Property Value
dbo:abstract
  • Le Championnat d'Europe des rallyes est organisé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Créé en 1953 il comporte alors dix épreuves, les quatre meilleurs résultats seuls étant retenus : les rallyes de Monte-Carlo, de Sestrières, de Tävemunde, de Lisbonne, des Tulipes (encore Gatsonides, qui ne sera pourtant pas le 1erchampion d'Europe), de la Coupe des Alpes, Vicking, du Soleil de Minuit (futur rallye de Suède en 1965, une fois devenu hivernal), Liège-Rome-Liège, et du RAC. De 1953 à 1956, puis de 1958 à 1960, le Rallye Monte-Carlo compte ainsi pour le Championnat européen de Grand Tourisme, puis de 1961 à 1967, et de 1970 à 1972, il compte alors pour le « Championnat d'Europe des rallyes ». En 1962 il devient pur rallye de performance, car au seuil des années 1960 les épreuves de régularité cèdent progressivement la place aux courses sur routes fermées avec tronçons de liaisons ouvertes. Le terme de « Grand Tourisme » -et la domination allemande- disparaissent ainsi. Durant les années 1960 la saison la plus dense est 1967 avec ses groupes 1, 2 et 3 individualisés, et avec quinze épreuves inscrites au programme (contre six à peine quatre ans plus tôt en 1963 pour le second couronnement d'Andersson). En 1970 le chiffre passe brusquement à vingt-deux rallyes, et en 1972 il est de vingt-quatre. Jusqu'en 2003, plus d'une quarantaine de rallyes annuels se voient désormais attribuer des coefficients multiplicateurs du nombre de points acquis aux classements des courses : de 1974 aux années 1980 de un à quatre, puis de un à vingt, bien que jusqu'alors aucun titre n'est été attribué sans au moins un coefficient majeur. L'augmentation du gradient est censée inciter les pilotes à ne pas disputer en majorité des rallyes de proximité, ce qui favorisera finalement plus la notoriété des courses que celle des participants. En 2004 seule la douzaine d'évènements aux anciens coefficients 20 sont retenus pour le championnat continental, les autres étant répartis en coupes de zones. Les pilotes germaniques remportent dix des douze premières éditions (la répartition géographique des courses leur étant favorable), puis les Suédois placent cinq des leurs dans les sept suivantes, et enfin les italiens acquièrent vingt-trois des quarante deux dernières (2012 incluse). Les transalpins comptent quatre double champions et un triple, tous leurs titres étant obtenus durant les deux derniers tiers du championnat. Ces trois nations réunies ont acquis 60 % des distinctions. Suédois et finlandais ont été absents de l'accession au titre durant plus de quarante ans, jusqu'à l'avènement de Juho Hänninen. À compter de 2013, l'ERC fusionne avec l'Intercontinental Rally Challenge. Eurosport Events, filiale du Groupe Eurosport, a pris en charge son organisation et sa promotion pour une décennie complète. Le nouveau championnat d’Europe est bâti sur les fondements de la série européenne d'après-guerre et les cendres de l’Intercontinental Rally Challenge organisé depuis 2006. Le Championnat d’Europe des Rallyes FIA est régi par le règlement sportif Régional Rally Championship de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). Il est réservé aux véhicules RRC, S2000, Groupe N, A et R, et les pilotes doivent y être inscrit de façon régulière pour être classés, afin d'éviter sa dévalorisation par quelque francs-tireurs locaux. Avec cette nouvelle formule, trois catégories différentes sont créées, un championnat d'Europe classique (ERC), un championnat deux roues motrices (ERC 2WD) et une coupe pour les voitures de production (ERC Production CUP). Dans chaque catégorie un titre pilote, copilote et par équipe est attribué. Une Coupe des Dames (ERC Ladie's Trophy) est créé pour la nouvelle version du championnat. En 2014, naissent les trois ERC Masters Trophy : l'ERC Winter Challenge (ou Ice Master) mini-série, censés regrouper trois rallyes disputés en hiver jusqu'au 1er mars (Jänner, Liepāja-Ventspils, et Sibiu -ce dernier étant exceptionnellement reporté sur asphalte en novembre 2014, pour rigueur climatique exceptionnelle dans les Carpathes, avant d'être finalement annulé pour disparaître du calendrier la saison suivante-), l'ERC Asphalt Challenge (ou Asphalt Master) mini-série, qui regroupe cinq rallyes (Irlande, Ypres, Tchéquie, Valais et Corse), et l'ERC Terre Challenge (ou Gravel Master) mini-série, qui regroupe quatre rallyes alternés avec les précédents de mars à octobre (Acropole, Açores, Estonie et Chypre). En 2014 nait également un Championnat d'Europe FIA junior (ou Junior European Rally Championship, le J-ERC). Sept courses sont retenues à son programme, en Lettonie, Irlande, Açores, Ypres, Tchéquie, Valais et Corse, et cette compétition interne est réservée à de jeunes pilotes sur des voitures du Groupe R2, sans marque attitrée. Pour 2015, trois épreuves (Ypres, Valais et Corse) sont concernées (avec deux autres courses du WRC) pour l'organisation de la première Coupe FIA R-GT, relative aux voitures de Grand Tourisme (du Groupe RGT), mais le rallye valaisan y perd pour la suisse sa cotation européenne attribuée depuis sa création en 1979. Les catégories sont renommées ERC 1 (pour les voitures des groupes S2000, R5, et RRC à leur dernière année de présence), ERC 2 (pour les productions R4, anciennement N4), et ERC 3 (pour les R1, R2 et R3). (fr)
