Dacien, en latin Dacianus, en espagnol Daciano, en catalan Dacià, est un proconsul romain, représentant dans la péninsule Ibérique et en Aquitaine les empereurs Dioclétien et Maximien, au début du IVe siècle.Son existence réelle est peu ou pas documentée historiquement, mais son nom est cité dans de nombreuses légendes hagiographiques, dont la Légende dorée de Jacques de Voragine.Au fil de ces récits, Dacien devient l'archétype du proconsul, ou préfet, ou gouverneur, exécutant avec zèle et cruauté les ordres venus de Rome dans la persécution des chrétiens.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Dacien, en latin Dacianus, en espagnol Daciano, en catalan Dacià, est un proconsul romain, représentant dans la péninsule Ibérique et en Aquitaine les empereurs Dioclétien et Maximien, au début du IVe siècle.Son existence réelle est peu ou pas documentée historiquement, mais son nom est cité dans de nombreuses légendes hagiographiques, dont la Légende dorée de Jacques de Voragine.Au fil de ces récits, Dacien devient l'archétype du proconsul, ou préfet, ou gouverneur, exécutant avec zèle et cruauté les ordres venus de Rome dans la persécution des chrétiens. On lui attribue les martyres de nombreux saints et saintes d'Espagne, du sud de la France et d'ailleurs, tout cela dans un laps de temps très court, les années 303 et 304 correspondant aux grandes persécutions ordonnées par Dioclétien. Il est aussi possible qu'il y ait eu confusion, ou influence de noms entre Dacien et l'empereur Dèce. Le schéma du récit est souvent le même : le proconsul tente d'abord de persuader le saint de renoncer à sa croyance, au besoin avec des cadeaux, puis il le livre aux bourreaux avec une grande variété de supplices, dont le saint sort miraculeusement indemne (alors que les bourreaux eux-mêmes, ou les assistants, sont victimes de leurs machines infernales). Ces miracles amènent la conversion d'un grand nombre d'assistants, mais pas celle du proconsul. Finalement c'est une arme blanche (épée, poignard, hache) qui met fin à la vie du saint. Si la plupart de ces « préfets » ont chacun une victime (Quintien : sainte Agathe, Olibrius : sainte Marguerite, etc.), Dacien, lui, en aurait un grand nombre à son actif.Dacien semble survivre à toutes ses victimes. Toutefois, des textes médiévaux relatent sa mort et celle de ses compagnons. C'est après avoir fait subir le martyre à saint Georges qu'ils sont frappés par la foudre.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1658675 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 5998 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 45 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108339573 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Dacien, en latin Dacianus, en espagnol Daciano, en catalan Dacià, est un proconsul romain, représentant dans la péninsule Ibérique et en Aquitaine les empereurs Dioclétien et Maximien, au début du IVe siècle.Son existence réelle est peu ou pas documentée historiquement, mais son nom est cité dans de nombreuses légendes hagiographiques, dont la Légende dorée de Jacques de Voragine.Au fil de ces récits, Dacien devient l'archétype du proconsul, ou préfet, ou gouverneur, exécutant avec zèle et cruauté les ordres venus de Rome dans la persécution des chrétiens.
rdfs:label
  • Dacien
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of