La notion de « fracturation hydroélectrique » (ou « fracturation électrohydraulique », ou stimulation par arc électrique, ou PAED) désigne, de manière générale, une famille de procédés techniques (variantes non pyrotechniques de la fracturation hydraulique parfois nommée « fracking ») visant à disloquer un matériau ou un objet au moyen d'une onde de pression portée par de l'eau ou un fluide incompressible.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La notion de « fracturation hydroélectrique » (ou « fracturation électrohydraulique », ou stimulation par arc électrique, ou PAED) désigne, de manière générale, une famille de procédés techniques (variantes non pyrotechniques de la fracturation hydraulique parfois nommée « fracking ») visant à disloquer un matériau ou un objet au moyen d'une onde de pression portée par de l'eau ou un fluide incompressible. La fracturation du matériau résulte de l'effet de la traversée du substrat ou du matériau par une « onde de pression » générée par une explosion produite dans l'eau. Dans le cas présent, cette explosion est dite « explosion électrique » ou « explosion vapeur ». Cette explosion est induite par une puissante décharge électrique. L'onde peut être générée à proximité du matériau à détruire ou à fragmenter. Elle peut aussi être produite dans une cavité à l'intérieur de ce matériau, après qu'on y ait introduit deux électrodes immergées dans de l'eau et mises sous très haute tension. L'effet destructif peut être renforcé par une répétition de l'explosion. Un « train d'ondes de pression » disloque alors plus efficacement la roche ou divers matériaux durs (ex : du calcul biliaire à des téléphones portables).Dans un contexte minier et pétrolier, cette décharge à haute tension génère dans la roche (préalablement forée et fracturée et saturée d'eau) une onde acoustique. Cette onde est capable de provoquer des micro-fissures dans la roche ou de la disloquer. Des ingénieur évaluent la possibilité d'adapter cette variante de la fracturation hydraulique aux besoins des forages pétroliers ou gaziers profonds, pour mieux libérer les molécules de pétrole, de gaz ou les condensats de gaz fortement piégés adsorbés dans les matrices rocheuse dures et imperméables profondes (dont le gaz de schiste, à 2,5 à 5 km de profondeur). Cette technique, encore immature pour cet usage, imposerait la présence d'un générateur et de condensateurs de forte puissance en surface au niveau du puits. Les impacts environnementaux d'explosion souterraines électriques profondes et répétées ne semblent pas avoir été étudiés ni modélisés.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7010214 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 47295 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 145 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109706843 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:commons
  • Category:Petroleum production
prop-fr:commonsTitre
  • Production pétrolière
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La notion de « fracturation hydroélectrique » (ou « fracturation électrohydraulique », ou stimulation par arc électrique, ou PAED) désigne, de manière générale, une famille de procédés techniques (variantes non pyrotechniques de la fracturation hydraulique parfois nommée « fracking ») visant à disloquer un matériau ou un objet au moyen d'une onde de pression portée par de l'eau ou un fluide incompressible.
rdfs:label
  • Fracturation électrohydraulique
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of