Françoise de Rohan, dame de La Garnache, duchesse de Loudun (et parfois aussi duchesse de Nemours), est née vers 1540 et morte en décembre 1591 à Beauvoir-sur-Mer. Descendante des ducs de Bretagne, elle épouse en 1557, sur parole, le duc Jacques de Savoie, mais se retrouve déshonorée par l’abandon de celui-ci et n’a de cesse, pendant plus de vingt ans, d’obtenir la reconnaissance de son mariage.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Françoise de Rohan, dame de La Garnache, duchesse de Loudun (et parfois aussi duchesse de Nemours), est née vers 1540 et morte en décembre 1591 à Beauvoir-sur-Mer. Descendante des ducs de Bretagne, elle épouse en 1557, sur parole, le duc Jacques de Savoie, mais se retrouve déshonorée par l’abandon de celui-ci et n’a de cesse, pendant plus de vingt ans, d’obtenir la reconnaissance de son mariage. Blanchie de tout soupçon de fornication, puis élevée au titre de duchesse du Loudunois par le roi Henri III, Françoise de Rohan est une de ces femmes dont le sort est évoqué, sans la nommer, dans La Princesse de Clèves.Cousine de Jeanne d'Albret et du roi Henri IV, qui la nomme communément « sa tante », Françoise de Rohan trouve refuge chez ses amis protestants tandis que le parti Lorrain, épousant la cause de Nemours, ne veut plus la nommer que la « demoiselle » ou la « dame de La Garnache » (du nom d’un de ses fiefs). Tandis que, pour les huguenots, elle demeure la « duchesse de Nemours », elle intente contre le duc un procès, qui dure jusqu’en 1580. Voulant obtenir que son amant infidèle reconnaisse le fruit de leur union, elle mobilise à cet effet trois rois, deux papes et plusieurs séances du parlement de Paris. Son procès, qui défraie la chronique judiciaire, se trouve ballotté par les aléas des guerres de religion, et ne connaît de fin qu’avec la réconciliation d’Henri III et Henri IV, lors de la paix du Fleix. La solution qui met un terme à cette longue procédure est diversement interprétée. Pour les uns, elle est le fruit de la charité d’Anne de Guise, pour d’autres, le résultat d’un accord politique favorable au duc d’Alençon, pour d’autres encore, un compromis réalisé grâce au talent de son ami le maître de requête et mathématicien François Viète.Fille du vicomte René Ier de Rohan et d'Isabeau d'Albret, petite-fille du roi de Navarre Jean d'Albret, Françoise de Rohan est la sœur d'Henri Ier, de Jean (Frontenay) et de René II de Rohan, qui portent successivement le titre de vicomte de Rohan, et s'illustrent brillamment et brièvement lors de la seconde guerre de Religion. Elle a pour amies les dames de Soubise, Antoinette d'Aubeterre et Catherine de Parthenay, qui se trouvent, de leur côté, emportées dans un procès en empêchement dirimant. Elle leur ravit leur ami avocat et mathématicien François Viète, qui loge souvent chez elle et protège ses propriétés au plus sombre des années de guerre. Il lui offre, peu de temps avant qu'elle disparaisse, la dédicace de son œuvre principale, cet Isagoge in Artem Analyticem par lequel il fonde l'analyse spécieuse, ou nouvelle algèbre. Par ailleurs, le poète André de Rivaudeau loge non loin de son château de Beauvoir, et lui dédie plusieurs poèmes. Au XIXe siècle, Hector de La Ferrière lui a consacré une grande partie de son ouvrage dédié aux amoureuses de la Renaissance.
  • Françoise de Rohan (1540–?) was the daughter of René I de Rohan and Isabel d'Albret of Navarre. She was the granddaughter of Jean d'Albret, King of Navarre, and cousin to Jeanne d'Albret and Henri of Navarre, also known as Henri IV. She claimed to be the secret wife of Jacques, Duke of Nemours, with whom she had a son, but Nemours denied this and married Anna d'Este.Through her father, Mademoiselle de Rohan was descended from old Breton kings, while on her mother's side she was a niece of Henry d'Albret, King of Navarre, who had married Marguerite d'Angoulême. Her aunt, Queen Marguerite, had Françoise educated with her own daughter, Jeanne, the future mother of Henry IV. Jeanne treated her younger cousin Françoise cruelly, and even beat her. Françoise must have been relieved when Jeanne was married off in 1548. Then, in 1549, Queen Marguerite died, and Françoise was sent to the French court. She became a lady-in-waiting of Catherine de' Medici.She and Catherine de Parthenay were best friends and sisters-in-law, and both women protected then French mathematician François Viète between 1572 and 1591. He dedicated them his most famous work : Isagoge in Artem Analycitem.Also known as the duchess of Ludonois and Lady de la Garnache, her life has been suggested of informing the heroine found in the French novel La Princesse de Clèves by Marie-Madeleine Pioche de La Vergne.La princesse de Clèves was the first French historical novel and among the first novels in French literature.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3914230 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 86949 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 355 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109629371 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:colonnes
  • 2 (xsd:integer)
prop-fr:date
  • 2011-05-25 (xsd:date)
  • 2011-05-30 (xsd:date)
  • 2011-06-12 (xsd:date)
  • juin 2011
prop-fr:groupe
  • Note
prop-fr:lien
  • http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/madame-de-la-fayette-la-princesse-de-cleves.html/
  • http://www.archive.org/stream/lavritableprin00poizuoft#page/n15/mode/2up
  • http://nicole.dufournaud.net/these/these-dufournaud.pdf
  • http://books.google.com/books?id=udAFAAAAQAAJ&hl=fr
  • http://books.google.fr/books?id=Ez6iRJlp41gC&pg=PA67&dq=Nemours+Rohan&as_brr=3&client=safari&cd=1#v=onepage&q=Nemours%20Rohan&f=false
prop-fr:oldid
  • 66249432 (xsd:integer)
prop-fr:vote
  • BA
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:wikisource
  • La Princesse de Clèves
prop-fr:wikisourceTitre
  • La Princesse de Clèves
  • La Princesse de Clèves
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Françoise de Rohan, dame de La Garnache, duchesse de Loudun (et parfois aussi duchesse de Nemours), est née vers 1540 et morte en décembre 1591 à Beauvoir-sur-Mer. Descendante des ducs de Bretagne, elle épouse en 1557, sur parole, le duc Jacques de Savoie, mais se retrouve déshonorée par l’abandon de celui-ci et n’a de cesse, pendant plus de vingt ans, d’obtenir la reconnaissance de son mariage.
  • Françoise de Rohan (1540–?) was the daughter of René I de Rohan and Isabel d'Albret of Navarre. She was the granddaughter of Jean d'Albret, King of Navarre, and cousin to Jeanne d'Albret and Henri of Navarre, also known as Henri IV.
rdfs:label
  • Françoise de Rohan
  • Françoise de Rohan
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of