Jean-Pierre Napoléon Eugène Chevandier de Valdrome est un homme politique, exploitant forestier et industriel français, né le 17 août 1810 à Saint-Quirin (Meurthe). Il épouse Marguerite Pauline Sahler (1820 † 1901, Kreuznach, Prusse), veuve de Charles Guillaume Vopelius, le 21 mai 1820. Il meurt sans descendance le 1er décembre 1878 à Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle).

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Jean-Pierre Napoléon Eugène Chevandier de Valdrome est un homme politique, exploitant forestier et industriel français, né le 17 août 1810 à Saint-Quirin (Meurthe). Il épouse Marguerite Pauline Sahler (1820 † 1901, Kreuznach, Prusse), veuve de Charles Guillaume Vopelius, le 21 mai 1820. Il meurt sans descendance le 1er décembre 1878 à Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle). Il est promu commandeur de la Légion d’honneur de la promotion du 14 août 1869.Industriel dynamique aux connaissances techniques certaines, il gère de nombreuses affaires, essentiellement héritées de sa famille maternelle, les Guaïta et développées par son père, patron de fabrique dans l'industrie du verre, député orléaniste et pair de France. Les verreries forestières d’abord, mais également les forges, les houillères, les scieries également puisqu'il est un très important propriétaire foncier dont les intérêts s’étendent jusqu'en Allemagne. En 1865, il participe à la fusion des verreries familiales avec les manufactures de Saint-Gobain.Devenu un des principaux chefs du tiers parti sous le Second Empire, il est nommé ministre de l’Intérieur par Émile Ollivier, en janvier 1870. Eugène Chevandier de Valdrome s’attache alors à la défense de l’Empire libéral, manifestant une solidarité sans faille avec le chef du ministère qui entretient avec lui des relations amicales et confiantes. Ministre de l'Intérieur, il est connu pour avoir commandé, à cheval, ses troupes, sur les Champs-Élysées, face aux émeutiers hostiles au régime parlementaire, lors de l'enterrement de Victor Noir. La chute de l'Empire en 1870 précipite son retrait de la vie politique, ce qui lui permet de se désolidariser d'un conflit qui nuit à ses alliances familiales et industrielles et à ses intérêts fonciers en Prusse.Eugène Chevandier de Valdrome a écrit des traités sur la chimie et la sylviculture, notamment les travaux scientifiques suivant : Note sur l'élasticité et sur la cohésion des différentes espèces de verre, présenté à l’Académie des sciences le 2 juin 1845 et Recherches sur l’emploi de divers amendements dans la culture des forêts, également présenté à la même académie le 8 décembre 1851.
dbpedia-owl:birthDate
  • 1810-08-17 (xsd:date)
dbpedia-owl:birthPlace
dbpedia-owl:bnfId
  • 10666783b
dbpedia-owl:deathDate
  • 1878-12-01 (xsd:date)
dbpedia-owl:deathPlace
dbpedia-owl:nationality
dbpedia-owl:occupation
dbpedia-owl:party
dbpedia-owl:sudocId
  • 152082832
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:thumbnailCaption
  • Eugène Chevandier de Valdrome, par Mayer et Pierson, photographes del'Empereur.
dbpedia-owl:university
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2069208 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 121266 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 262 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110933730 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:align
  • center
prop-fr:année
  • 1844 (xsd:integer)
  • 1845 (xsd:integer)
  • 1847 (xsd:integer)
  • 1848 (xsd:integer)
  • 1850 (xsd:integer)
  • 1852 (xsd:integer)
  • 1866 (xsd:integer)
  • 1871 (xsd:integer)
  • 1877 (xsd:integer)
