De très nombreux documents chrétiens attestent de l'appellation « frère du Seigneur » donnée à Jacques le Juste et Flavius Josèphe parle de « Jacques, frère de Jésus, appelé Christ », lorsqu'il relate son exécution. Les plus anciens témoins sont certaines lettres de Paul de Tarse qui dans les années 50 parle à ses interlocuteurs de « Jacques, le frère du Seigneur » et aussi d'autres « frères du Seigneur » au statut moins important.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • De très nombreux documents chrétiens attestent de l'appellation « frère du Seigneur » donnée à Jacques le Juste et Flavius Josèphe parle de « Jacques, frère de Jésus, appelé Christ », lorsqu'il relate son exécution. Les plus anciens témoins sont certaines lettres de Paul de Tarse qui dans les années 50 parle à ses interlocuteurs de « Jacques, le frère du Seigneur » et aussi d'autres « frères du Seigneur » au statut moins important. Les évangiles synoptiques et des textes apocryphes nous donnent leurs noms : Jacques, Joseph (parfois avec le diminutif Joset), Jude et Simon. Par la suite, de très nombreux textes les mentionnent.Parmi eux, Jacques le Juste a joué un rôle considérable dans le mouvement créé par Jésus et l'a dirigé depuis l'ascension de ce dernier, jusqu'à ce qu'il soit exécuté à Jérusalem en 62.Toutefois, ces frères de Jésus semblent avoir été embarrassants dans le mouvement chrétien qui s'est développé dans l'empire romain. Ainsi, ces « frères du Seigneur » vont peu à peu être oubliés en particulier dans le christianisme occidental. Ils vont ainsi perdre leur qualité de frères pour devenir des demi-frères de Jésus (par Joseph), en même temps que se développe le culte de la chasteté et de la virginité, dont la mère de Jésus devient le symbole et qui se développera dans la doctrine de la virginité perpétuelle de Marie. À partir du début du Ve siècle, à la suite de la proposition de Jérôme de Stridon, ils deviendront des cousins de Jésus. Toutefois, devant l'abondance des sources, les historiens ont peu de doute sur le fait que ces « frères du Seigneur » sont des enfants de Joseph et de Marie.Dans le christianisme oriental les frères de Jésus sont des demi-frères que Joseph a eus avec une autre femme avant d'épouser Marie. Dans le christianisme occidental, ce sont des cousins germains de Jésus, fils d'une demi-sœur de Marie appelée Marie Jacobé et d'un demi-frère de Joseph, appelé Clopas. Les protestants estiment souvent que Marie a eu, après la naissance de Jésus, des enfants avec Joseph, hypothèse qui n'altère pas la virginité de Marie à la naissance de Jésus.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4943146 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageInterLanguageLink
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 59448 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 371 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110017271 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • De très nombreux documents chrétiens attestent de l'appellation « frère du Seigneur » donnée à Jacques le Juste et Flavius Josèphe parle de « Jacques, frère de Jésus, appelé Christ », lorsqu'il relate son exécution. Les plus anciens témoins sont certaines lettres de Paul de Tarse qui dans les années 50 parle à ses interlocuteurs de « Jacques, le frère du Seigneur » et aussi d'autres « frères du Seigneur » au statut moins important.
rdfs:label
  • Frères de Jésus
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of