Cet article traite de l'histoire et de l'application du chemin de fer militaire en France. L'intérêt militaire de la voie ferrée est avant tout stratégique et logistique. Ceci explique l'existence d'accords de coopération entre l'Armée et les Compagnies qui géraient les réseaux.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Cet article traite de l'histoire et de l'application du chemin de fer militaire en France. L'intérêt militaire de la voie ferrée est avant tout stratégique et logistique. Ceci explique l'existence d'accords de coopération entre l'Armée et les Compagnies qui géraient les réseaux. En France, l'organisation des transports ferroviaires en temps de guerre était sous la responsabilité conjointe du ministère des Transports et du ministère de la Guerre qui mettait également ses moyens, dont le 5e régiment du génie, à la disposition du ministère des Transports. Ces dispositions mises en place sous le Second Empire tendaient à unifier les conditions de transports. En mai 1887, l’exploitation de la ligne Chartres - Orléans est confiée à un détachement permanent de sapeurs des chemins de fer pour parfaire l’instruction des cadres et sapeurs en matière d’exploitation de ligne et de traction.Après sa création en 1889, le 5e régiment du génie hérite de l’exploitation de la ligne Chartres - Orléans. La Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans conserve la gestion des gares de Chartres, Orléans et Voves. Seules la gare de Patay et cinq autres stations sont mises à la disposition des militaires, ce qui doit permettre aux cadres subalternes de pratiquer un service complet. Tout y était militaire, du guichetier au chef de gare, du chauffeur de locomotive aux agents d'exploitation. Deux raisons justifient la mesure : la nécessité pour le personnel du 5e RG de pouvoir rouler en métropole et l'intérêt des Sociétés privées chargées de la mise en œuvre d'un réseau ferré de pouvoir disposer de personnel qualifié dans les colonies françaises. Deux postes de bifurcation offrent la possibilité de former des aiguilleurs. Un trafic de 10 trains permet la formation d’un nombre suffisant d’agents : les militaires prennent en charge le mouvement des trains, le service à grande vitesse et éventuellement celui de la conduite sous réserve d’avoir suivi un stage au dépôt de Chartres.Les employés du chemin de fer étaient affectés aux 21e, 22e et 23e bataillons du 5e RG, pendant leur service militaire et comme réserviste. Les Sapeurs des Chemins de Fer pouvaient être détachés dans les réseaux.Les personnels du 5e RG et du 15e RG de Toul, construisaient et exploitaient des voies ferrées. Il ne subsiste aujourd'hui que le 5e régiment du génie basé à Versailles, seul régiment de l'armée de terre spécialisé dans les travaux de voies ferrées et du génie ferroviaire. Par la suite, entre les deux guerres, les dispositions de coopération seront étendues à la ligne Toul-Belfort en France exploitée par le 15e RG et à la ligne Dakar-Bamako en Afrique-Occidentale française (AOF). Dans les Colonies françaises, les voies étaient construites et exploitées par du personnel issu de tous les régiments de métropole.Le 6e régiment du génie d'Angers a également été chargé de pose ou d'exploitation de voies ferrées. Le 6e régiment du génie intervient sur des voies ferrées lors de catastrophes VF sur la Loire et les cours d'eau du département. Il intervient également pour rétablir des voies, toujours après des catastrophes naturelles, dans le Sud-Ouest de la France.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3870494 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 37530 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 307 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109991429 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1874 (xsd:integer)
  • 1896 (xsd:integer)
  • 2007 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:annéePremièreÉdition
  • 1994 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Alain Meigner
  • Paul Malmassari
prop-fr:consultéLe
  • 2010-09-25 (xsd:date)
  • 2010-10-25 (xsd:date)
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:lieu
  • Angers
  • Colmar
  • Paris
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:n
  • bpt6k65294286
prop-fr:nom
  • François
  • Ernouf
  • Corps
prop-fr:pagesTotales
  • 66 (xsd:integer)
  • 270 (xsd:integer)
  • 454 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Guy
  • Alfred-Auguste, Baron
  • Charles-Florent
prop-fr:présentationEnLigne
prop-fr:périodique
  • Voie Étroite
prop-fr:sousTitre
  • De la révolution industrielle à la décolonisation
prop-fr:t
  • Chemins de fer français et la guerre
prop-fr:titre
  • 36.0
  • Le chemin de fer militaire à voie de 60. Vie et oeuvre du colonel Péchot
  • Histoire des chemins de fer français pendant la guerre franco-prussienne
  • Les trains blindés français 1826 - 1962
  • Des Chemins de fer du Sénégal au Niger et la mission du génie
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • 14 (xsd:integer)
  • Jérôme Do. Bentzinger
  • Germain et G. Grassin
  • Librairie générale - Dépôt central des éditeurs
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Cet article traite de l'histoire et de l'application du chemin de fer militaire en France. L'intérêt militaire de la voie ferrée est avant tout stratégique et logistique. Ceci explique l'existence d'accords de coopération entre l'Armée et les Compagnies qui géraient les réseaux.
rdfs:label
  • Chemin de fer militaire (France)
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:compagnie of
is foaf:primaryTopic of