Gilles de Chin nait vers la fin du XIe siècle en Tournaisis, qui, à l'époque, appartenait au sud des Pays-Bas, devenu plus tard le nord de la France conquis par Louis XIV.Dans la Chronique de bon messire Gilles de Chin, on le dit fils de Gérard de Chin, mais Anne-Marie Liétard-Rouzé dans son livre Messire Gilles de Chin, natif de Tournesis le dit fils de Gonthier de Chin.Si Gilles est le fils de Gonthier de Chin, il serait aussi connu sous le nom de Gilles de Ribemont, sire de Chin.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Gilles de Chin nait vers la fin du XIe siècle en Tournaisis, qui, à l'époque, appartenait au sud des Pays-Bas, devenu plus tard le nord de la France conquis par Louis XIV.Dans la Chronique de bon messire Gilles de Chin, on le dit fils de Gérard de Chin, mais Anne-Marie Liétard-Rouzé dans son livre Messire Gilles de Chin, natif de Tournesis le dit fils de Gonthier de Chin.Si Gilles est le fils de Gonthier de Chin, il serait aussi connu sous le nom de Gilles de Ribemont, sire de Chin. Information attestée par le Dictionnaire généalogique et historique du diocèse de Laon et confirmé par la Tour de Chin du château de Ribemont que Gilles de Chin et Gillon de Chin, les époux de d'Isabelle et Anne de Ribemont, tenaient en paierie au XIIIe siècle du fait de leurs aïeuls respectifs.Ce fait est encore prouvé par la pierre sculptée et insérée dans la tour de Chin du château de Ribemont où l'on peut voir la même lithographie que celle retrouvée chez un faiseur d'écu au nom de Gilles de Chin sur laquelle on peut voir le combat de Gilles et du Lion tué pendant son séjour en Palestine. Il semblerait que l'expression de ce combat est plus passive que sur la pierre primitive qui a été remplacée.Si Gilles fut l'héritier d'Isaac de Berlaimont, c'est parce que ce dernier avait épousé la sœur de sa mère toutes deux, dame de Ribemont, et faisait donc de lui son oncle maternel.Mais par leurs origines, les dames de Ribemont et le seigneur Isaac de Berlaimont, fils D'Isembert de Mons sire de Berlaimont, étaient tous les dignes descendants d'Isaac de Valenciennes et de Berthe de Cambrai dont les aïeuls ne sont autres que Charles le Chauve, Louis le Bègue et Lothaire 1er les trois fils de Louis 1er le Pieux, fils du fameux Charlemagne.Gilles de Chin eut pour parrain Gilles de Trasegnies, descendant d'Isaac de Valenciennes, pour maître d'arme Gossuin d'Oisy lui-même descendant des cadets de Valenciennes et pour meilleur ami, Gérard du Chastel de la Howarderie, descendant des seigneurs de St Aubert, cadets des seigneurs de Cambrai, ayant donc tous les mêmes aïeuls.Au nom de leur amitié, Gérard du Chastel donnera le nom de Gérard de Saint Aubert à son fils, marié à Emmengarde d'Oisy, il leur naîtra Gilles de St Aubert que Gérard aura la joie de voir épouser la fille de son meilleur ami, la comtesse Mahaut de Chin, camériaire de Berlaimont, d'où descend toute la généalogie des seigneurs comtes et barons de Berlaimont, Berlaimont Floyon, Berlaimont la Ville et Berlaimont la Capelle.Également seigneur de Wasmes et de Chièvre du fait de son épouse Ydamison, il part à la première croisade, avec sa parenté dont le fameux Anselme de Ribemont, son grand-père, compagnon de Godefroy de Bouillon de 1095-1099, Jean de Gavre, Baudouin II de Hainaut, appelé aussi Baudouin de Jérusalem (1056-1098) et Gillion de Trazegnies et Gossuin d'Oisy. En 1098, Baudouin II de Hainaut et son grand-père meurent en Terre Sainte après la bataille d’Antioche (voir siège d'Antioche).Affectionné par Yolande du Hainaut, veuve de Baudouin III du Hainaut, remariée en seconde noce à Godefroy de Bouchain-Valenciennes son parent, elle en fit son conseiller préféré et le dota de nombreux avantages.Plus tard, Gilles de Chin devient conseiller de son fils le comte Baudouin IV de Hainaut, (appelé aussi le Bâtisseur 1110-1171), le demi-frère de son cousin Godefroy III de Bouchain-Valenciennes. Déjà comte de Ribemont 1117, il prend le titre de baron de Berlaimont au décès de son oncle maternel Isaac de Berlaimont tués avec ses deux fils Hugues et Godefroy de Berlaimont par les hommes des comtes de Flandre qui ne voulaient pas être incriminés dans leur vengeance sur Thierry d'Avesnes qui avaient répudié leur cousine.En 1129, Gilles de Chin, grand voyageur, rejoint l’armée d’occupation en Palestine, entre les deux premières croisades et il s’y distingue par d’éclatants faits d’armes. Auréolé de cette gloire, il revient au pays et épouse Ide de Chièvres.Gilles III de Chin aura pour parrain Jean de Hainaut, le fils de Marguerite de Hainaut.Gilles de Chin est un personnage réel, mais il appartient à la fois à l'histoire et à la légende. Le roman voit Gilles, sire de Chin et de Berlaimont, affronter en combat singulier des animaux sauvages et même un « Gayant » (géant), mais il ne mentionne pas la légende selon laquelle il fut confronté à un dragon dans le village de Wasmes qui « ruinoit les moissons, devoroit le petit et gros bétail et n'épargnoit pas même les hommes ».
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 378979 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 13234 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 73 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107705458 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Anne-Marie Liétard-Rouzé
prop-fr:collection
  • Bibliothèque des Seigneurs du Nord
prop-fr:isbn
  • 9782757401088 (xsd:double)
prop-fr:langue
  • fr
prop-fr:lieu
  • Villeneuve d'Ascq
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:pagesTotales
  • 235 (xsd:integer)
prop-fr:titre
  • Messire Gilles de Chin, natif de Tournesis
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:wikisource
  • Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BERLAYMONT, Gilles DE
prop-fr:wikisourceTitre
  • BERLAYMONT, Gilles DE
prop-fr:éditeur
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Gilles de Chin nait vers la fin du XIe siècle en Tournaisis, qui, à l'époque, appartenait au sud des Pays-Bas, devenu plus tard le nord de la France conquis par Louis XIV.Dans la Chronique de bon messire Gilles de Chin, on le dit fils de Gérard de Chin, mais Anne-Marie Liétard-Rouzé dans son livre Messire Gilles de Chin, natif de Tournesis le dit fils de Gonthier de Chin.Si Gilles est le fils de Gonthier de Chin, il serait aussi connu sous le nom de Gilles de Ribemont, sire de Chin.
rdfs:label
  • Gilles de Chin
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of