La Controverse identitaire en République de Moldavie se déroule dans cet état entre d'une part les « roumanistes » (en roumain Româniști, en russe Румынисты) partisans d'une inclusion de leur identité dans l'identité roumaine, et qui sont dans leur quasi-totalité des autochtones roumanophones, et les « moldavistes » (en roumain Moldoveniști, en russe Молдава́нисты) partisans d'une exclusion de leur identité de l'identité roumaine, et qui sont dans leur majorité des électeurs du parti communiste, regroupant la quasi-totalité des colons slavophones (soit un tiers de la population du pays) ainsi qu'une partie de la population autochtone.Parmi les « roumanistes », une minorité milite pour l'union politique de la Moldavie et de la Roumanie (et, par là, pour l'intégration de la Moldavie dans l'Union européenne et l'OTAN, et pour sa sortie de la sphère d'influence russe), tandis que la majorité revendique la reconnaissance de son identité roumaine dans le cadre de l'état indépendant actuel, mais où toutes les « nationalités » (au sens soviétique du terme) seraient également libres de se définir comme membres de groupes linguistiques et culturels dépassant les frontières du pays (Russes, Ukrainiens, Roumains, Bulgares, etc.).

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La Controverse identitaire en République de Moldavie se déroule dans cet état entre d'une part les « roumanistes » (en roumain Româniști, en russe Румынисты) partisans d'une inclusion de leur identité dans l'identité roumaine, et qui sont dans leur quasi-totalité des autochtones roumanophones, et les « moldavistes » (en roumain Moldoveniști, en russe Молдава́нисты) partisans d'une exclusion de leur identité de l'identité roumaine, et qui sont dans leur majorité des électeurs du parti communiste, regroupant la quasi-totalité des colons slavophones (soit un tiers de la population du pays) ainsi qu'une partie de la population autochtone.Parmi les « roumanistes », une minorité milite pour l'union politique de la Moldavie et de la Roumanie (et, par là, pour l'intégration de la Moldavie dans l'Union européenne et l'OTAN, et pour sa sortie de la sphère d'influence russe), tandis que la majorité revendique la reconnaissance de son identité roumaine dans le cadre de l'état indépendant actuel, mais où toutes les « nationalités » (au sens soviétique du terme) seraient également libres de se définir comme membres de groupes linguistiques et culturels dépassant les frontières du pays (Russes, Ukrainiens, Roumains, Bulgares, etc.). Parmi les « moldavistes », une controverse secondaire oppose ceux, majoritaires, qui affirment que seuls les « Moldaves » de la République de Moldavie (Republica Moldova) sont des « non-Roumains » à ceux, minoritaires, qui pensent que les Moldaves de la Région de Moldavie en Roumanie (regiunea Moldova) sont eux aussi des « non-Roumains », différents des autres roumanophones de Roumanie mais identiques à ceux de la Moldavie indépendante.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2683850 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 58996 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 360 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110564476 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La Controverse identitaire en République de Moldavie se déroule dans cet état entre d'une part les « roumanistes » (en roumain Româniști, en russe Румынисты) partisans d'une inclusion de leur identité dans l'identité roumaine, et qui sont dans leur quasi-totalité des autochtones roumanophones, et les « moldavistes » (en roumain Moldoveniști, en russe Молдава́нисты) partisans d'une exclusion de leur identité de l'identité roumaine, et qui sont dans leur majorité des électeurs du parti communiste, regroupant la quasi-totalité des colons slavophones (soit un tiers de la population du pays) ainsi qu'une partie de la population autochtone.Parmi les « roumanistes », une minorité milite pour l'union politique de la Moldavie et de la Roumanie (et, par là, pour l'intégration de la Moldavie dans l'Union européenne et l'OTAN, et pour sa sortie de la sphère d'influence russe), tandis que la majorité revendique la reconnaissance de son identité roumaine dans le cadre de l'état indépendant actuel, mais où toutes les « nationalités » (au sens soviétique du terme) seraient également libres de se définir comme membres de groupes linguistiques et culturels dépassant les frontières du pays (Russes, Ukrainiens, Roumains, Bulgares, etc.).
rdfs:label
  • Controverse identitaire en République de Moldavie
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of