L'identification des apôtres au groupe de douze disciples choisis par Jésus « pour être avec lui » est sans doute une création relativement tardive, comme le montre l'existence d'apôtres extérieurs à ce groupe. Les passages de l'Évangile où on parle explicitement des « Douze Apôtres » sont au chapitre 10 de l'évangile selon Matthieu et au chapitre 6 de l'Évangile selon Luc ; cf aussi Ap 21,14, et Ac 1,26.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'identification des apôtres au groupe de douze disciples choisis par Jésus « pour être avec lui » est sans doute une création relativement tardive, comme le montre l'existence d'apôtres extérieurs à ce groupe. Les passages de l'Évangile où on parle explicitement des « Douze Apôtres » sont au chapitre 10 de l'évangile selon Matthieu et au chapitre 6 de l'Évangile selon Luc ; cf aussi Ap 21,14, et Ac 1,26. Il vaut mieux donc parler à leur sujet du « Groupe des Douze » : le nombre 12 est en effet essentiel pour comprendre le rôle de ces disciples constituant autour de Jésus un cercle restreint à la forte signification symbolique.Les Douze sont institués par Jésus pour être un signe particulier pour la Palestine : ils représentent le peuple nouveau tel qu'il sera rassemblé par Dieu à la fin des temps (Mt 19,28) ; le nombre douze évoquant les douze tribus d'Israël, mais aussi la totalité et l'intégrité du peuple. Il renvoie donc au fait que Jésus a reçu pour mission de rassembler la totalité du peuple et de le mener à son accomplissement.Les catholiques et les orthodoxes considèrent les évêques comme les successeurs des apôtres, et accordent une importance particulière au fait que les évêques se situent dans la succession apostolique, c'est-à-dire que la tradition à laquelle ils se rattachent remonte aux apôtres dans la succession des personnes et des doctrines.Les douze apôtres sont Pierre et son frère André, Jacques le Majeur et son frère Jean, Philippe, Barthélémy, Thomas, Matthieu, Jacques le Mineur, Jude appelé aussi Thaddée, Simon et Judas qui a été remplacé par Mathias après sa mort.Après la Pentecôte, les douze apôtres se dispersèrent pour prêcher l'Evangile. Paul de Tarse, jugé par certains comme le véritable fondateur du christianisme, est généralement considéré comme le treizième apôtre, "l'apôtre des gentils".
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4567713 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 12127 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 74 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110318972 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'identification des apôtres au groupe de douze disciples choisis par Jésus « pour être avec lui » est sans doute une création relativement tardive, comme le montre l'existence d'apôtres extérieurs à ce groupe. Les passages de l'Évangile où on parle explicitement des « Douze Apôtres » sont au chapitre 10 de l'évangile selon Matthieu et au chapitre 6 de l'Évangile selon Luc ; cf aussi Ap 21,14, et Ac 1,26.
rdfs:label
  • Douze Apôtres
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of