Le Gouvernement Van Rompuy I est le nom du gouvernement fédéral belge qui a prêté serment devant le roi le 30 décembre 2008 et dont la Chambre a voté finalement la confiance majorité contre opposition le 2 janvier 2009 ; la déclaration gouvernementale avait été lue par le Premier ministre le 31 décembre 2008 devant le Parlement.Il succède au gouvernement Leterme I dont la démission est acceptée par Albert II, le 22 décembre 2008 à la suite du Fortisgate.La coalition ne change pas, par rapport au Gouvernement Leterme I mais quelques changements ministériels minimes sont à noter avec quatre nouveaux noms : Herman Van Rompuy devient Premier Ministre, en remplacement d'Yves Leterme (démissionnaire) ; Stefaan De Clerck devient ministre de la Justice, en remplacement de Jo Vandeurzen (démissionnaire) ; Guido De Padt devient ministre de l’Intérieur, en remplacement de Patrick Dewael (devenu Président de la Chambre des Représentants) ; Steven Vanackere devient ministre de la Fonction Publique, en remplacement d'Inge Vervotte (démissionnaire par solidarité avec Yves Leterme et Jo Vandeurzen).

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le Gouvernement Van Rompuy I est le nom du gouvernement fédéral belge qui a prêté serment devant le roi le 30 décembre 2008 et dont la Chambre a voté finalement la confiance majorité contre opposition le 2 janvier 2009 ; la déclaration gouvernementale avait été lue par le Premier ministre le 31 décembre 2008 devant le Parlement.Il succède au gouvernement Leterme I dont la démission est acceptée par Albert II, le 22 décembre 2008 à la suite du Fortisgate.La coalition ne change pas, par rapport au Gouvernement Leterme I mais quelques changements ministériels minimes sont à noter avec quatre nouveaux noms : Herman Van Rompuy devient Premier Ministre, en remplacement d'Yves Leterme (démissionnaire) ; Stefaan De Clerck devient ministre de la Justice, en remplacement de Jo Vandeurzen (démissionnaire) ; Guido De Padt devient ministre de l’Intérieur, en remplacement de Patrick Dewael (devenu Président de la Chambre des Représentants) ; Steven Vanackere devient ministre de la Fonction Publique, en remplacement d'Inge Vervotte (démissionnaire par solidarité avec Yves Leterme et Jo Vandeurzen). Après le départ de deux vice-premiers ministres, on note que Karel De Gucht le devient pour l'Open VLD et Steven Vanackere pour le CD&V. Les équilibres au sein du gouvernement entre les cinq formations sont conservés ; le rééquilibrage au bénéfice des libéraux (après la fin du cartel CD&V/N-VA, la famille libérale devient la première force politique du pays) se faisant par le transfert de la présidence de la Chambre du CD&V à Patrick Dewael de l’Open Vld.Le CD&V ne détient plus dorénavant que 23 sièges, à égalité avec le MR qui en a aussi 23 et la majorité dans son ensemble retombe à 94 élus sur 150. Quant à la situation au sein du groupe linguistique flamand, les partis flamands de la majorité passent de 42 à 41 sièges sur 88.Le gouvernement a subi un remaniement important, le 17 juillet 2009, à la suite du départ de Karel De Gucht au poste de commissaire européen et à la formation des différents gouvernements régionaux et communautaires, consécutifs aux élections du 7 juin 2009. À la suite du départ prévu de Herman Van Rompuy au poste de président du Conseil européen le 1er décembre 2009, ce gouvernement est remplacé par le Gouvernement Leterme II.
  • De regering-Van Rompuy was de federale regering van België van 30 december 2008 tot 25 november 2009. De regering was samengesteld uit de Nederlandstalige en Franstalige liberalen (Open VLD respectievelijk MR), de Franstalige socialisten (PS) en de Nederlandstalige en Franstalige christendemocraten (CD&V respectievelijk cdH). De premier was Herman Van Rompuy (CD&V), die op 31 december 2008 in het parlement de regeringsverklaring voorlas.De regering-Van Rompuy I was een doorstart van de regering-Leterme, die gevallen was door de zaak-Fortis. Het is opmerkelijk dat de Vlaamse regeringspartijen, CD&V en Open VLD, minder dan de helft van de Vlaamse zetels in Kamer en Senaat vertegenwoordigen.Herman Van Rompuy bood het ontslag van zijn regering aan, toen hij verkozen werd als voorzitter van de Europese Raad. De regering werd opgevolgd door de regering-Leterme II.
