Gilles Carle est un graphiste plasticien, réalisateur, scénariste, monteur et producteur québécois né le 31 juillet 1928 à Maniwaki (Canada) et mort le 28 novembre 2009 au Centre hospitalier de Granby,,,,, étant alors résident de Saint-Paul d'Abbotsford.Élevé à Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, il déménage à 16 ans à Montréal pour étudier le dessin à l'École des beaux-arts puis à l'École des arts graphiques de Montréal.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Gilles Carle est un graphiste plasticien, réalisateur, scénariste, monteur et producteur québécois né le 31 juillet 1928 à Maniwaki (Canada) et mort le 28 novembre 2009 au Centre hospitalier de Granby,,,,, étant alors résident de Saint-Paul d'Abbotsford.Élevé à Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, il déménage à 16 ans à Montréal pour étudier le dessin à l'École des beaux-arts puis à l'École des arts graphiques de Montréal. Après avoir étudié en Lettres à l'Université de Montréal, il participe dans les années cinquante à la création de la maison d'édition l'Hexagone qui publie notamment à l'époque les œuvres de poètes comme Gaston Miron. Puis il travaille comme graphiste à Radio-Canada à partir de 1955, et joint ensuite l'Office national du film du Canada (ONF), en 1960, où il est d'abord documentaliste, puis scénariste avant de réaliser plusieurs documentaires dont Percé on the Rocks en 1964. En 1965, il y signe son premier long-métrage de fiction (d'environ 75 minutes), La Vie heureuse de Léopold Z., alors qu'on ne l'avait autorisé qu'à réaliser un simple documentaire (d'environ 15 ou 20 minutes) portant sur l'enlèvement de la neige à Montréal.En 1966, semoncé par son employeur pour avoir transformé en long métrage ce projet de documentaire, il quitte l'ONF pour les Productions Onyx avec lesquelles il scénarise et réalise Le Viol d'une jeune fille douce (en 1968), Red (en 1970) et Les Mâles (en 1971). Puis, avec Pierre Lamy, il fonde les Productions Carle-Lamy au début des années 1970 et réalise au cours de cette décennie La Vraie Nature de Bernadette (en 1972), La Mort d'un bûcheron (en 1973) et La Tête de Normande St-Onge (en 1976). Au cours des années 1980 il adapte deux classiques de la littérature québécoise au grand écran, Les Plouffe (en 1981) et Maria Chapdelaine (en 1983). Gilles Carle réalise ses derniers longs-métrage de fiction aux cours des années 1990, avant que la maladie ne le réduise à des travaux plus solitaires, d'écriture et d'arts plastiques, puis à l'inaction totale.Doué pour la scénarisation et la création de personnages complexes mais authentiques, fidèles à leurs réalités culturelles, l'œuvre de Gilles Carle est celle du conte, de la fantaisie, de la fable sociale amusée,. Plusieurs interprètes reviennent en récurrence dans son œuvre, comme Carole Laure, Willie Lamothe, Daniel Pilon, sans oublier Donald Pilon puis Chloé Sainte-Marie.Il a été président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques Canada (SACD) de 1987 à 1992 ainsi que président d'honneur de 1993 à 2009. Dans cette société, il a notamment veillé aux intérêts moraux et matériels des auteurs en négociant pour eux les licences d'exploitations avec les chaines de télévision et les producteurs de théâtre.Depuis 1991, il est atteint de la maladie de Parkinson, une maladie dégénérative, qui paralyse peu à peu ses mouvements et le rend inapte à marcher, puis à parler. Il est aussi atteint de la maladie d'Alzheimer, une maladie dégénérative qui fait perdre la mémoire. Sa compagne, Chloé Sainte-Marie embauche des préposés pour s'occuper de lui. Elle se démène activement auprès des gouvernements canadien et québécois pour qu'ils viennent en aide financièrement aux aidants naturels… mais elle n'obtient que peu de succès. Gilles Carle, devenu incapable d'ingurgiter et souffrant d'un infarctus et d'une pneumonie, est transporté à l'hôpital, où il meurt après quelques semaines, au petit matin du samedi 28 novembre 2009. Le Québec lui réserve des funérailles nationales, le samedi suivant. Il laisse dans le deuil ses trois enfants, Ariane, Martine et Sylvain Carle, ainsi que ses trois petits-enfants, Frédéric et Sandrine Carle-Landry et Mélissa Carle-Palu.