  • 1908 (xsd:integer)
  • 1909 (xsd:integer)
  • 1912 (xsd:integer)
  • 1977 (xsd:integer)
  • 1990 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 1847-04-05 (xsd:date)
prop-fr:auteur
  • Philippe Picoche
prop-fr:bnf
  • 10666783 (xsd:integer)
  • 30236346 (xsd:integer)
  • 30236355 (xsd:integer)
  • 30306319 (xsd:integer)
  • 38810414 (xsd:integer)
  • 302363598 (xsd:integer)
  • 312910499 (xsd:integer)
  • 316397724 (xsd:integer)
  • 316397786 (xsd:integer)
  • 333815713 (xsd:integer)
  • 366435663 (xsd:integer)
  • 1.139031936E11
  • 2.6814972672E12
  • 3.6469846E7
prop-fr:colonnes
  • 3 (xsd:integer)
prop-fr:consultéLe
  • 2013-01-23 (xsd:date)
  • 2013-03-24 (xsd:date)
  • 2013-03-29 (xsd:date)
  • 2013-07-05 (xsd:date)
  • 2013-11-16 (xsd:date)
  • 2013-11-17 (xsd:date)
  • 2013-11-20 (xsd:date)
prop-fr:dateDeDécès
  • 1878-12-01 (xsd:date)
prop-fr:dateDeNaissance
  • 1810-08-17 (xsd:date)
prop-fr:directeur
  • oui
prop-fr:fonction
prop-fr:format
  • Texte imprimé
  • texte imprimé
prop-fr:gouvernement
prop-fr:group
  • "Note"
prop-fr:groupe
  • B
  • C
  • D
  • E
prop-fr:image
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:jour
  • 16 (xsd:integer)
prop-fr:jusqu'auFonction
  • 1869 (xsd:integer)
  • 1870-08-09 (xsd:date)
prop-fr:langue
  • de
  • fr
prop-fr:lccn
  • 15022187 (xsd:integer)
  • 91125127 (xsd:integer)
prop-fr:lienAuteur
  • Benoît Yvert
  • Louis-Antoine Prat
prop-fr:lieu
  • Nancy
  • Paris
  • Vienne
  • Saint-Germain
prop-fr:lieuDeDécès
prop-fr:lieuDeNaissance
prop-fr:lireEnLigne
  • http://books.google.fr/books?id=v_8PetVBKVgC&pg=PA302&lpg=PA302&dq=paul+chevandier+vues+italiennes&source=bl&ots=n6jUUGXaZQ&sig=ptybP7COQg2duu2zl4JAy0Xr0ps&hl=fr&sa=X&ei=th3WUefnA-_Z0QWn4YGoBQ&ved=0CC4Q6AEwATgK#v=onepage&q=paul%20chevandier%20vues%20italiennes&f=false
  • https://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:QFKSxvsMJLkJ:documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/21147/RFF_1977_4_297.pdf?sequence%3D1+Eug%C3%A8ne+chevandier+maitre+verrier&hl=fr&gl=fr&pid=bl&srcid=ADGEESi0afMm7aeJMOSk5S7qT_VV1ujB_xSZY9fsKx5TOX3WGTRcYfVW7JCSTWEWN3mDbu-isuw4JVIgRjek8wwt7Cbl-V94iEYKRXl1rwShLtiUwUh6ab7EiDn6uVCYctzZ2xd3qGTQ&sig=AHIEtbShjIl95L9f4Rzbge4wlzYNjW9zkQ
  • https://archive.org/stream/lempireliberal16olli#page/316/mode/2up
  • http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64801882
  • http://archive.org/stream/lempirelibral12olliuoft#page/430/mode/2up
  • https://archive.org/stream/lempireliberal14olli#page/228/mode/2up
prop-fr:légende
  • 0001-01-02 (xsd:date)
  • 2.10384E7
  • Eugène Chevandier de Valdrome, par Mayer et Pierson, photographes de l'Empereur.
prop-fr:législature
  • IVe législature
prop-fr:mois
  • novembre
prop-fr:monarque
prop-fr:nationalité
  • Française
prop-fr:nom
  • Ollivier
  • Prat
  • Yvert
  • Guégan
  • Wertheim
  • Pomarède
  • Salvetat
  • Buttoud
  • Chevandier de Valdrome
  • Corps législatif
  • Eugène Chevandier de Valdrome
  • Exner
  • Grandeau
  • d'agriculture
prop-fr:numéro
  • XXIX-4
prop-fr:palign
  • justify
prop-fr:parti
  • Majorité Dynastique, Tiers parti
prop-fr:plume
  • oui
prop-fr:profession
  • Industriel, Maître verrier, Administrateur de la Compagnie des manufactures de glaces et verres de Saint-Quirin, Cirey et Monthermé, Administrateur de la manufacture de Saint-Gobain et de la Compagnie des chemins de fer de l'Est
prop-fr:prédécesseur
prop-fr:préface
prop-fr:prénom
  • France
  • Gérard
  • Benoît
  • Eugène
  • Guillaume
  • Louis
  • Stéphane
  • Vincent
  • Émile
  • Louis-Antoine
  • Louis Alphonse
  • Congrès central
  • Wilhelm Franz
prop-fr:périodique
  • .
