François Adolphe Constance Piou (1800 - 1890) était un avocat, magistrat et homme politique français.Il était le fils de Francois Jacques Piou, ingénieur en chef des Ponts et chaussées, conseiller général du Morbihan en 1820, et de Marie-Anne Phelippes de Coatgourheden de Tronjolly.Après des études de droit, il débuta une carrière d'avocat, puis se tourna vers la magistrature. Procureur du roi à Angers, puis à Saint-Étienne, il devint en 1841 procureur général à Lyon.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • François Adolphe Constance Piou (1800 - 1890) était un avocat, magistrat et homme politique français.Il était le fils de Francois Jacques Piou, ingénieur en chef des Ponts et chaussées, conseiller général du Morbihan en 1820, et de Marie-Anne Phelippes de Coatgourheden de Tronjolly.Après des études de droit, il débuta une carrière d'avocat, puis se tourna vers la magistrature. Procureur du roi à Angers, puis à Saint-Étienne, il devint en 1841 procureur général à Lyon. En 1847, il faillit être nommé procureur général à Paris, mais sa parenté avec Odilon Barrot (frère de sa belle-mère), alors en opposition ouverte avec le Président du conseil, François Guizot, fit échouer sa nomination.Il fut promu en compensation premier président de la Cour d'appel de Toulouse. Profondément libéral, il accepta néanmoins de se rallier au Second Empire, dans lequel il voyait un ultime rempart contre l'anarchie. Ses rapports avec le pouvoir demeurèrent pourtant longtemps méfiants. Mais il applaudit des deux mains à la libéralisation du régime. A l'instigation d'Émile Ollivier, il fut nommé (nomination non promulguée) en 1870 sénateur du Second Empire quelques mois avant la chute de l'Empire.En 1871, il fut élu député conservateur de la Haute-Garonne, mais ne se représenta pas en 1876. Il mourut à Paris en 1889.Commandeur de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre de Pie IX, il avait épousé Palmyre Le Dall de Kereon dont il eut trois enfants : Georges Piou, substitut au procureur d'Angoulême, mort en 1858 à 23 ans ; Jacques Piou, avocat puis homme politique, artisan du ralliement des catholiques à la République ; Amicie Piou, mariée au richissime héritier de la famille Lebaudy, Jules Lebaudy. Son étonnante personnalité est évoquée par Henri Troyat dans son livre Les turbulences d'une grande famille.Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle Portail du Second Empire Portail du Second Empire Portail du droit français Portail du droit français Portail de la politique française Portail de la politique française
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1723567 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 2520 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 38 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 106404495 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • François Adolphe Constance Piou (1800 - 1890) était un avocat, magistrat et homme politique français.Il était le fils de Francois Jacques Piou, ingénieur en chef des Ponts et chaussées, conseiller général du Morbihan en 1820, et de Marie-Anne Phelippes de Coatgourheden de Tronjolly.Après des études de droit, il débuta une carrière d'avocat, puis se tourna vers la magistrature. Procureur du roi à Angers, puis à Saint-Étienne, il devint en 1841 procureur général à Lyon.
rdfs:label
  • Constance Piou
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of