Property Value
dbo:abstract
  • Les Chemins de fer roumains (en roumain : Căile Ferate Române ou CFR pour Compania Națională de Căi Ferate CFR SA) sont l'entreprise publique responsable de l'exploitation du réseau ferré roumain. Les CFR existent en tant que compagnie ferroviaire depuis le 1er avril 1880, même si la première ligne de chemin de fer sur le territoire actuel de la Roumanie a été ouverte en 1854 dans le Banat, alors autrichien, la seconde et la troisième ayant été construites en 1856 en Valachie et en Dobrogée par les Britanniques, de Bucarest-Filaret à Giurgiu et de Cernavodă à Constanța pour écouler les grains des Principautés danubiennes. Le réseau s’est progressivement étendu durant les XIXe et XXe siècles, puis a été modernisé dans le cadre d'une diéselisation du parc et de l’électrification de certaines lignes après la Seconde Guerre mondiale. Même si le transport par rail est privilégié sous tous les gouvernements qui se succédent jusqu'en 1948 et ensuite par le régime communiste jusqu’à la présidence de Ceaușescu, les chemins de fer roumains, faute d’entretien et d’investissement, se révélent vétustes en 1989 lorsque la dictature s’effondre. Après le rétablissement de la démocratie au début des années 1990, la Roumanie passe à l’économie de marché, mais faute d’un programme précis de restructurations et d’investissements, cette transition s’opère de manière improvisée et profite au tout-routier, tandis que le trafic ferroviaire (ainsi que tous les transports collectifs y compris urbains) déclinent. Pour enrayer ce déclin, l’entreprise CFR a été restructurée en 1998 et organisée en quatre filiales principales : CFR Călători, chargée du trafic de voyageurs, CFR Marfă, chargée du fret, CFR Infrastructură, gestionnaire de l'infrastructure du réseau ferré roumain, Societatea Feroviară de Turism ou SFT, qui exploite des trains touristiques ; une cinquième société, Societatea Informatica Feroviara SA, apparue le 1er novembre 2002, est chargée de la gestion informatique du réseau et des études prospectives. Une partie du réseau, long de plus de 11 000 kilomètres, a été privatisée. Depuis cette date, des investissements importants ont été réalisés pour le confort du matériel, de nouvelles rames ayant été achetées. La signalisation et la billetterie ont été mises aux normes modernes, la sécurité des infrastructures (victimes de vols de métaux ou de sabotages délibérés de la concurrence routière) a été renforcée. De plus, le réseau a renforcé ses liens avec les chemins de fer voisins, ce qui a permis l'organisation de services de transport de voyageurs et de marchandises paneuropéens mais les investissements sont en panne dans les années 2010. Les CFR, dont le code international UIC est 53 RO, disposent d'un siège central à Bucarest et de sept divisions régionales à Brașov, Cluj-Napoca, Constanța, Craiova, Galați, Iași et Timișoara. (fr)
  • Les Chemins de fer roumains (en roumain : Căile Ferate Române ou CFR pour Compania Națională de Căi Ferate CFR SA) sont l'entreprise publique responsable de l'exploitation du réseau ferré roumain. Les CFR existent en tant que compagnie ferroviaire depuis le 1er avril 1880, même si la première ligne de chemin de fer sur le territoire actuel de la Roumanie a été ouverte en 1854 dans le Banat, alors autrichien, la seconde et la troisième ayant été construites en 1856 en Valachie et en Dobrogée par les Britanniques, de Bucarest-Filaret à Giurgiu et de Cernavodă à Constanța pour écouler les grains des Principautés danubiennes. Le réseau s’est progressivement étendu durant les XIXe et XXe siècles, puis a été modernisé dans le cadre d'une diéselisation du parc et de l’électrification de certaines lignes après la Seconde Guerre mondiale. Même si le transport par rail