La dette publique de la France, rigoureusement dette brute de l’ensemble des administrations publiques françaises, est l'ensemble des engagements financiers, sous formes d'emprunts, pris par l’État (y compris les ODAC), les collectivités territoriales et les organismes publics français (entreprises publiques, certains organismes de sécurité sociale…).La dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l'Insee, a été évaluée à la fin du quatrième trimestre 2013 à 1 925,3 milliards d'euros, soit 93,5 % du PIB.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La dette publique de la France, rigoureusement dette brute de l’ensemble des administrations publiques françaises, est l'ensemble des engagements financiers, sous formes d'emprunts, pris par l’État (y compris les ODAC), les collectivités territoriales et les organismes publics français (entreprises publiques, certains organismes de sécurité sociale…).La dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l'Insee, a été évaluée à la fin du quatrième trimestre 2013 à 1 925,3 milliards d'euros, soit 93,5 % du PIB. Elle dépasse officiellement les 2 000 milliards au deuxième trimestre 2014. Elle représentait 663,5 milliards d'euros à la fin de 1995, ou 55,5 % du PIB et avait atteint 1 211,6 milliards d'euros (64,2 % du PIB) à la fin de l'année 2007. Ce chiffre, qui sera à rembourser par les administrations publiques, est à comparer à leurs recettes annuelles.L’endettement public a connu au cours de l’histoire de fortes variations, ne prenant de l'ampleur qu'au XVIIIe siècle et atteignant lors des guerres puis de la Révolution des niveaux astronomiques, ensuite épongés par des périodes de forte inflation, de forte croissance, ou de hausse des recettes publiques.L’appartenance de la France à l’Union économique et monétaire européenne, depuis 1999, nécessite, pour éviter les phénomènes de passager clandestin, le respect de critères définis en 1992 par le traité de Maastricht, dont notamment : un déficit public annuel qui ne devrait pas excéder 3 % du PIB. une dette publique qui devrait rester inférieure à 60 % du PIB Depuis 2007, la France ne respecte aucun de ces critères.On trouve la définition du « déficit public excessif » à l'article 126 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne .La question de la dette publique occupe aujourd'hui le débat public. La croissance de l'endettement des principaux pays développés, à partir des années 1980, a conduit certains économistes à définir et évaluer la soutenabilité à long terme de la dette publique d'un pays. La France apparaît, dans cette littérature, comme ayant une dette moyennement soutenable. La persistance de déficits publics élevés remet en cause cette soutenabilité.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 618692 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 124633 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 419 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110965136 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:date
  • 2007-12-08 (xsd:date)
prop-fr:oldid
  • 23792012 (xsd:integer)
prop-fr:vote
  • BA
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La dette publique de la France, rigoureusement dette brute de l’ensemble des administrations publiques françaises, est l'ensemble des engagements financiers, sous formes d'emprunts, pris par l’État (y compris les ODAC), les collectivités territoriales et les organismes publics français (entreprises publiques, certains organismes de sécurité sociale…).La dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l'Insee, a été évaluée à la fin du quatrième trimestre 2013 à 1 925,3 milliards d'euros, soit 93,5 % du PIB.
rdfs:label
  • Dette publique de la France
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of