, une alliance de la Bulgarie, de la Grèce, du Monténégro et de la Serbie.
  • The participation of Greece in the Balkan Wars of 1912–1913 is one of the most important episodes in modern Greek history, as it allowed the Greek state to almost double its size and achieve most of its present territorial size.
rdfs:label
  • Grèce dans les guerres balkaniques
  • Greece in the Balkan Wars
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of