PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Cet article présente une chronologie de l'Éthiopie sous Hailé Sélassié Ier (2 avril 1930 au 12 septembre 1974). 2 avril 1930 : Mort de Zaoditou. Tafari Mekonnen est proclamé negusse negest. 2 novembre 1930 : Tafari Mekonnen est couronné negusse negest sous le nom de Hailé Sélassié Ier. À cette occasion, le premier hymne éthiopien est joué. 1931 : Hailé Sélassié fait rattacher la Banque d'Abyssinie au gouvernement afin de la transformer en Banque d'Éthiopie. 16 juillet 1931 : Hailé Sélassié Ier dote le pays de sa première constitution. 3 novembre 1931 : Hailé Sélassié Ier préside l'ouverture du nouveau parlement. 20 mai 1932 : Évasion de Iyassou. 27 mai 1932 : Le ras Hailu Tekle Haimanot est arrêté. Fin mai 1932 : Iyassou est capturé et interné dans la province de Harar. 27 juin 1932 : Procès de Iyassou, condamné à mort, la sentence est commuée en emprisonnement et tous ses biens sont confisqués. 1934 : Inauguration du nouvel édifice du parlement et fin de la construction du palais impérial Genetta Leul ("Paradis du Prince") (qui deviendra plus tard l'Université d'Addis Abeba). 5 décembre 1934 : Incident de Walwal. 16 mars 1935 : Appel de l'Éthiopie à la SDN. 5 août 1935 : Adhésion du gouvernement éthiopien aux conventions et déclarations de La Haye de 1907 et 1909. 2 octobre 1935 : Déclaration de guerre de Benito Mussolini. 3 octobre 1935 : Début de la Seconde guerre italo-éthiopienne, l'Italie envahit l'Éthiopie. 5 octobre 1935: Le président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt impose un embargo sur les armes à l'Éthiopie et à l'Italie. 18 novembre 1935 : Suite à l'invasion de l'Éthiopie, la SDN adopte des sanctions visant certaines importations et exportations italiennes. 25 novembre 1935 : Un communiqué éthiopien annonce le décès de Iyassou. 28 novembre 1935 : Hailé Sélassié quitte Addis Abeba pour Dessie afin de se rapprocher du front. 31 mars 1936 : Bataille de Maychew, victoire déterminante des Italiens sur les troupes éthiopiennes. 12 avril 1936 : Hailé Sélassié se retire à Lalibela où il reste dans l'église Medhane Alem pendant deux jours sans manger ni boire[réf. nécessaire]. 15 avril 1936 : Hailé Sélassié retrouve le détachement principal[Lequel ?]. 28 avril 1936 : Hailé Sélassié arrive à Fiché. 1er mai 1936 : Réunion du conseil de la couronne qui se prononce à 21 voix contre 3 contre le départ du negusse negest. 2 mai 1936 : Hailé Sélassié, accompagné de la famille impériale et de nobles et officiers, prend le train pour Djibouti. 4 mai 1936 : Hailé Sélassié embarque sur un navire britannique remontant la mer Rouge. 5 mai 1936 : Fin des combats de la Seconde guerre italo-éthiopienne, début de la guérilla. Entrée des troupes italiennes dans la capitale Addis Abeba. Début de l'occupation italienne, l'Abyssinie occupée est rattachée à l'Érythrée et à la Somalie formant ainsi l'Afrique orientale italienne. Le Maréchal Pietro Badoglio est nommé vice-roi d'Abyssinie et gouverneur général de l'AOI. 9 mai 1936: Vittorio Emanuele III est nommé roi des rois d'Éthiopie par le pouvoir italien. 22 mai 1936 : Rodolfo Graziani est nommé vice-roi d'Abyssinie et gouverneur général de l'AOI, il remplace le maréchal Badoglio. 29 juin 1936: Fin de l'embargo des États-Unis sur les armes. 30 juin 1936 : Discours de Hailé Sélassié à la SDN. 28 juillet et 29 juillet 1936 : Attaques des résistants sur Addis Abeba. Ces attaques sont repoussées 19 février au 21 février 1937 : Massacre de Graziani, près de 30 000 civils éthiopiens sont tués en trois jours dans les rues d'Addis Abeba. 17 mars 1937: La Société des Nations rejette une requête de Haile Selassie I demandant la mise en place d'une commission d'enquête sur les crimes de guerre italiens. Novembre 1937 : Amédée II de Savoie-Aoste remplace Graziani au poste de vice-roi d'Abyssinie et gouverneur général de l'AOI. Avril 1938 : La France et l'Angleterre concluent un accord avec l'Italie prévoyant le retrait de leurs représentations diplomatiques de la capitale éthiopienne, Addis Abeba. 