Property Value
dbo:abstract
  • Le De Republica (en français : De la République) est un traité sur la politique, écrit par Cicéron en 54 av. J.-C.. L'ouvrage, écrit sous la forme d'un dialogue platonicien, traite de la meilleure forme d'État et de la manière de bien conduire un État. Cette question avait déjà été abordée par les Grecs avec La Politique d’Aristote et La République de Platon. Cicéron applique leurs analyses aux institutions de la République romaine, pour établir que la République du IIe siècle av. J.-C. était la cité la plus proche de l’équilibre idéal formulé par ces théories. Il complètera ce traité par le De Legibus, ouvrage consacré à l’aspect législatif des institutions. L’ouvrage rédigé en 6 livres n’est parvenu à l’époque moderne que très mutilé, seule la fin dite du Songe de Scipion fut conservée au cours du Moyen Âge en raison de son mysticisme apprécié des auteurs chrétiens. Le reste de l’ouvrage aux considérations plus politiques n’a pu être reconstitué que très partiellement au début du XIXe siècle. (fr)
  • Le De Republica (en français : De la République) est un traité sur la politique, écrit par Cicéron en 54 av. J.-C.. L'ouvrage, écrit sous la forme d'un dialogue platonicien, traite de la meilleure forme d'État et de la manière de bien conduire un État. Cette question avait déjà été abordée par les Grecs avec La Politique d’Aristote et La République de Platon. Cicéron applique leurs analyses aux institutions de la République romaine, pour établir que la République du IIe siècle av. J.-C. était la cité la plus proche de l’équilibre idéal formulé par ces théories. Il complètera ce traité par le De Legibus, ouvrage consacré à l’aspect législatif des institutions. L’ouvrage rédigé en 6 livres n’est parvenu à l’époque moderne que très mutilé, seule la fin dite du Songe de Scipion fut conservée au cours du Moyen Âge en raison de son mysticisme apprécié des auteurs chrétiens. Le reste de l’ouvrage aux considérations plus politiques n’a pu être reconstitué que très partiellement au début du XIXe siècle. (fr)
dbo:author
dbo:genre
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 5253035 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 31736 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 189677569 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1916 (xsd:integer)
  • 1938 (xsd:integer)
  • 1974 (xsd:integer)
  • 1979 (xsd:integer)
  • 1980 (xsd:integer)
  • 1986 (xsd:integer)
  • 1987 (xsd:integer)
  • 1989 (xsd:integer)
  • 1990 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
prop-fr:collection
  • Collection des Universités de France (fr)
  • Collection des Universités de France (fr)
prop-fr:id
  • BB (fr)
  • EB (fr)
  • EB2 (fr)
  • BB (fr)
  • EB (fr)
  • EB2 (fr)
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:langue
  • fr (fr)
  • la, fr (fr)
  • fr (fr)
  • la, fr (fr)
prop-fr:langueOriginale
  • la (fr)
  • la (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Cicéron (fr)
  • Pierre Grimal (fr)
  • Alfred Ernout (fr)
  • Cicéron (fr)
  • Pierre Grimal (fr)
  • Alfred Ernout (fr)
prop-fr:lieu
  • Lausanne (fr)
  • Paris (fr)
  • Lausanne (fr)
  • Paris (fr)
prop-fr:nom
  • Cicéron (fr)
  • Muller (fr)
  • Grimal (fr)
  • Pichon (fr)
  • Ferrary (fr)
  • Pöschl (fr)
  • Ernout (fr)
  • Cicéron (fr)
  • Muller (fr)
  • Grimal (fr)
  • Pichon (fr)
  • Ferrary (fr)
  • Pöschl (fr)
  • Ernout (fr)
prop-fr:numéro
  • 2 (xsd:integer)
  • 6 (xsd:integer)
  • 11 (xsd:integer)
prop-fr:pages
  • 325 (xsd:integer)
  • 334 (xsd:integer)
  • 340 (xsd:integer)
  • 478 (xsd:integer)
  • 495 (xsd:integer)
