En France, un décret en Conseil des ministres est un décret pris : en application de l'article 13 de la Constitution ; en application d’une loi organique ; selon l’usage, en fonction de la nature ou de l’importance du sujet objet du décret, même si, paradoxalement, aucun texte ne le prévoit explicitement.Ils comportent en fin des visas, la mention : « le Conseil des ministres entendu ».Ces décrets sont signés, soit exclusivement par le président de la République, exerçant ses prérogatives propres, sur le fondement des dispositions limitatives de l’article 19 de la Constitution ; soit avec les contreseings du Premier ministre et des ministres concernés, toujours sur le fondement de ce même article constitutionnel.Toutefois, si un décret est pris en Conseil des ministres alors qu’aucune disposition législative ne l’exige, il ne pourra être modifié ultérieurement que par un décret pris également en Conseil des ministres selon la jurisprudence établie du Conseil d’État, sauf si aucune nouvelle règle législative ou un nouveau décret en Conseil des ministres n’en dispose autrement.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • En France, un décret en Conseil des ministres est un décret pris : en application de l'article 13 de la Constitution ; en application d’une loi organique ; selon l’usage, en fonction de la nature ou de l’importance du sujet objet du décret, même si, paradoxalement, aucun texte ne le prévoit explicitement.Ils comportent en fin des visas, la mention : « le Conseil des ministres entendu ».Ces décrets sont signés, soit exclusivement par le président de la République, exerçant ses prérogatives propres, sur le fondement des dispositions limitatives de l’article 19 de la Constitution ; soit avec les contreseings du Premier ministre et des ministres concernés, toujours sur le fondement de ce même article constitutionnel.Toutefois, si un décret est pris en Conseil des ministres alors qu’aucune disposition législative ne l’exige, il ne pourra être modifié ultérieurement que par un décret pris également en Conseil des ministres selon la jurisprudence établie du Conseil d’État, sauf si aucune nouvelle règle législative ou un nouveau décret en Conseil des ministres n’en dispose autrement.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1335428 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 1749 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 16 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 96839705 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • En France, un décret en Conseil des ministres est un décret pris : en application de l'article 13 de la Constitution ; en application d’une loi organique ; selon l’usage, en fonction de la nature ou de l’importance du sujet objet du décret, même si, paradoxalement, aucun texte ne le prévoit explicitement.Ils comportent en fin des visas, la mention : « le Conseil des ministres entendu ».Ces décrets sont signés, soit exclusivement par le président de la République, exerçant ses prérogatives propres, sur le fondement des dispositions limitatives de l’article 19 de la Constitution ; soit avec les contreseings du Premier ministre et des ministres concernés, toujours sur le fondement de ce même article constitutionnel.Toutefois, si un décret est pris en Conseil des ministres alors qu’aucune disposition législative ne l’exige, il ne pourra être modifié ultérieurement que par un décret pris également en Conseil des ministres selon la jurisprudence établie du Conseil d’État, sauf si aucune nouvelle règle législative ou un nouveau décret en Conseil des ministres n’en dispose autrement.
rdfs:label
  • Décret en Conseil des ministres
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of