12 mai 1938 : Hailé Sélassié Ier intervient devant le Conseil de la SDN. 12 juin 1940 : Hailé Sélassié Ier propose aux Alliés la participation de l'Abyssinie à leurs côtés. 20 juin 1940 : Après un exil à Bath, Hailé Selassié arrive à Khartoum. 19 janvier 1941 : Victoire britannique en Érythrée. 20 janvier 1941 : Retour de Hailé Sélassié Ier en Éthiopie, il est accompagné de la Force Gidéon du général Wingate. Ils entrent par la ville d'Omedla. 17 mars 1941 : Les troupes britanniques prennent Djidjiga. 24 mars 1941 : Un contingent britannique venu d'Aden arrive à Berbera. 26 mars 1941 : Les forces italiennes quittent Keren. 27 mars 1941 : Le contingent britannique d'Aden prend Harar. 6 avril 1941 : Hailé Sélassié entre dans Debre Markos. Le ras Hailu Tekle Haimanot fait acte de soumission au negusse negest. 5 mai 1941: Hailé Sélassié entre dans Addis Abeba. Fin de l'occupation italienne avec la Campagne d'Afrique de l'Est. 11 mai 1941 : Nomination de sept ministres par Hailé Sélassié, Wolde Giyorgis Wolde Yohannes devient ministre de la Plume. 28 novembre 1941: Le British War Office annonce la fin de la campagne d'Afrique de l'Est. 1942 : Création du journal officiel éthiopien: la Negarit Gazeta. Nouveau découpage administratif: création de nouvelles provinces. 1942 - 1943 : Révolte woyané dans le Tigray. 31 janvier 1942 : Accord entre l'Angleterre et l'Éthiopie. 26 août 1942 : Création de la Banque d'État d'Éthiopie. 27 août 1942 : Édit sur la réorganisation de l'administration. Édit sur l'abolition de l'esclavage. 1er décembre 1942: L'Éthiopie déclare la guerre à l'Allemagne, l'Italie et le Japon. 1943 : Création du poste de Premier ministre, Makonnen Endelkachew est le premier à occuper ce poste. Janvier - Février 1943 : Expédition militaire contre la rébellion menée par Belay Zeleqe. Mars 1943 : Belay Zeleqe est arrêté. 1er juillet 1943: L'Éthiopie et l'URSS acceptent d'établir des relations diplomatiques. 9 août 1943 : Accord d'assistance mutuelle signé entre l'Éthiopie et les États-Unis. 30 novembre 1943: Le gouvernement italien retire le tire d'empereur d'Éthiopie à Vittorio Emanuele III. 1944 : Un plan industriel pour dix ans est mis au point. 13 février 1944 : Rencontre en Égypte entre Hailé Selassié et Franklin Delano Roosevelt. 27 août 1944: Décret de Haile Selassie interdisant aux églises étrangères d'opérer ou d'amener à la conversion dans des régions majoritairement chrétiennes orthodoxes. 19 décembre 1944 : Traité anglo-éthiopien confirmant la souveraineté entière de l'État éthiopien. 17 mai 1945: Ouverture du premier circuit radiotélégraphique entre l'Éthiopie et les États-Unis. Juillet 1945 : Création du birr, la monnaie éthiopienne. 6 septembre 1945: Sinclair Oil annonce avoir reçu, de Haile Selassie I, une concession d'exploration de 50 ans. 13 novembre 1945 : Adhésion de l'Éthiopie à l'ONU. 27 décembre 1945: L'Éthiopie signe les accords de Bretton Woods. 30 décembre 1945 : Création de la compagnie Ethiopian Airlines. 25 mars 1946: L'Éthiopie reçoit des États-Unis un crédit d'un million de dollars afin d'acquérir du matériel militaire américain. 1948 : Une grande partie de l'Ogaden revient sous souveraineté éthiopienne, la Grande-Bretagne garde le Haud qui sera cédé en 1954. 25 mai 1949: Accord Éthiopie - États-Unis autour d'un programme de crédit-bail à Addis Abeba. 1er juin 1949: L'Éthiopie est le premier État à signer la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide. 1950 - 1953: Des contingents éthiopiens participent à la guerre de Corée sous le drapeau de l'ONU. 29 janvier 1950: L'Éthiopie s'oppose une décision de l'ONU plaçant la Somalie sous administration de Guglielmo Nasi, considéré coupable de crimes de guerres par les Alliés. 2 décembre 1950: L'Assemblée générale des Nations unies adopte la résolution 390 fédérant l'Érythrée à l'Éthiopie, qui place l'ancienne colonie italienne sous souveraineté éthiopienne. 