La corrida en Amérique latine s'est implantée dans les pays où l'empreinte espagnole a été la plus ancienne et la plus forte. Au Mexique, où elle a été interdite une seule fois à partir de 1867 jusqu'aux années 1880, se trouvent les plus grandes arènes du monde à Mexico avec 50 000 places, elle a continué à se développer au Venezuela malgré l'interdiction de 1894.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La corrida en Amérique latine s'est implantée dans les pays où l'empreinte espagnole a été la plus ancienne et la plus forte. Au Mexique, où elle a été interdite une seule fois à partir de 1867 jusqu'aux années 1880, se trouvent les plus grandes arènes du monde à Mexico avec 50 000 places, elle a continué à se développer au Venezuela malgré l'interdiction de 1894. Elle est aussi restée très populaire au Pérou avec la feria de Lima et les Arènes d'Acho, en Colombie avec les ferias de Manizales, Cali, Carthagène des Indes et Bogota, en Équateur avec les ferias de Quito et Riobamba. Les frontières des états d'Amérique latine n'ayant pas cessé de varier depuis le XVIe siècle, tout comme les lois autorisant ou interdisant la corrida, la disparition ou le maintien de la tauromachie sur ce continent dépendent, selon Jean-Baptiste Maudet : « de deux temps forts de la mondialisation occidentale : l’impérialisme ibérique, contemporain de la colonisation de l’Amérique à partir du XVIe siècle, et l’impérialisme américain, plus ou moins déguisé, qui s’affirme dès le milieu du XIXe siècle. » Par impérialisme ibérique, il faut entendre les pays colonisés par le Portugal et l'Espagne. En particulier pour le Portugal, il faut citer le Brésil, qui n'a interdit que très tardivement les courses de taureaux (le 10 septembre 1924), où elles ont continué à avoir lieu jusqu'en 1960 malgré l'interdiction.La plupart des pays où la corrida est pratiquée possèdent des écoles taurines pour la formation complète de jeunes toreros. Il en existe même aux États-Unis, dans les états limitrophes du Mexique, notamment en Californie où la plus célèbre est la California Academy of Tauromaquia de San Diego.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5045077 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 38679 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 212 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 103888330 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1934 (xsd:integer)
  • 1950 (xsd:integer)
  • 1971 (xsd:integer)
  • 1974 (xsd:integer)
  • 1979 (xsd:integer)
  • 1981 (xsd:integer)
  • 1986 (xsd:integer)
  • 1991 (xsd:integer)
  • 1993 (xsd:integer)
  • 2001 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2003 (xsd:integer)
  • 2004 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • José María de Cossío
prop-fr:directeur
  • oui
prop-fr:id
  • Maudet annexe
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 2877061779 (xsd:double)
  • 8496820378 (xsd:double)
prop-fr:lienAuteur
  • Bartolomé Bennassar
  • Fernando Botero
  • Jean Ortiz
prop-fr:lienÉditeur
  • PUF
  • Éditions Atlantica
prop-fr:lieu
prop-fr:nom
  • Dupuy
  • Bennassar
  • Bérard
  • Casanova
  • Castellano
  • Maudet
  • Popelin
  • Sherwood
  • Flanet
  • Testas
  • Veilletet
  • Ortiz
  • Botero
  • Lafront
  • Tasset
  • Schurr
prop-fr:pagesTotales
  • 160 (xsd:integer)
  • 180 (xsd:integer)
  • 512 (xsd:integer)
  • 1785 (xsd:integer)
prop-fr:passage
  • Annexe CD-Rom 112 pages
prop-fr:prénom
  • Pierre
  • Auguste
  • Claude
  • Fernando
  • Gérald
  • Jean
  • Jean-Baptiste
  • Jean-Marie
  • Paul
  • Robert
  • Véronique
  • Bartolomé
  • Juan Carlos
  • Gerardo
  • Lyn
prop-fr:sousTitre
  • Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique
prop-fr:titre
  • Histoire et dictionnaire de la Tauromachie
  • Le Taureau et son combat
  • Yankees in the afternoon, une histoire illustrée des toreros américains
  • Terres de taureaux - Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique
  • Dictionnaire tauromachique
  • Histoire de la tauromachie
  • La Tauromachie
  • Le Peuple du toro
  • Botero
  • Terres de taureaux
  • Toreros pour l'histoire
  • Encyclopédie de la corrida
  • Tauromachies en Amérique latine
  • Los Toros - Tratado técnico e histórico, tomo IV
  • Les Petits maîtres de la peinture 1820-1920
  • Panorama historico, ensayo de cronologia cubana desde 1493 hasta 1933
prop-fr:tome
  • IV
prop-fr:volume
  • 4 (xsd:integer)
  • 7 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Atlantica
  • Hermé
  • La Manufacture
  • PUF
  • Prisma
  • Bouquins Laffont
  • Casa de Velasquez
  • Mac Farland
  • Jeanne Laffitte
  • Cercle d'Art
  • Desjonqueres
  • de Fallois
  • Espasa Calpe, S. A.
  • Ucar, Arcia y Cia
  • éditions de l'amateur
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La corrida en Amérique latine s'est implantée dans les pays où l'empreinte espagnole a été la plus ancienne et la plus forte. Au Mexique, où elle a été interdite une seule fois à partir de 1867 jusqu'aux années 1880, se trouvent les plus grandes arènes du monde à Mexico avec 50 000 places, elle a continué à se développer au Venezuela malgré l'interdiction de 1894.
rdfs:label
  • Corrida en Amérique latine
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of