  • Annales forestières
prop-fr:religion
  • Catholique
prop-fr:responsabilité
  • éditeur scientifique
prop-fr:site
  • univ.lyon2.fr
prop-fr:sousTitre
  • 0001-01-02 (xsd:date)
prop-fr:successeur
prop-fr:sudoc
  • 152082832 (xsd:integer)
prop-fr:texte
  • left|thumb|upright=1.4|alt=Portrait d'un homme âgé avec lunettes.|Jusqu’à la fin de sa longue vie, Émile Ollivier plaide sa cause, à savoir la défense d’un Empire libéral. De ce labeur sortent notamment les dix-sept volumes de L’Empire libéral, ouvrage qui, en dépit de son titre, retrace toute l’histoire du régime depuis ses origines. Le premier des dix-sept volumes parait en 1894, les autres suivent au rythme de un par an. La mort ne lui permet pas de terminer le dix-septième volume. Le caractère et la personnalité du nouveau ministre analysée par Émile Ollivier
  • Émile Ollivier analyse ainsi la proximité qui l'unit à Chevandier de Valdrome :
  • thumb|upright=0.6|alt=Gravure avec ouvriers du verre.|L'enlèvement des creusets. thumb|upright=0.6|left|alt=Un ouvrier manipule une cuiller pour travailler le verre.|Une cuiller pour couler du verre. thumb|upright=0.6|alt=Ouvriers avec de grandes glaces.|Transport des grandes glaces. Les techniques utilisées dans les verreries de Saint-Quirin, Cirey et Monthermé pour les glaces coulées et soufflées. Lorsque les glaces sont coulées, on leur fait subir une première opération mécanique, qui a pour objet d'en dresser les deux surfaces et de les ramener à une épaisseur convenable ; ensuite on les polit pour les livrer à la consommation. Pour dresser les deux surfaces de la glace avec régularité, précision et économie, il fallait une machine spéciale. Dans la fabrication des glaces, les deux opérations les plus importantes sont la fusion et le travail par lequel on dégrossit les glaces brutes. Ce sont là les opérations coûteuses et essentielles : la fusion, par sa durée, le combustible qu'elle consomme et les qualités qu'elle donne ou qu'elle ôte au verre ; le dégrossi, par la quantité de travail qu'il exige et par les qualités ou les défauts que les glaces en reçoivent, selon que leurs deux surfaces en sortent plus ou moins exactement planes et parallèles. La Compagnie de Saint-Quirin et Cirey, non contente d'avoir obtenu un verre à glace très-blanc et bien affiné, a voulu porter dans le dégrossissage des glaces toute la perfection qu'on pouvait désirer. Elle y est parvenue à force d'essais durant neuf années. Les pièces d'une machine spéciale ont été construites dans les ateliers de la compagnie et sur ses propres plans. Ces pièces assemblées et montées à Cirey ont fourni une machine puissante, capable de dégrossir toutes les glaces de cet établissement. Les dispositions de la machine avaient si bien été calculées qu'elle dégrossit et doucit les glaces parfaitement.
prop-fr:titre
  • 0001-06-02 (xsd:date)
  • 0001-06-27 (xsd:date)
  • 0001-07-15 (xsd:date)
  • 0001-12-08 (xsd:date)
  • Exploitation agricole de Cirey, mémoire pour le concours à la prime d'honneur en 1877, dans le département de Meurthe-et-Moselle : neuf années d'exploitation
  • Die mechanischen Eigenschaften des Holzes : eine Abhandlung
  • Note sur l'élasticité et sur la cohésion des différentes espèces de verre
  • Considérations générales sur la culture forestière en France, communication à l'Académie des sciences
  • Expériences sur la production des futaies crues en massif, et sur le volume réel des cordes de bois, publiées par l'administration forestière du grand-duché de Baden, première partie. Expériences faites pendant les années 1836 et 1837
  • Chassériau, un autre romantisme
  • Recherches sur la composition élémentaire des différents bois, et sur le rendement annuel d'un hectare de forêts
  • L'Empire Libéral
  • La Société forestière de France, 1852 – 1873
  • Le Dictionnaire des Ministres
  • Mémoire sur les propriétés mécaniques du bois
  • Mémoires de physique mécanique
  • Notice sur les travaux scientifiques de M. E. Chevandier
  • Recherches sur les eaux employées dans les irrigations
  • Une entreprise vosgienne. La verrerie de Portieux .
  • Note sur les travaux de reboisement exécutés dans les Vosges
  • Congrès central d'agriculture. Cantonnements en matière de droits d'usage. Rapport de M. Eug. Chevandier
prop-fr:type
  • personne
prop-fr:université
prop-fr:url
  • http://theses.univ-lyon2.fr/documents/lyon2/2000/picoche_p#p=0&a=title
prop-fr:width
  • page
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:worldcatid
  • viaf-2460666
prop-fr:àPartirDuFonction
  • 1848 (xsd:integer)
  • 1859 (xsd:integer)
  • 1869 (xsd:integer)
  • 1870-01-02 (xsd:date)
prop-fr:éditeur
  • Bachelier
  • Perrin
  • Réunion des musées nationaux
  • Garnier frères
  • Berger-Levrault et Cie
  • Braumüller
  • Grimblot et Langlois
  • Imprimerie de Beau
  • Madame veuve Bouchard-Huzard
  • Université de Lyon 2
  • de Beau
  • de Hennuyer et fils
  • de Preve
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Jean-Pierre Napoléon Eugène Chevandier de Valdrome est un homme politique, exploitant forestier et industriel français, né le 17 août 1810 à Saint-Quirin (Meurthe). Il épouse Marguerite Pauline Sahler (1820 † 1901, Kreuznach, Prusse), veuve de Charles Guillaume Vopelius, le 21 mai 1820. Il meurt sans descendance le 1er décembre 1878 à Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle).
rdfs:label
  • Eugène Chevandier de Valdrome
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Eugène Chevandier de Valdrome
is dbpedia-owl:predecessor of
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:prédécesseur of
is foaf:primaryTopic of