  • Gilles Carle (Maniwaki, Quebec, Canadà, 31 de juliol de 1928 - Granby, 28 de novembre de 2009) va ser un director de cinema canadenc.Gilles formava part d'un grup de directors que va fer néixer el cinema quebequès, als anys 60, amb una obra de ficció marcada per la ruptura d'una societat catòlica tradicional amb el seu passat. Paradoxalment, aquest cineasta, el més prolífic de la història del Canadà, amb una trentena de llargmetratges i curts, va desmuntar a través de la seva obra, violenta i sensual alhora, el mite del retorn de la terra, al qual ell mateix havia estat lligat. L'aspecte físic de Carle Gilles --portava ulleres fosques i cabells llargs -- recordava a una mena de cowboy que havia canviat el fusell per una càmera.Ferm admirador de l'actor John Wayne, la seva obra està vinculada a la plena ascensió del Quebec envers la modernitat, un procés que es va fer amb contradiccions i, també, amb un cert dolor.L'any 1965, Carle Gilles va conèixer el seu primer èxit amb La vie heureuse de Leopold Z el retrat d'un habitant de Mont-real la vigília de Nadal. La carrera internacional d'aquest cineasta va començar l'any 1968, quan va presentar a Cannes el seu film Le viol d'une jeune fille douce. Potser una de les seves pel·lícules més conegudes és La vraie nature de Bernadette (1972), en què una jove burgesa hippy deixa la ciutat per instal·lar-se al camp. Allí coneixerà un ramader antisistema i intentarà ensenyar al seu fill adolescent com masturbar-se i gaudir fent l'amor, dos temes que van caure com una bomba en el Quebec profund i tradicionalista.Guardonat pels governs del Quebec i Canadà, Carle va guanyar el 1989 la Palma d'Or de Cannes pel seu curtmetratge 50 ans. Al llarg de la seva carrera, els temes que li agradava més de tractar van ser la sexualitat, les dones i les dificultats de la vida quotidiana. Les dones no són les meves muses. Quan canvio de dona, ho canvio tot: canvio de casa, de cotxe, de gat, i em submergeixo en un univers que em fascina, va explicar Gilles Carle el 1995 en ser distingit Cavaller de la Legió d'Honor.Pel director, el gran drama que va viure els últims anys de la seva vida va deixar de treballar, per la malaltia de Parkinson, i haver quedat reclòs en una cadira de rodes i sense poder parlar, restant en el silenci més absolut.
  • Gilles Carle, OC GOQ (July 31, 1928 – November 28, 2009) was a French Canadian director, screenwriter and painter.Carle was born in Maniwaki, Quebec. His film 50 ans, celebrating the 50 years of the National Film Board of Canada, won the Short Film Palme d'Or at the 1989 Cannes Film Festival.He joined the NFB in 1960, where his credits included La vie heureuse de Léopold Z. But after the NFB rejected several of Carle's projects, he began working independently. In 1972 Carle won the Canadian Film Award for best Director for his The True Nature of Bernadette.In 1990, he was awarded the Government of Quebec's Prix Albert-Tessier. In 1997, Carle received a Governor General's Performing Arts Award for Lifetime Artistic Achievement, Canada's highest honour in the performing arts. In 1998, he was made an Officer of the Order of Canada. In 2007, he was made a Grand Officer of the Ordre National du Quebec.Carle died aged 81 on November 28, 2009 of complications from Parkinson's disease at the hospital in Granby, Quebec. He is survived by his son and three daughters as well as his companion of 27 years, Chloé Sainte-Marie. Quebec Premier Jean Charest described him, at his death, as one of Quebec's most influential filmmakers.
  • Gilles Carle (Maniwaki, 31 juli 1928 - Granby, 28 november 2009) was een Canadees regisseur en scenarioschrijver.Met zijn 50 ans won Carle de Gouden Palm voor de korte film op het Filmfestival van Cannes van 1989.
  • Gilles Carle, OC, GOQ (* 31. Juli 1928 oder 1929 in Maniwaki; † 28. November 2009 in Granby, Kanada) war ein kanadischer Filmemacher. In seiner vier Jahrzehnte währenden Karriere führte er bei über dreißig Spiel-, Kurz- und Dokumentarfilmen Regie und war auch als Drehbuchautor tätig.
