La frise du Parthénon ou « frise des Panathénées » est une frise ionique (sur un bâtiment dorique) en marbre du Pentélique de 160 mètres de long représentant 378 figures humaines et 245 animaux. Elle entourait le sékos (partie fermée) du Parthénon sur l'Acropole d'Athènes. Si elle a été réalisée par plusieurs artistes, elle fut sculptée très probablement sous la direction de Phidias entre 442 et 438 av.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La frise du Parthénon ou « frise des Panathénées » est une frise ionique (sur un bâtiment dorique) en marbre du Pentélique de 160 mètres de long représentant 378 figures humaines et 245 animaux. Elle entourait le sékos (partie fermée) du Parthénon sur l'Acropole d'Athènes. Si elle a été réalisée par plusieurs artistes, elle fut sculptée très probablement sous la direction de Phidias entre 442 et 438 av. J.-C.L'interprétation la plus répandue est qu'elle représente la procession du péplos lors des grandes Panathénées. C'est une nouveauté dans la sculpture grecque : un thème non-mythologique sur un bâtiment à vocation religieuse. La procession part du côté ouest où sont représentés les préparatifs. Elle se déroule ensuite en parallèle sur les murs sud et nord qui représentent la même chose : d'abord des cavaliers, puis des chars sur près de la moitié, ensuite des personnages masculins à pied. Le côté nord, potentiellement le plus vu, est celui qui a fait l'objet du plus d'attentions de la part des sculpteurs. La procession arrive du côté est où elle est accueillie par les dieux. Là, apparaissent pour la première fois des figures féminines. La scène de remise du péplos se trouve au centre de la frise.Il n'existe aucun texte antique expliquant avec certitude ce que la frise représente. Les historiens et archéologues ont proposé, autour de cette procession des Panathénées, des interprétations différentes. Chrysoula Kardara, Kristian Jeppese ou Joan B. Connelly y lisent des mythes fondateurs athéniens ; John Boardman y voit l'héroïsation des marathonomaques. Pour d'autres, enfin, la représentation transcenderait la simple procession et exprimerait la dédicace de l'ensemble de la cité à sa déesse tutélaire.Dès son achèvement, la frise eut une importante influence dans l'art. Deux thèmes principaux surtout lui ont été empruntés : l’apobátês (soldat en armes, montant et descendant d'un char) et le bovin mené au sacrifice. On les retrouve dans la céramique ou la sculpture, et jusque dans la poésie de John Keats, au début du XIXe siècle. À partir de l'arrivée des marbres du Parthénon à Londres au début du XIXe siècle, leur influence se fit à nouveau sentir dans l'architecture et l'art en Occident. Les artistes copièrent et utilisèrent plus ou moins directement la frise, ou ses moulages, bien sûr principalement dans leurs œuvres néo-classiques.La frise a été relativement peu touchée pendant des siècles, car peu visible et peu accessible, jusqu'au siège d'Athènes par les Vénitiens commandés par Francesco Morosini en 1687, quand un cinquième a été détruit, réparti sur les côtés nord et sud. Un peu moins de la moitié de la frise se trouve au British Museum, apportée par Lord Elgin ; un tiers est encore en Grèce, au musée de l'Acropole d'Athènes ; le reste est conservé dans divers musées, notamment au Louvre et au Vatican.L'État grec réclame depuis près de deux siècles au Royaume-Uni la restitution de la partie de la frise conservée au British Museum, ainsi que d'autres éléments du décor sculpté du Parthénon.
  • The Parthenon frieze is the low-relief pentelic marble sculpture created to adorn the upper part of the Parthenon’s naos. It was sculpted between c. 443 and 438 BC, most likely under the direction of Pheidias. Of the 524 feet (160 m) of the original frieze, 420 feet (130 m) survives—some 80 percent. The rest is known only from the drawings made by French artist Jacques Carrey in 1674, thirteen years before the Venetian bombardment that ruined the temple.At present, the majority of the frieze is at the British Museum in London (forming the major part of the Elgin Marbles); the largest proportion of the rest is in Athens, and the remainder of fragments shared between six other institutions. Casts of the frieze may be found in the Beazley archive at the Ashmolean Museum at Oxford, at the Spurlock Museum in Urbana, in the Skulpturhalle at Basel and elsewhere.
  • El friso del Partenón es un friso jónico de 160 metros de largo que rodeaba la parte superior de la cella del Partenón en Atenas. Está realizado en bajorrelieve con mármol pentélico. Obra maestra de la escultura griega clásica, representa probablemente la procesión de las Grandes Panateneas, que tenía lugar cada cuatro años en honor de la diosa Atenea.Fue esculpido aproximadamente entre los años 443 y 438 a. C. muy probablemente bajo la dirección de Fidias. Sobreviven unos 128 metros del friso original, alrededor del 94%, conociéndose el resto sólo por los dibujos que hizo el artista flamenco Jacques Carrey en 1674. Sus fragmentos se encuentran dispersos en diversos museos, sobre todo en el Museo de la Acrópolis de Atenas y en el Museo Británico de Londres. En la actualidad, el 37,5% del friso se encuentra en el Museo Británico; el resto (48%) está en el Museo de la Acrópolis de Atenas y el último 14% se reparte entre otros museos. El Estado griego ha pedido repetidamente la restitución de los Mármoles de Elgin que se encuentran en Londres, así como otros elementos de la escultura que decoraba el Partenón. Gran parte del material ateniense no está expuesto, y hay fragmentos en otros nueve museos internacionales. Moldes del friso pueden encontrarse en el archivo Beazley en el Museo Ashmolean de Oxford, en el Skulpturhalle de Basilea, en el Architecture Hall de la Universidad de Washington, Seattle; y en Hammerwood Park cerca de East Grinstead, en Sussex (Inglaterra).
