Elisabeth Rowe, née Singer le 11 septembre 1674 à Ilchester (Somerset) et morte le 10 février 1737 et morte à Frome (Somerset) le 20 février 1737, est une poétesse anglaise.Fille d’un pasteur, Elizabeth Singer montra un talent poétique précoce, auquel se joignaient les agréments de la beauté et une grande distinction d’esprit. Elle commença à écrire à l’âge de douze ans et, à dix-neuf ans, elle entama une correspondance avec le libraire et fondateur de l’ « Athenian Society » John Dunton.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Elisabeth Rowe, née Singer le 11 septembre 1674 à Ilchester (Somerset) et morte le 10 février 1737 et morte à Frome (Somerset) le 20 février 1737, est une poétesse anglaise.Fille d’un pasteur, Elizabeth Singer montra un talent poétique précoce, auquel se joignaient les agréments de la beauté et une grande distinction d’esprit. Elle commença à écrire à l’âge de douze ans et, à dix-neuf ans, elle entama une correspondance avec le libraire et fondateur de l’ « Athenian Society » John Dunton. Entre 1693 et 1696, elle fut la principale contributrice poétique de l’Athenian Mercury, et plusieurs de ses poésies furent réimprimées dans Poems à plusieurs reprises, également par Dunton.Son premier recueil contient des pastorales, des hymnes, une imitation d’Anne Killigrew et « une défense véhémente du droit des femmes à la poésie » où elle défend les femmes, « over’rul’d by the Tyranny of the Prouder Sex » (dominées par la tyrannie du sexe fier).En 1710, elle épousa l’homme de lettres Thomas Rowe, qui mourut d’une affection de poitrine cinq ans plus tard, laissant une intéressante continuation des Vies de Plutarque. À divers moments, Alexander Pope, Richardson et Johnson louèrent son travail. En dépit de sa réputation de recluse, Rowe a maintenu une correspondance active jusqu’à sa mort d’une apoplexie. Ses œuvres sont restées populaires jusqu’au XIXe siècle, rééditées à de nombreuses reprises et fréquemment traduites.Ses principaux écrits sont : Friendship in death (l’Amitié dans la mort ; Londres, 1728, in-8°) ; Letters morals and entertaining (Lettres morales et amusantes ; Ibid., 1729-33, 3 part. in-8°) : ces deux ouvrages traduits en français (Amsterdam, 1740, 2 vol. in-12) ; the History of Joseph, poème (l’Histoire de Joseph ; Ibid., 1736) ; Miscellaneous Works (Mélanges édités par Isaac Walts ; Ibid., 1739, 2 vol. in-8°).Les Vies des hommes illustres omises par Plutarque ont été traduites en français par F. Bellenger (1731, in-4° et 2 vol. in-12) et réunies aux Vies de Plutarque par Dacier.
  • Elizabeth Singer Rowe (born Elizabeth Singer) (1674–1737) was an English poet and novelist.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1896597 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 3848 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 41 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108169863 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Elisabeth Rowe, née Singer le 11 septembre 1674 à Ilchester (Somerset) et morte le 10 février 1737 et morte à Frome (Somerset) le 20 février 1737, est une poétesse anglaise.Fille d’un pasteur, Elizabeth Singer montra un talent poétique précoce, auquel se joignaient les agréments de la beauté et une grande distinction d’esprit. Elle commença à écrire à l’âge de douze ans et, à dix-neuf ans, elle entama une correspondance avec le libraire et fondateur de l’ « Athenian Society » John Dunton.
  • Elizabeth Singer Rowe (born Elizabeth Singer) (1674–1737) was an English poet and novelist.
rdfs:label
  • Elizabeth Singer Rowe
  • Elizabeth Singer Rowe
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of