Cet article rend une chronologie de la Guadeloupe.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Cet article rend une chronologie de la Guadeloupe.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2325830 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 100136 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 800 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110815519 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:contenu
  • 0001-05-07 (xsd:date)
  • 0001-05-10 (xsd:date)
  • 0001-05-11 (xsd:date)
  • 0001-05-12 (xsd:date)
  • 0001-05-20 (xsd:date)
  • 0001-05-22 (xsd:date)
  • 0001-05-23 (xsd:date)
  • 0001-05-24 (xsd:date)
  • 0001-05-25 (xsd:date)
  • 0001-05-27 (xsd:date)
  • 0001-10-21 (xsd:date)
  • 0001-10-23 (xsd:date)
  • 0001-10-24 (xsd:date)
  • 5259600.0
  • Les jours qui suivirent donnèrent lieu à une vague d’arrestations, notamment parmi les militants du GONG, qui furent emprisonnés, inculpés et envoyés en métropole pour atteinte à l'intégrité du territoire national, ils seront relaxés par la cour.
  • "Mes amis, on en veut à notre liberté. Sachons la défendre en gens de cœur, et préférons la mort à l'esclavage".
  • et aux blancs de Basse-Terre, ils leur demanda de déposer leurs armes et de se retirer ou de combattre s'ils le veulent à ses côtés.
  • Alors que Pélage préparait avec les membres du Gouvernement provisoire, l'accueil de ses "frères" militaires. Richepance ordonna le branle-bas de combat à ses soldats. Une délégation du Conseil Provisoire mené par le commandant Prudhomme vint saluer Richepance, qui les fit arrêter et les garda en otages. Le premier officier de haut rang à débarquer fut le Général Gobert, il fit renvoyer les quarante soldats d'escorte venus accompagner le Conseil Provisoire. Le second officier à débarquer fut le Général Sériziat qui avait reçu l'ordre d'arrêter le Général Pélage. Il préféra le garder à vue à ses côtés. Pélage heureux de voir cet officier lui montrer autant de considération, lui fit faire le tour de la ville et de ses défenses. Pendant ce temps, les officiers et hommes de troupes de Richepance remplacèrent tous les gardes de race noire.
  • Pélage put s'échapper de justesse, il se réfugia au fort de la Victoire, où se trouvait le Capitaine Ignace.
prop-fr:fr
  • fonds de la Guadeloupe
prop-fr:titre
  • 1984 (xsd:integer)
  • Graves évènements de Mai 1967
  • Révolte des officiers métis et mulâtres : Pelage, Delgrès, Ignace, Gédéon, ...
prop-fr:trad
  • Guadeloupe Fund
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Cet article rend une chronologie de la Guadeloupe.
rdfs:label
  • Chronologie de la Guadeloupe
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of