est privilégié sous tous les gouvernements qui se succédent jusqu'en 1948 et ensuite par le régime communiste jusqu’à la présidence de Ceaușescu, les chemins de fer roumains, faute d’entretien et d’investissement, se révélent vétustes en 1989 lorsque la dictature s’effondre. Après le rétablissement de la démocratie au début des années 1990, la Roumanie passe à l’économie de marché, mais faute d’un programme précis de restructurations et d’investissements, cette transition s’opère de manière improvisée et profite au tout-routier, tandis que le trafic ferroviaire (ainsi que tous les transports collectifs y compris urbains) déclinent. Pour enrayer ce déclin, l’entreprise CFR a été restructurée en 1998 et organisée en quatre filiales principales : CFR Călători, chargée du trafic de voyageurs, CFR Marfă, chargée du fret, CFR Infrastructură, gestionnaire de l'infrastructure du réseau ferré roumain, Societatea Feroviară de Turism ou SFT, qui exploite des trains touristiques ; une cinquième société, Societatea Informatica Feroviara SA, apparue le 1er novembre 2002, est chargée de la gestion informatique du réseau et des études prospectives. Une partie du réseau, long de plus de 11 000 kilomètres, a été privatisée. Depuis cette date, des investissements importants ont été réalisés pour le confort du matériel, de nouvelles rames ayant été achetées. La signalisation et la billetterie ont été mises aux normes modernes, la sécurité des infrastructures (victimes de vols de métaux ou de sabotages délibérés de la concurrence routière) a été renforcée. De plus, le réseau a renforcé ses liens avec les chemins de fer voisins, ce qui a permis l'organisation de services de transport de voyageurs et de marchandises paneuropéens mais les investissements sont en panne dans les années 2010. Les CFR, dont le code international UIC est 53 RO, disposent d'un siège central à Bucarest et de sept divisions régionales à Brașov, Cluj-Napoca, Constanța, Craiova, Galați, Iași et Timișoara. (fr)
dbo:city
dbo:country
dbo:formationYear
  • 1880-01-01 (xsd:gYear)
dbo:headquarter
dbo:industry
dbo:numberOfEmployees
  • 54000 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:revenue
  • 1.1E9
  • 4.686E8
  • 5.387E8
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 753557 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 84507 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 189769008 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:actionnaires
  • État roumain (fr)
  • État roumain (fr)
prop-fr:année
  • 2001 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2003 (xsd:integer)
prop-fr:art
  • Căile Ferate Române (fr)
  • Căile Ferate Române (fr)
prop-fr:auteur
  • Aurelian Chesa (fr)
  • Dan Bonta (fr)
  • Florea Berceanu (fr)
  • Ilie Popescu (fr)
  • Șerban Lacriteanu (fr)
  • Aurelian Chesa (fr)
  • Dan Bonta (fr)
  • Florea Berceanu (fr)
  • Ilie Popescu (fr)
  • Șerban Lacriteanu (fr)
prop-fr:chiffreD'affaires
  • CFR Călători: 468,6 millions € (fr)
  • CFR Marfă : 538,7 millions € (fr)
  • environ 1,1 milliard € (fr)
  • CFR Călători: 468,6 millions € (fr)
  • CFR Marfă : 538,7 millions € (fr)
  • environ 1,1 milliard € (fr)
prop-fr:date
  • 2007-07-28 (xsd:date)
prop-fr:dateDeCréation
prop-fr:datesClés
prop-fr:directionActuelle
  • Stefan Adrian roseanu, directeur des CFR Călători (fr)
  • Constantin Manea, directeur général des CFR (fr)
  • Constantin Zaharia, directeur des CFR Marfă (fr)
  • Stefan Adrian roseanu, directeur des CFR Călători (fr)
  • Constantin Manea, directeur général des CFR (fr)
  • Constantin Zaharia, directeur des CFR Marfă (fr)
prop-fr:effectif
  • 54000 (xsd:integer)
prop-fr:filiales
  • CFR Călători (fr)
  • CFR Infrastructură (fr)
  • CFR Marfă (fr)
  • Societatea Feroviară de Turism (fr)