6 décembre 1950: L'Éthiopie et l'Italie acceptent d'«oublier le passé» et renouent leurs relations diplomatiques et commerciales. 14 juin 1951: Accord américano-éthiopien préparant la mise en place du Point Four Program. 21 juillet 1951: Huit personnalités éthiopiennes dont l'ancien président du parlement bitwoded Negash sont jugés par un tribunal spécial à Addis Abeba pour avoir planifié l'assassinat d'Haile Selassie I et la mise en place d'une république. 1952 : Tedla Bairou est élu par l'assemblée érythréenne au poste de chef de l'exécutif. 15 mai 1952: L'Éthiopie et les États-Unis signe un accord d'aide technique du programme Point Four. 10 juillet 1952 : Adoption de la constitution fédérant l'Érythrée à l'Éthiopie par l'assemblée érythréenne. 11 septembre 1952 : Hailé Sélassié signe l'acte fédéral au sujet de l'Érythrée. 15 septembre 1952 : Fin de l'administration britannique de l'Érythrée qui est officiellement fédérée à l'Éthiopie. 22 mai 1953 : Signature d'un accord d'assistance militaire à Washington entre l'Éthiopie et les États-Unis. 6 août 1953: Signature d'un traité d'amitié et d'assistance économique entre l'Éthiopie et les États-Unis. 1954 : Retour du Haud, partie de l'Ogaden, sous souveraineté éthiopienne. 14 mai 1954: L'Éthiopie accorde aux États-Unis le droit d'installer une base militaire d'une durée de 99 ans. 18 avril - 26 avril 1955 : Participation de l'Éthiopie à la conférence de Bandoung. 4 novembre 1955 : Promulgation d'un nouvelle constitution. 23 juillet 1955 : Promulgation du nouveau code pénal. Août 1955 : Démission de Tedla Bairou. 2 novembre 1955 : Ouverture du premier Parlement élu. 1956 : Première visite de Hailé Sélassié aux États-Unis. Adoption d'un premier plan quinquennal pour développer l'économie. Septembre 1956 : Une nouvelle assemblée érythréenne est élue, Idriss Mohammed Adem devient le président de l'assemblée. 1957 : Fondation de l'école des beaux-arts à Addis Abeba. Démission d'Idriss Mohammed Adem. 15 février 1957: Hailse Selassie I accuse l'Égypte de vouloir monter la minorité musulmane éthiopienne contre les orthodoxes; le negusse negest, craignant la mise en place d'une Grande Somalie dominée par l'Égypte, demande aux États-Unis une aide militaire. 11 mars 1957: Visite de Richard Nixon en Éthiopie. Il demande l'autorisation de construire un centre de communications proche d'Asmera et des installations portuaires de Mitsiwa. 1958 : Fondation du Mouvement de libération de l'Érythrée (MLE). Décembre 1958 : L'assemblée érythréenne supprime le drapeau érythréen. 1959 : Création du cabinet privé impérial. L'assemblée érythréenne adopte la législation éthiopienne. 17 février 1959: L'Éthiopie annonce ne pas s'opposer à l'union de la Somalie britannique et la Somalie italienne. Été 1959 : Visite de Hailé Sélassié à Nikita Khrouchtchev en URSS. 1960 : Création de la province du Balé. Début des années 1960 : Participation de l'Éthiopie à l'opération de paix de l'ONU au Congo. Mai 1960 : Le nom du gouvernement érythréen est modifié et devient "Administration érythréenne sous Hailé Sélassié, empereur d'Éthiopie". 5 mai 1960 : Promulgation du nouveau code civil, commercial et maritime. 10 septembre 1960: Abebe Bikila remporte l'épreuve du marathon aux Jeux olympiques devenant ainsi le premier athlète africain noir a remporté une médaille d'or. 13 décembre 1960 : Début de la tentative de coup d'État des frèresMengistu et Germane Neway profitant de l'absence de Hailé Sélassié qui était en voyage au Brésil. Création d'un conseil de la révolution clandestin, le prince héritier Asfa Wossen Assrate est capturé, plusieurs bâtiments gouvernementaux sont occupés. 14 décembre 1960 : Annonce par le conseil de la révolution clandestin de la formation d'un gouvernement avec le ras Imrou Hailé Selassié à sa tête, Asfa Wossen comme monarque constitutionnel et Mulugeta Buli comme chef des forces armées. 15 décembre 1960 : Asfa Wossen approuve à la radio le coup d'État. Il affirmera qu'il y avait été obligé. 