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 121166 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 153510 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 526 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110294483 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1871 (xsd:integer)
  • 1916 (xsd:integer)
  • 1967 (xsd:integer)
  • 1975 (xsd:integer)
  • 1984 (xsd:integer)
  • 1985 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
  • 1998 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
  • 2008 (xsd:integer)
prop-fr:artiste
  • Phidias et son atelier
prop-fr:auteursOuvrage
  • Jenifer Neils
prop-fr:collection
  • Encyclopédies d'aujourd'hui
  • Manuels de l'École du Louvre
prop-fr:colonnes
  • 2 (xsd:integer)
prop-fr:constructeur
prop-fr:consultéLe
  • 2014-08-28 (xsd:date)
prop-fr:date
  • 2014-09-28 (xsd:date)
prop-fr:dateConstruction
  • Entre 442 et 438
prop-fr:directeur
  • Jenifer Neils
prop-fr:groupe
  • N
prop-fr:id
  • Chap
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
  • 0978-02-11 (xsd:date)
prop-fr:issn
  • 75 (xsd:integer)
prop-fr:langue
  • de
  • en
  • fr
  • en+el
prop-fr:lienAuteur
  • Alain Pasquier
  • John Boardman
  • Adolf Michaelis
  • Charles Martin Robertson
  • François Queyrel
  • Ian Jenkins
  • Roland Martin
prop-fr:lieu
prop-fr:lieuConstruction
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:légende
  • Détail de la frise du Parthénon, copie en place sur le bâtiment.
prop-fr:nom
  • Martin
  • Hunt
  • Smith
  • Jenkins
  • Cook
  • Michaelis
  • Robertson
  • Neils
  • Ousterhout
  • Boardman
  • Frise du Parthénon
  • Holtzmann
  • Pasquier
  • Queyrel
  • Saint-Clair
prop-fr:oclc
  • 642706 (xsd:integer)
  • 1101196 (xsd:integer)
  • 5549149194 (xsd:double)
prop-fr:oldid
  • 107726292 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 72 (xsd:integer)
  • 252 (xsd:integer)
  • 316 (xsd:integer)
  • 365 (xsd:integer)
  • 370 (xsd:integer)
  • 454 (xsd:integer)
  • 731 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Martin
  • Adolf
  • Alain
  • Bernard
  • Brian
  • François
  • Ian
  • John
  • Philip
  • Robert
  • Roland
  • William
  • Jenifer
  • A. H.
prop-fr:périodique
  • Journal of Hellenic Studies
prop-fr:site
  • Ministère grec de la culture
prop-fr:sousTitre
  • From Antiquity to the Present
  • The Classical Period a handbook
  • l'Art grec
  • un monument dans l'Histoire
prop-fr:sousTitreChapitre
  • The Ionic Frieze of the Parthenon
  • The Parthenon After Antiquity
prop-fr:sousTitreOuvrage
  • From Antiquity to the Present
prop-fr:titre
  • The Parthenon
  • Site du ministère de la culture grec, montrant et décrivant la frise complète
  • Position officielle de la Grèce sur le « retour » des marbres
  • Der Parthenon
  • Greek Architecture and its Sculpture
  • Greek Sculpture
  • Histoire de l'art antique
  • L'Art grec
  • La frise au musée de l'Acropole d'Athènes
  • Le Parthénon
  • Les marbres du Parthénon au British Museum
  • Lord Elgin and His Collection
  • Lord Elgin and the Marbles
  • The Elgin Marbles
  • The Parthenon Frieze
prop-fr:titreChapitre
  • "Bestride the Very Peak of Heaven"
  • "With Nobles Images on All Sides"
prop-fr:titreOuvrage
  • The Parthenon
prop-fr:type
prop-fr:url
prop-fr:ville
prop-fr:volume
  • 36 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La frise du Parthénon ou « frise des Panathénées » est une frise ionique (sur un bâtiment dorique) en marbre du Pentélique de 160 mètres de long représentant 378 figures humaines et 245 animaux. Elle entourait le sékos (partie fermée) du Parthénon sur l'Acropole d'Athènes. Si elle a été réalisée par plusieurs artistes, elle fut sculptée très probablement sous la direction de Phidias entre 442 et 438 av.
  • El friso del Partenón es un friso jónico de 160 metros de largo que rodeaba la parte superior de la cella del Partenón en Atenas. Está realizado en bajorrelieve con mármol pentélico. Obra maestra de la escultura griega clásica, representa probablemente la procesión de las Grandes Panateneas, que tenía lugar cada cuatro años en honor de la diosa Atenea.Fue esculpido aproximadamente entre los años 443 y 438 a. C. muy probablemente bajo la dirección de Fidias.
  • The Parthenon frieze is the low-relief pentelic marble sculpture created to adorn the upper part of the Parthenon’s naos. It was sculpted between c. 443 and 438 BC, most likely under the direction of Pheidias. Of the 524 feet (160 m) of the original frieze, 420 feet (130 m) survives—some 80 percent.
rdfs:label
  • Frise du Parthénon
  • Friso del Partenón
  • Parthenon Frieze
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of