En France, la distribution d'eau potable est une compétence dévolue aux communes ou à leurs groupements en vertu de la loi sur l'eau du 3 janvier 1992. Pour pouvoir être qualifiée de potable et être distribuée à la population, l'eau doit satisfaire aux prescriptions de divers décrets qui fixent, pour une longue liste de paramètres, les valeurs à ne pas dépasser.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • En France, la distribution d'eau potable est une compétence dévolue aux communes ou à leurs groupements en vertu de la loi sur l'eau du 3 janvier 1992. Pour pouvoir être qualifiée de potable et être distribuée à la population, l'eau doit satisfaire aux prescriptions de divers décrets qui fixent, pour une longue liste de paramètres, les valeurs à ne pas dépasser. Par exemple, celui du 20 décembre 2001 ramène de 50 à 25 µg/l la teneur maximale en plomb à compter du 25 décembre 2003.Au niveau européen, plusieurs conventions et directives (notamment la convention d’Aarhus du 25 juin 1998 et la directive cadre sur le bon état écologique et chimique des ressources en eau de 2000), font de l’information et de la participation du public un enjeu majeur.Selon l'IFEN, en 2004 l'eau était plus chère dans les régions littorales du nord et de l'ouest de la France, et un Français dépensait en moyenne 177 euros par personne et par an en facture d'eau, pour une consommation domestique moyenne de 165 litres par habitant et par jour et un prix moyen de 3 €/m3, mais avec de fortes variations selon les communes et les familles (on consommme en moyenne deux fois plus d'eau en Provence-Alpes-Côte d'Azur qu'au Nord-Pas-de-Calais, et plus encore dans l'île de la Réunion). Elle était évaluée à 137L/J/foyer en 2006 (porté à 200L/personne en intégrant les autres usages (hors-foyer) puis selon le SISPEA/DDT(M), 2009, en 2009 à 150 L/J, soit 198 € TTC/habitant ou un peu plus de 0,5 € TTC/j ou 54,7 m3/an/hab.. À la consommation individuelle, il faut ajouter la consommation collective (écoles, hôpitaux, nettoyage de voirie, usages professionnels, restauration, etc, qui portent à environ 200 L/j/personne cette consommation.Depuis une dizaine d’année, on observe toutefois une baisse de la consommation en eau qui peut être expliquée par différentes raisons : le prix, des appareils plus économes, une meilleure sensibilité aux questions environnementales, les démarches entreprises par les collectivités locales pour inciter les ménages à économiser de l’eau, mais aussi peut être le développement des substituts au réseau, comme les forages privés ou la récupération des eaux de pluie. On peut citer le cas de la ville de Sydney qui a mené une politique incitative d'économie d'eau. Les collectivités locales doivent donc repenser leurs investissements dans les services d’eau potable et d’assainissement face à cette évolution inattendue. D'ailleurs pour comprendre ce phénomène de baisse de la consommation, une enquête d’ampleur nationale a été lancée le 20 juin 2013. Son accès est ouvert au public jusqu’au 31 décembre 2013. Ouvert à tous les ménages résidant en France, au grand comme au petit consommateur, sensible ou non aux problématiques environnementales, le questionnaire sur l'étude de la consommation d'eau des ménages est accessible à cette adresse citée en référence.Depuis le milieu des années 1970, les pays industrialisés connaissent des changements socio-économiques qui engendrent de nouvelles formes de précarité. Celles-ci se manifestent en particulier par une « pauvreté en eau ». La France et le Royaume-Uni, quand ils sont comparés, permettent bien d'évaluer la portée et les limites de l'énoncé du droit humain à l'eau proclamé par l'Organisation des Nations Unies puis le Conseil des droits de l'Homme en 2010.La consommation d'eau potable compte pour une part importante de l'empreinte eau des français.
  • This article has been written in 2007 with partial updates in 2008-10. Please feel free to update it further.Water supply and sanitation in France is universal and of good quality. Salient features of the sector compared to other developed countries are the high degree of private sector participation using concession and lease contracts (gestion déléguée) and the existence of basin agencies that levy fees on utilities in order to finance environmental investments. Water losses in France (26%) are high compared to England (19%) and Germany (7%).This article is part of a series of articles describing water and sanitation in various countries around the world using the same categories to facilitate comparison. For more details see the links to articles on other countries in the category "Water supply and sanitation by country" at the end of the article.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 129773 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 29513 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 95 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109724835 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • En France, la distribution d'eau potable est une compétence dévolue aux communes ou à leurs groupements en vertu de la loi sur l'eau du 3 janvier 1992. Pour pouvoir être qualifiée de potable et être distribuée à la population, l'eau doit satisfaire aux prescriptions de divers décrets qui fixent, pour une longue liste de paramètres, les valeurs à ne pas dépasser.
  • This article has been written in 2007 with partial updates in 2008-10. Please feel free to update it further.Water supply and sanitation in France is universal and of good quality. Salient features of the sector compared to other developed countries are the high degree of private sector participation using concession and lease contracts (gestion déléguée) and the existence of basin agencies that levy fees on utilities in order to finance environmental investments.
rdfs:label
  • Eau potable en France
  • Water supply and sanitation in France
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:product of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:produits of
is foaf:primaryTopic of