  • Жиль Карль, фр. Gilles Carle, (31 июля 1928(19280731) (или 1929), Манивоки, Квебек — 28 ноября 2009, Гранби, Квебек) — франко-канадский кинорежиссёр, сценарист и художник, один из самых влиятельных кинематографистов Квебека.
dbpedia-owl:birthDate
  • 1928-07-31 (xsd:date)
dbpedia-owl:birthPlace
dbpedia-owl:deathDate
  • 2009-11-28 (xsd:date)
dbpedia-owl:deathPlace
dbpedia-owl:movie
dbpedia-owl:nationality
dbpedia-owl:profession
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 256282 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 34359 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 439 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109761126 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:couleur
  • artiste
prop-fr:dateDeMort
  • 2009-11-28 (xsd:date)
prop-fr:dateDeNaissance
  • 1928-07-31 (xsd:date)
prop-fr:filmsNotables
  • La Mort d'un bûcheron
  • La Vie heureuse de Léopold Z.
  • La Vraie Nature de Bernadette
  • Les Mâles
  • Les Plouffe
prop-fr:fr
  • André Lamy
prop-fr:langue
  • en
prop-fr:lieuDeMort
prop-fr:lieuDeNaissance
prop-fr:nom
  • Gilles Carle
prop-fr:profession(s)_
prop-fr:texte
  • André Lamy
prop-fr:trad
  • André Lamy
  • André Lamy
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Gilles Carle est un graphiste plasticien, réalisateur, scénariste, monteur et producteur québécois né le 31 juillet 1928 à Maniwaki (Canada) et mort le 28 novembre 2009 au Centre hospitalier de Granby,,,,, étant alors résident de Saint-Paul d'Abbotsford.Élevé à Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, il déménage à 16 ans à Montréal pour étudier le dessin à l'École des beaux-arts puis à l'École des arts graphiques de Montréal.
  • Gilles Carle (Maniwaki, 31 juli 1928 - Granby, 28 november 2009) was een Canadees regisseur en scenarioschrijver.Met zijn 50 ans won Carle de Gouden Palm voor de korte film op het Filmfestival van Cannes van 1989.
  • Gilles Carle, OC, GOQ (* 31. Juli 1928 oder 1929 in Maniwaki; † 28. November 2009 in Granby, Kanada) war ein kanadischer Filmemacher. In seiner vier Jahrzehnte währenden Karriere führte er bei über dreißig Spiel-, Kurz- und Dokumentarfilmen Regie und war auch als Drehbuchautor tätig.
  • Жиль Карль, фр. Gilles Carle, (31 июля 1928(19280731) (или 1929), Манивоки, Квебек — 28 ноября 2009, Гранби, Квебек) — франко-канадский кинорежиссёр, сценарист и художник, один из самых влиятельных кинематографистов Квебека.
  • Gilles Carle (Maniwaki, Quebec, Canadà, 31 de juliol de 1928 - Granby, 28 de novembre de 2009) va ser un director de cinema canadenc.Gilles formava part d'un grup de directors que va fer néixer el cinema quebequès, als anys 60, amb una obra de ficció marcada per la ruptura d'una societat catòlica tradicional amb el seu passat.
  • Gilles Carle, OC GOQ (July 31, 1928 – November 28, 2009) was a French Canadian director, screenwriter and painter.Carle was born in Maniwaki, Quebec. His film 50 ans, celebrating the 50 years of the National Film Board of Canada, won the Short Film Palme d'Or at the 1989 Cannes Film Festival.He joined the NFB in 1960, where his credits included La vie heureuse de Léopold Z. But after the NFB rejected several of Carle's projects, he began working independently.
rdfs:label
  • Gilles Carle
  • Gilles Carle
  • Gilles Carle
  • Gilles Carle
  • Gilles Carle
  • Карль, Жиль
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Gilles Carle
is dbpedia-owl:director of
is dbpedia-owl:producedBy of
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is dbpedia-owl:writer of
is prop-fr:production of
is prop-fr:réalisation of
is prop-fr:scénario of
is foaf:primaryTopic of