16 décembre 1960 : Hailé Sélassié arrive à Asmara de retour du Brésil. 17 décembre 1960 : Échec du coup d'État après l'intervention de l'armée. Les frères Neway exécutent 18 otages. 1er septembre 1961 : Création du Front de libération érythréen (FLE), le premier coup de feu des séparatistes érythréens contre les forces gouvernementales éthiopiennes est tiré par Hamid Idris Awate. Cet évènement marque aux yeux du gouvernement érythréen actuel, le début officiel de 30 années de lutte. 1962 : Création de l'Institut des études éthiopiennes au sein de l'Université d'Addis Abeba par Richard Pankhurst. Un deuxième plan quinquennal, axé sur l'industrie, est adopté. 14 novembre 1962 : L'assemblée érythréenne vote sa propre dissolution, l'Érythrée devient une province éthiopienne. 1963 : Fondation du Front national de libération de l'Ogaden. Début de la révolte du Balé. 1963 : La Banque d'État est remplacée par la Banque nationale d'Éthiopie comme banque centrale et la Banque commerciale d'Éthiopie. Janvier 1963 : Parution du premier numéro du Journal of Ethiopian Studies. 25 mai 1963 : Conférence d'Addis-Abeba et signature de la Charte qui met sur pied l'Organisation de l'unité africaine. Août 1963 : Accords d'assistance signés entre l'Éthiopie et le Kenya. Octobre 1963 : Accord sur les frontières entre l'Éthiopie et le Kenya. 30 septembre au 7 octobre 1963 : Visite du negusse negest à John F. Kennedy. 22 novembre 1963 : Adhésion de la Confédération des Syndicats éthiopiens à la Confédération internationale des syndicats libres. L'Éthiopie et le Kenya signe un pacte de défense mutuel. 25 novembre 1963 : Hailé Sélassié assiste aux funérailles de John F. Kennedy. 27 décembre 1963: Ratification du pacte de défense mutuel entre l'Éthiopie et le Kenya. 1964 : Offensive générale des rebelles dans des régions oromos contre des postes de police. Asrate Kassa est nommé enderassé en Erythrée et remplace Abiye Abebe. 30 janvier au 2 février 1964 : Visite de Zhou Enlai à Haile Selassie à Asmara. 30 mars 1964 : Accords de cessez-le-feu entre l'Éthiopie et la Somalie. 31 mars 1964 : Accord d'extradition entre l'Éthiopie et le Soudan. 21 octobre 1964: Abebe Bikila remporte l'épreuve du marathon aux Jeux olympiques et devient le premier double champion olympique de la discipline. Décembre 1964 : Manifestions du mouvement de libération de l'Érythrée. 1965 : Visite de la Reine Elizabeth II et du Prince Philip en Éthiopie. L'ensemble du Balé est touché par la révolte, le général Waqo Goutou prend la tête de la rébellion. Février - Mai 1965: : Troubles universitaires. 1966 : Troisième Conférence des études éthiopiennes, première à se tenir en Éthiopie, Addis Abeba devient le centre des études du pays. Mars 1966 : L'administrateur du district de Genalé et des membres de son équipe sont tués dans une embuscade. 26 août au 28 août 1966 : Visite du général De Gaulle en Éthiopie. 16 septembre 1966: Haile Selassie I déclare que Djibouti fait «partie intégrante» de l'Éthiopie. Décembre 1966 : La loi martiale est instaurée dans le Balé et dans le Borena. 1967 : Visite de Hailé Sélassié aux États-Unis. Début de la rébellion du Godjam. Avril 1967 : Manifestations des étudiants. 11 septembre 1967 : Réunion de l'OUA, Hailé Selassié devient président du "Comité consultatif" chargé du problème du Biafra. Mars 1968 : Manifestations d'étudiants, l'Université est gardée par la troupe. 22 août 1968 : Hailé Sélassié propose la création d'un « couloir de la miséricorde » afin de secourir la population du Biafra. Fin 1968 : L'aviation éthiopienne bombarde les cantonnements rebelles pour mettre fin à la révolte dans le Balé. Automne 1968 à janvier 1969 : Troubles dans l'enseignement. 3 mars 1969 : L'Université est fermée. 11 mars 1969: Une bombe explose dans un avion appartenant à Ethiopian Airlines à Francfort blessant des employées allemandes et causant deux millions de dollars de dégâts. 