  • Societatea Informatica Feroviara (fr)
  • CFR Călători (fr)
  • CFR Infrastructură (fr)
  • CFR Marfă (fr)
  • Societatea Feroviară de Turism (fr)
  • Societatea Informatica Feroviara (fr)
prop-fr:id
  • 1061180 (xsd:integer)
  • 48736911 (xsd:integer)
prop-fr:isbn
  • 973 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • en (fr)
  • ro (fr)
  • en (fr)
  • ro (fr)
prop-fr:langue
  • ro (fr)
  • ro (fr)
prop-fr:lieu
  • Bucarest (fr)
  • Bucarest (fr)
prop-fr:logo
  • CFR.svg (fr)
  • CFR.svg (fr)
prop-fr:nom
  • Chemins de fer roumains (fr)
  • Chemins de fer roumains (fr)
prop-fr:nomEtLogo
  • oui (fr)
  • oui (fr)
prop-fr:oldid
  • 18900623 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 227 (xsd:integer)
  • 519 (xsd:integer)
prop-fr:secteursD'activités
prop-fr:siteWeb
prop-fr:siège(ville)_
  • Bucarest (fr)
  • Bucarest (fr)
prop-fr:titre
  • Compendiu de vagoane de marfă (fr)
  • Locomotiva diesel electrică 060-DA-2100 CP (fr)
  • Locomotiva diesel hidraulică de 1250 CP (fr)
  • Istoricul tracțiunii feroviare din Romania vol.1 1854-1918 (fr)
  • Căile Ferate Române. O istorie în date și imagini. Aniversari feroviare 2001 (fr)
  • Compendiu de vagoane de marfă (fr)
  • Locomotiva diesel electrică 060-DA-2100 CP (fr)
  • Locomotiva diesel hidraulică de 1250 CP (fr)
  • Istoricul tracțiunii feroviare din Romania vol.1 1854-1918 (fr)
  • Căile Ferate Române. O istorie în date și imagini. Aniversari feroviare 2001 (fr)
prop-fr:tri
  • Caile Ferate Romane (fr)
  • Caile Ferate Romane (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Asab (fr)
  • Asab (fr)
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Les Chemins de fer roumains (en roumain : Căile Ferate Române ou CFR pour Compania Națională de Căi Ferate CFR SA) sont l'entreprise publique responsable de l'exploitation du réseau ferré roumain. Les CFR existent en tant que compagnie ferroviaire depuis le 1er avril 1880, même si la première ligne de chemin de fer sur le territoire actuel de la Roumanie a été ouverte en 1854 dans le Banat, alors autrichien, la seconde et la troisième ayant été construites en 1856 en Valachie et en Dobrogée par les Britanniques, de Bucarest-Filaret à Giurgiu et de Cernavodă à Constanța pour écouler les grains des Principautés danubiennes. Le réseau s’est progressivement étendu durant les XIXe et XXe siècles, puis a été modernisé dans le cadre d'une diéselisation du parc et de l’électrification de certaines (fr)
  • Les Chemins de fer roumains (en roumain : Căile Ferate Române ou CFR pour Compania Națională de Căi Ferate CFR SA) sont l'entreprise publique responsable de l'exploitation du réseau ferré roumain. Les CFR existent en tant que compagnie ferroviaire depuis le 1er avril 1880, même si la première ligne de chemin de fer sur le territoire actuel de la Roumanie a été ouverte en 1854 dans le Banat, alors autrichien, la seconde et la troisième ayant été construites en 1856 en Valachie et en Dobrogée par les Britanniques, de Bucarest-Filaret à Giurgiu et de Cernavodă à Constanța pour écouler les grains des Principautés danubiennes. Le réseau s’est progressivement étendu durant les XIXe et XXe siècles, puis a été modernisé dans le cadre d'une diéselisation du parc et de l’électrification de certaines (fr)
rdfs:label
  • Chemins de fer roumains (fr)
  • Chemins de fer roumains (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • (fr)
  • Chemins de fer roumains (fr)
  • (fr)
  • Chemins de fer roumains (fr)
is dbo:highwaySystem of
is dbo:isPartOf of
is dbo:maintainedBy of
is dbo:operator of
is dbo:owner of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:exploitant of
is prop-fr:exploitants of
is prop-fr:propriétaire of
is prop-fr:site of
is prop-fr:successeur of
is foaf:primaryTopic of