  • 671 (xsd:integer)
  • 745 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 260 (xsd:integer)
  • 277 (xsd:integer)
  • 316 (xsd:integer)
prop-fr:préface
  • Bernard Besnier (fr)
  • Bernard Besnier (fr)
prop-fr:prénom
  • Pierre (fr)
  • Philippe (fr)
  • Alfred (fr)
  • René (fr)
  • Jean-Louis (fr)
  • Viktor (fr)
  • Pierre (fr)
  • Philippe (fr)
  • Alfred (fr)
  • René (fr)
  • Jean-Louis (fr)
  • Viktor (fr)
prop-fr:présentationEnLigne
prop-fr:périodique
  • Journal des savants (fr)
  • Mélanges de l'Ecole française de Rome (fr)
  • Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, (fr)
  • Mélanges de l’Ecole française de Rome. Antiquité, T. 91 (fr)
  • Journal des savants (fr)
  • Mélanges de l'Ecole française de Rome (fr)
  • Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, (fr)
  • Mélanges de l’Ecole française de Rome. Antiquité, T. 91 (fr)
prop-fr:sousTitre
  • un philosophe pour notre temps (fr)
  • un philosophe pour notre temps (fr)
prop-fr:titre
  • Cicéron (fr)
  • Le discours de Laelius dans le troisième livre du De re publica de Cicéron (fr)
  • Cicéron et le De Republica (fr)
  • Du De republica au De clementia (fr)
  • La République, Tome 1, livre I (fr)
  • La République, Tome 2, livres II-VI (fr)
  • La République, suivi de Le Destin (fr)
  • Les sources du « De Republica » (fr)
  • Quelques principes fondamentaux de la politique de Cicéron (fr)
  • Cicéron (fr)
  • Le discours de Laelius dans le troisième livre du De re publica de Cicéron (fr)
  • Cicéron et le De Republica (fr)
  • Du De republica au De clementia (fr)
  • La République, Tome 1, livre I (fr)
  • La République, Tome 2, livres II-VI (fr)
  • La République, suivi de Le Destin (fr)
  • Les sources du « De Republica » (fr)
  • Quelques principes fondamentaux de la politique de Cicéron (fr)
prop-fr:traducteur
  • Esther Breguet (fr)
  • Esther Breguet (fr)
prop-fr:urlTexte
prop-fr:volume
  • 14 (xsd:integer)
  • Antiquité T. 86 (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Le De Republica (en français : De la République) est un traité sur la politique, écrit par Cicéron en 54 av. J.-C.. L'ouvrage, écrit sous la forme d'un dialogue platonicien, traite de la meilleure forme d'État et de la manière de bien conduire un État. Cette question avait déjà été abordée par les Grecs avec La Politique d’Aristote et La République de Platon. Cicéron applique leurs analyses aux institutions de la République romaine, pour établir que la République du IIe siècle av. J.-C. était la cité la plus proche de l’équilibre idéal formulé par ces théories. Il complètera ce traité par le De Legibus, ouvrage consacré à l’aspect législatif des institutions. (fr)
  • Le De Republica (en français : De la République) est un traité sur la politique, écrit par Cicéron en 54 av. J.-C.. L'ouvrage, écrit sous la forme d'un dialogue platonicien, traite de la meilleure forme d'État et de la manière de bien conduire un État. Cette question avait déjà été abordée par les Grecs avec La Politique d’Aristote et La République de Platon. Cicéron applique leurs analyses aux institutions de la République romaine, pour établir que la République du IIe siècle av. J.-C. était la cité la plus proche de l’équilibre idéal formulé par ces théories. Il complètera ce traité par le De Legibus, ouvrage consacré à l’aspect législatif des institutions. (fr)
rdfs:label
  • De Republica (fr)
  • De Republica (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:isPartOf of
is dbo:previousWork of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:précédent of
is prop-fr:titre of
is foaf:primaryTopic of