15 mars 1969: Le Front de libération érythréen revendique l'attentat du 15 mars. Mai 1969 : Suite à des concessions du gouvernement, la révolte du Godjam prend fin. 9 septembre 1969: Le consul général des États-Unis à Asmera est capturé par des membres du FLE, ils lui expliquent les projets du mouvement après quoi ils le relâchent. Septembre 1969 : Des étudiants arrêtés sont libérés. Fin 1969 : Des rebelles du Balé commencent à se rendre. 28 décembre 1969 : Tilahun Gizaw, président de l'Union des Étudiants, est assassiné par un inconnu. Début 1970 : Premières volontés d'instaurer la loi martiale en Érythrée. Janvier 1970 : Voyage de Hailé Sélassié en Italie. Février 1970 : L'armée éthiopienne encercle le général Waqo Goutou qui abdique et marquant la fin de la rébellion du Balé. 9 juin 1970: L'Éthiopie et le Kenya signent un traité délimitant leur frontière. 18 octobre 1970: On apprend, par un témoignage rendu public par le Département d'État, que l'Éthiopie et les États-Unis avaient conclu un accord non-publié impliquant une assistance militaire des États-Unis à l'Éthiopie en échange du droit d'agrandir la base militaire de Kagnew. 26 décembre 1970 : Proclamation de l'état d'urgence en Érythrée. 15 mars 1971: Le negusse negest échappe à un accident d'hélicoptère. Avril à Juin 1971 : Manifestations d'étudiants. 4 octobre au 12 octobre 1971 : Voyage de Haile Selassie en Chine. 25 octobre 1971 : Vote de l'Éthiopie à l'ONU en faveur de l'admission de la Chine communiste. Octobre 1971 : Visite du negusse negest à Mogadiscio puis à Mao Zedong en Chine. Novembre 1971 : La « loi pour régler les relations entre propriétaires et tenanciers » est soumise au parlement par le gouvernement. 21 novembre 1971 : Le général Techome Irguetou est assassiné au cours d'une embuscade par le front populaire de libération de l'Érythrée. La loi martiale est instaurée en Érythrée et Asrate Kassa sera remplacé par Debebe Haile Mariam au poste d'enderasé. Février 1972 : Fondation officielle du Front populaire de libération de l'Érythrée (FPLE). Mars 1972 : Signature d'accords entre l'Éthiopie et le Soudan mettant fin à la rébellion sud-soudanaise. Mai 1973 : Hailé Sélassié se rend aux États-Unis pour obtenir une aide financière afin de moderniser l'armée. 23 octobre 1973: L'Éthiopie rompt ses relations diplomatiques avec Israël. Février 1974 : Constitution par un groupe d'officiers, dont Atnafu Abate et Alem Zewde Tessema d'un Comité de coordination des forces armées qui sera rapidement appelé "Derg". 28 février 1974 : Aklilu Habte-Wold est remplacé par Endalkachew Makonnen au poste de Premier ministre. Mars 1974: Grève générale lancée par la Confédération des syndications éthiopiens et manifestations d'étudiants. 9 juillet 1974 : Le Derg annonce la rédaction d'une constitution révisée. 22 juillet 1974 : Endelkachew Makonnen est remplacé par Mikael Imru. 10 août 1974 : Le Derg publie une constitution qui ne sera jamais adoptée. 9 septembre 1974 : Présentation par Aman Mikael Andom d'un plan en 19 points pour résoudre la crise érythréenne. 12 septembre 1974 : L'Empereur est renversé par le Derg. Début de la guerre civile éthiopienne. Asfa Wossen Assrate est proclamé «roi d'Éthiopie» par le Derg.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3641401 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 23213 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 431 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 105426823 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Cet article présente une chronologie de l'Éthiopie sous Hailé Sélassié Ier (2 avril 1930 au 12 septembre 1974). 2 avril 1930 : Mort de Zaoditou. Tafari Mekonnen est proclamé negusse negest. 2 novembre 1930 : Tafari Mekonnen est couronné negusse negest sous le nom de Hailé Sélassié Ier. À cette occasion, le premier hymne éthiopien est joué. 1931 : Hailé Sélassié fait rattacher la Banque d'Abyssinie au gouvernement afin de la transformer en Banque d'Éthiopie.
rdfs:label
  • Chronologie de l'Éthiopie sous Hailé Sélassié Ier, de 1930 à 1974
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of