  • Die belgische Regierung Van Rompuy (manchmal auch Regierung Van Rompuy I) war vom 30. Dezember 2008 bis zum 25. November 2009 im Amt. Am 2. Januar 2009 sprach ihr die Abgeordnetenkammer das Vertrauen aus. Die Regierung bestand aus fünfzehn Ministern (Premierminister einbegriffen) und sieben Staatssekretären.Diese von Herman Van Rompuy (CD&V) angeführte Regierung setzte sich aus den flämischen (Open VLD) und frankophonen Liberalen (MR), den flämischen Christdemokraten (CD&V) und den frankophonen Zentrumshumanisten (cdH) und Sozialisten (PS) zusammen.Die Regierung Van Rompuy war die Nachfolgeregierung der Regierung Leterme I, die infolge der Rücktritte des Premierministers Yves Leterme (CD&V) und des Justizministers Jo Vandeurzen (CD&V) im Rahmen der sogenannten „Fortis-Affäre“ gefallen war.Während ihrer Laufzeit erfuhr die Regierung eine große personelle Umbesetzung und eine Verschiebung der Zuständigkeiten innerhalb der Regierung statt. Am 17. Juli 2009 wurde einerseits Außenminister Karel de Gucht designiert, Belgien in der Europäischen Kommission zu vertreten, und andererseits wechselten nach den Regionalwahlen von 2009, die vor allem auf wallonischer Seite zu neuen Mehrheitsverhältnissen und einer Regierungsneubildung geführt hatten, einige Politiker das Amt. Somit schieden aus der ursprünglichen Regierung Van Rompuy folgende Minister und Staatssekretäre aus: Karel de Gucht, Marie Arena, Guido De Padt und Julie Fernandez-Fernandez; zugestoßen waren: Guy Vanhengel, Yves Leterme, Michel Daerden und Philippe Courard.Van Rompuy reichte am 25. November 2009 seinen Rücktritt als Premierminister ein, nachdem er am 19. November 2009 zum ersten ständigen Präsidenten des Europäischen Rates designiert wurde. Am selben Tag wurde Außenminister Yves Leterme zum Regierungschef ernannt und bildete die Nachfolgeregierung Leterme II.
  • The Van Rompuy Government was the federal government of Belgium from 30 December 2008 until 15 November 2009. Herman Van Rompuy was nominated as the first President of the European Council and resigned shortly after as Premier. It took office when the Flemish Christian Democrat Herman Van Rompuy (Christian Democratic and Flemish, CD&V) was sworn in as Prime Minister after the Leterme I Government fell on 22 December 2008.On 18 December 2008, Yves Leterme offered his government's resignation to King Albert after a scandal erupted surrounding the investigation of the sale of the failing Fortis bank to BNP Paribas. Leterme, Jo Vandeurzen, and Didier Reynders were accused of violating the separation of powers by trying to influence the Court of Appeals and of exerting improper influence by the First Chairman of the Court of Cassation. Three days later the resignation was accepted by the king. To be official, the Van Rompuy I government needed a vote of confidence from the Chamber of Representatives. It received the vote of confidence on 2 January 2009.The government was succeeded on 24 November 2009 by the Leterme II Government.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3539796 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 17256 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 89 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109670920 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:chef
prop-fr:début
  • 2008-12-30 (xsd:date)
prop-fr:fin
  • 2009-11-24 (xsd:date)
prop-fr:précédent
prop-fr:régime
prop-fr:suivant
prop-fr:titreChef
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le Gouvernement Van Rompuy I est le nom du gouvernement fédéral belge qui a prêté serment devant le roi le 30 décembre 2008 et dont la Chambre a voté finalement la confiance majorité contre opposition le 2 janvier 2009 ; la déclaration gouvernementale avait été lue par le Premier ministre le 31 décembre 2008 devant le Parlement.Il succède au gouvernement Leterme I dont la démission est acceptée par Albert II, le 22 décembre 2008 à la suite du Fortisgate.La coalition ne change pas, par rapport au Gouvernement Leterme I mais quelques changements ministériels minimes sont à noter avec quatre nouveaux noms : Herman Van Rompuy devient Premier Ministre, en remplacement d'Yves Leterme (démissionnaire) ; Stefaan De Clerck devient ministre de la Justice, en remplacement de Jo Vandeurzen (démissionnaire) ; Guido De Padt devient ministre de l’Intérieur, en remplacement de Patrick Dewael (devenu Président de la Chambre des Représentants) ; Steven Vanackere devient ministre de la Fonction Publique, en remplacement d'Inge Vervotte (démissionnaire par solidarité avec Yves Leterme et Jo Vandeurzen).
  • Die belgische Regierung Van Rompuy (manchmal auch Regierung Van Rompuy I) war vom 30. Dezember 2008 bis zum 25. November 2009 im Amt. Am 2. Januar 2009 sprach ihr die Abgeordnetenkammer das Vertrauen aus.
  • The Van Rompuy Government was the federal government of Belgium from 30 December 2008 until 15 November 2009. Herman Van Rompuy was nominated as the first President of the European Council and resigned shortly after as Premier.
  • De regering-Van Rompuy was de federale regering van België van 30 december 2008 tot 25 november 2009. De regering was samengesteld uit de Nederlandstalige en Franstalige liberalen (Open VLD respectievelijk MR), de Franstalige socialisten (PS) en de Nederlandstalige en Franstalige christendemocraten (CD&V respectievelijk cdH).
rdfs:label
  • Gouvernement Van Rompuy
  • Regering-Van Rompuy
  • Regierung Van Rompuy
  • Van Rompuy Government
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:gouvernement of
is prop-fr:précédent of
is foaf:primaryTopic of