Freidoune Sahebjam (1933 - 2008) était un écrivain, romancier et journaliste franco-iranien né en France le 4 février 1933, à Nice. De nationalité iranienne, il est issu de deux parents iraniens vivant en France. C'est la famille de sa mère qui vivait initialement à Nice, alors que son père, employé à la Société des Nations, vivait à Genève en Suisse. Son grand-père maternel fut l'ambassadeur de Perse en Russie à la cour du Tsar Nicolas II, jusqu'en 1917, date de la chute du Tsar.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Freidoune Sahebjam (1933 - 2008) était un écrivain, romancier et journaliste franco-iranien né en France le 4 février 1933, à Nice. De nationalité iranienne, il est issu de deux parents iraniens vivant en France. C'est la famille de sa mère qui vivait initialement à Nice, alors que son père, employé à la Société des Nations, vivait à Genève en Suisse. Son grand-père maternel fut l'ambassadeur de Perse en Russie à la cour du Tsar Nicolas II, jusqu'en 1917, date de la chute du Tsar. En 1925, en Iran s'opère le changement de dynastie du shah: c'est la dynastie des Pahlavi qui succède aux Khadjar. Cela dit, son grand-père maternel n'accepte pas ce changement, qualifiant le shah d'"illettré sans éducation, qui ne doit pas gouverner". En effet, il avait été nommé Prince Khadjar (en Iran, la noblesse ne se transmet pas par filiation, les princes sont nommés). N'exerçant plus ses fonctions, il achète une maison à Nice et s'y installe avec sa famille. Sa fille, Irandohkt Mofakham (la mère de Freidoune) se marie avec Hossein Sahebjam qui meurt trois ans après la naissance de leur enfant, en 1936.Après avoir passé son enfance en France et effectué ses études en internat, il part pour l'Iran lors de ses dix-huit ans afin d'effectuer son service militaire, d'une durée de deux ans. Il y restera pendant la quasi-totalité des années 1950, et de sa première union avec Shahnaz Khadjeh-Nouri naîtra sa première fille, Safinaz, en 1956. C'est également en Iran qu'il commence sa carrière de journaliste, en commençant par le journalisme sportif. À la fin des années 1950, il retourne en France afin de préciser sa carrière et s'inscrit à Sciences-Po. Il continue sa carrière de journalisme pour des revues telles que Points de Vue ou Images du Monde. De sa seconde union naissent ses trois dernières filles, Caroline, Michèle et Cécile.C'est en mai 1979 qu'il se révèle journaliste politique en dénonçant la barbarie du Régime islamique qui s'installe en Iran à cette date. Il est immédiatement condamné à mort par le régime, la qualifiant de "traître" pour ses propos tenus dans Le Monde ou Le Figaro. À cette date, il a déjà publié quatre livres. Après sa condamnation, il continue à dénoncer les pratiques en Iran à travers des articles journalistiques et des histoires vraies. En 1983 il publie son premier livre après la Révolution islamique, sous le nom de Fred St James, Au Nom de Dieu, Clément et Miséricordieux. C'est un recueil de témoignages de personnes ayant vécu la Révolution. Je n'ai Plus de Larmes pour Pleurer, paru en 1985, parle des jeunes garçons qui se font endoctriner très tôt dans la guerre en faveur du Régime.C'est en 1990 qu'il publie le roman pour lequel il sera reconnu internationalement, traduit dans de nombreuses langues, La Femme Lapidée, l'histoire vraie des dernières heures de la vie de Soraya M, condamnée à lapidation par le Régime pour adultère. Le roman fera l'objet du film The Stoning Of Soraya M réalisé par Cyrus Nowrasteh en 2008. Il est décédé en mars 2008, à l’âge de 75 ans, à son domicile de Neuilly-sur-Seine, après avoir publié des milliers d'articles et treize livres.
  • Freidoune Sahebjam (pers. فریدون صاحب جمع, Ferejdun Sahebdżam; ur. 4 lutego 1933 w Nicei, zm. 26 marca 2008 w Neuilly-sur-Seine) − francuski pisarz i dziennikarz pochodzenia irańskiego.
  • Freidoune Sahebjam (Persian: فریدون صاحب جمع‎) (1933–2008) was a French-Iranian journalist, war correspondent, and novelist who resided in Neuilly-sur-Seine in France.He gained international recognition for his novel La Femme Lapidée, in 1990, about Soraya Manutchehri, which was translated 4 years later as The Stoning of Soraya M.: A True Story. The book became the basis for screenplay of the 2008 film The Stoning of Soraya M., in which American actor James Caviezel portrays Sahebjam.Sahebjam was a well appreciated journalist on French LCI channel and in French newspapers such as Le Monde and Le Telegramme.Sahebjam was the first journalist to report on the crimes of the Islamic Republic of Iran against the Bahá'í Faith community in Iran, and the illegal use of children in the Iranian Army during the eight-year Iran–Iraq War. According to Darius Kadivar, Reports for which he had received death threats by Islamists. Sahebjam's latest article was about the Iraq war for the French daily Le Telegraph, where he had recently visited. He had recently written a biography on his mother, an aristocrat of Qajar heritage, entitled Une Princesse Persane. He died on Wednesday, March 26, 2008, at the age of 75. The cause of death was not reported.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3449586 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 4737 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 51 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 106593820 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Freidoune Sahebjam (1933 - 2008) était un écrivain, romancier et journaliste franco-iranien né en France le 4 février 1933, à Nice. De nationalité iranienne, il est issu de deux parents iraniens vivant en France. C'est la famille de sa mère qui vivait initialement à Nice, alors que son père, employé à la Société des Nations, vivait à Genève en Suisse. Son grand-père maternel fut l'ambassadeur de Perse en Russie à la cour du Tsar Nicolas II, jusqu'en 1917, date de la chute du Tsar.
  • Freidoune Sahebjam (pers. فریدون صاحب جمع, Ferejdun Sahebdżam; ur. 4 lutego 1933 w Nicei, zm. 26 marca 2008 w Neuilly-sur-Seine) − francuski pisarz i dziennikarz pochodzenia irańskiego.
  • Freidoune Sahebjam (Persian: فریدون صاحب جمع‎) (1933–2008) was a French-Iranian journalist, war correspondent, and novelist who resided in Neuilly-sur-Seine in France.He gained international recognition for his novel La Femme Lapidée, in 1990, about Soraya Manutchehri, which was translated 4 years later as The Stoning of Soraya M.: A True Story.
rdfs:label
  • Freidoune Sahebjam
  • Freidoune Sahebjam
  • Freidoune Sahebjam
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of