Cet article concerne à la fois les aspects individuels et familiaux de la famille royale belge : aspects linguistiques, généalogiques, liens avec d'autres dynasties européennes ; ainsi que les perspectives du maintien de cette famille royale dans l'évolution du contexte belge.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Cet article concerne à la fois les aspects individuels et familiaux de la famille royale belge : aspects linguistiques, généalogiques, liens avec d'autres dynasties européennes ; ainsi que les perspectives du maintien de cette famille royale dans l'évolution du contexte belge. Pour les aspects plus institutionnels, c'est-à-dire les fonctions actuelles et le rôle de la monarchie en Belgique, se référer à l'article Monarchie en Belgique.La « naissance » de la famille royale belge, qui est la famille régnante aujourd'hui au royaume de Belgique, date de 1830-1831. Léopold Ier de Belgique (1790-1865) en est le fondateur, ce qui n'empêche pas que ses descendants et successeurs sur le Trône de Belgique sont demeurés des membres à part entière de la branche "Ernestine" de la maison ducale de Saxe (Das Herzogliche Haus Sachsen-Coburg und Gotha). C'est donc le chef de cette Maison ("Oberhaupt des Hauses") depuis 1998, Son Altesse Royale le prince Andreas Michael Armin Siegfried Hubertus Friedrich-Hans, Herzog von Sachsen-Coburg und Gotha, né le 21 mars 1943 au château de Casel en Basse-Lusace ("Schloss Casel, Niederlausitz"), qui préside actuellement aux destinées de la famille d'origine des rois des Belges (Albert II et Philippe) et de tous les autres descendant(e)s direct(e)s en ligne masculine du roi Léopold Ier; on notera que les souverains belges n'occupent là-bas, en Allemagne, que le rang subalterne de "cadets de famille". Dans la Belgique devenue indépendante vis-à-vis des Pays-Bas (le 4 octobre 1830, le Congrès national élit d'abord comme roi des Belges, en 1830, Louis d'Orléans (1814-1896), duc de Nemours, deuxième fils du roi des Français Louis-Philippe Ier, mais ce dernier s'y opposa. Le Congrès fit alors appel à un prince allemand protégé par l'Angleterre, Léopold de Saxe-Cobourg-Saalfeld, veuf de la princesse Charlotte Augusta de Galles, qui accepta le trône de Belgique : il devint le roi Léopold Ier de Belgique et fit triomphalement son entrée à Bruxelles le 21 juillet 1831, date à laquelle il prêta serment sur la Constitution et qui marque désormais le jour de la Fête nationale belge.Le nouveau roi, qui utilisait le français pour langue d'usage comme de nombreux princes de l'Europe à cette époque, épousa en août 1832 Louise-Marie d'Orléans, la fille du roi des Français Louis-Philippe Ier (le même qui avait refusé la couronne de Belgique à son fils Louis d'Orléans) : par ce mariage et la naissance qui a suivi, c'est alors le véritable commencement de la dynastie belge.C'était aussi une façon pour le jeune royaume, par l'intermédiaire d'un prestigieux parrainage de sang royal (celui du roi des Français), de faire son entrée dans la famille fermée des monarchies européennes qui comptaient. La reine, après un fils mort au berceau, donna naissance au futur roi Léopold II de Belgique.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 179835 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 17859 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 202 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109738563 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Cet article concerne à la fois les aspects individuels et familiaux de la famille royale belge : aspects linguistiques, généalogiques, liens avec d'autres dynasties européennes ; ainsi que les perspectives du maintien de cette famille royale dans l'évolution du contexte belge.
rdfs:label
  • Famille royale belge
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:dynasty of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:dynastie of
is prop-fr:liste of
is prop-fr:titulature of
is skos:subject of
is foaf:primaryTopic of