  • Le Championnat d'Europe des rallyes est organisé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Créé en 1953 il comporte alors dix épreuves, les quatre meilleurs résultats seuls étant retenus : les rallyes de Monte-Carlo, de Sestrières, de Tävemunde, de Lisbonne, des Tulipes (encore Gatsonides, qui ne sera pourtant pas le 1erchampion d'Europe), de la Coupe des Alpes, Vicking, du Soleil de Minuit (futur rallye de Suède en 1965, une fois devenu hivernal), Liège-Rome-Liège, et du RAC. De 1953 à 1956, puis de 1958 à 1960, le Rallye Monte-Carlo compte ainsi pour le Championnat européen de Grand Tourisme, puis de 1961 à 1967, et de 1970 à 1972, il compte alors pour le « Championnat d'Europe des rallyes ». En 1962 il devient pur rallye de performance, car au seuil des années 1960 les épreuves de régularité cèdent progressivement la place aux courses sur routes fermées avec tronçons de liaisons ouvertes. Le terme de « Grand Tourisme » -et la domination allemande- disparaissent ainsi. Durant les années 1960 la saison la plus dense est 1967 avec ses groupes 1, 2 et 3 individualisés, et avec quinze épreuves inscrites au programme (contre six à peine quatre ans plus tôt en 1963 pour le second couronnement d'Andersson). En 1970 le chiffre passe brusquement à vingt-deux rallyes, et en 1972 il est de vingt-quatre. Jusqu'en 2003, plus d'une quarantaine de rallyes annuels se voient désormais attribuer des coefficients multiplicateurs du nombre de points acquis aux classements des courses : de 1974 aux années 1980 de un à quatre, puis de un à vingt, bien que jusqu'alors aucun titre n'est été attribué sans au moins un coefficient majeur. L'augmentation du gradient est censée inciter les pilotes à ne pas disputer en majorité des rallyes de proximité, ce qui favorisera finalement plus la notoriété des courses que celle des participants. En 2004 seule la douzaine d'évènements aux anciens coefficients 20 sont retenus pour le championnat continental, les autres étant répartis en coupes de zones. Les pilotes germaniques remportent dix des douze premières éditions (la répartition géographique des courses leur étant favorable), puis les Suédois placent cinq des leurs dans les sept suivantes, et enfin les italiens acquièrent vingt-trois des quarante deux dernières (2012 incluse). Les transalpins comptent quatre double champions et un triple, tous leurs titres étant obtenus durant les deux derniers tiers du championnat. Ces trois nations réunies ont acquis 60 % des distinctions. Suédois et finlandais ont été absents de l'accession au titre durant plus de quarante ans, jusqu'à l'avènement de Juho Hänninen. À compter de 2013, l'ERC fusionne avec l'Intercontinental Rally Challenge. Eurosport Events, filiale du Groupe Eurosport, a pris en charge son organisation et sa promotion pour une décennie complète. Le nouveau championnat d’Europe est bâti sur les fondements de la série européenne d'après-guerre et les cendres de l’Intercontinental Rally Challenge organisé depuis 2006. Le Championnat d’Europe des Rallyes FIA est régi par le règlement sportif Régional Rally Championship de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). Il est réservé aux véhicules RRC, S2000, Groupe N, A et R, et les pilotes doivent y être inscrit de façon régulière pour être classés, afin d'éviter sa dévalorisation par quelque francs-tireurs locaux. Avec cette nouvelle formule, trois catégories différentes sont créées, un championnat d'Europe classique (ERC), un championnat deux roues motrices (ERC 2WD) et une coupe pour les voitures de production (ERC Production CUP). Dans chaque catégorie un titre pilote, copilote et par équipe est attribué. Une Coupe des Dames (ERC Ladie's Trophy) est créé pour la nouvelle version du championnat. En 2014, naissent les trois ERC Masters Trophy : l'ERC Winter Challenge (ou Ice Master) mini-série, censés regrouper trois rallyes disputés en hiver jusqu'au 1er mars (Jänner, Liepāja-Ventspils, et Sibiu -ce dernier étant exceptionnellement reporté sur asphalte en novembre 2014, pour rigueur climatique exceptionnelle dans les Carpathes, avant d'être finalement annulé pour disparaître du calendrier la saison suivante-), l'ERC Asphalt Challenge (ou Asphalt Master) mini-série, qui regroupe cinq rallyes (Irlande, Ypres, Tchéquie, Valais et Corse), et l'ERC Terre Challenge (ou Gravel Master) mini-série, qui regroupe quatre rallyes alternés avec les précédents de mars à octobre (Acropole, Açores, Estonie et Chypre). En 2014 nait également un Championnat d'Europe FIA junior (ou Junior European Rally Championship, le J-ERC). Sept courses sont retenues à son programme, en Lettonie, Irlande, Açores, Ypres, Tchéquie, Valais et Corse, et cette compétition interne est réservée à de jeunes pilotes sur des voitures du Groupe R2, sans marque attitrée. Pour 2015, trois épreuves (Ypres, Valais et Corse) sont concernées (avec deux autres courses du WRC) pour l'organisation de la première Coupe FIA R-GT, relative aux voitures de Grand Tourisme (du Groupe RGT), mais le rallye valaisan y perd pour la suisse sa cotation européenne attribuée depuis sa création en 1979. Les catégories sont renommées ERC 1 (pour les voitures des groupes S2000, R5, et RRC à leur dernière année de présence), ERC 2 (pour les productions R4, anciennement N4), et ERC 3 (pour les R1, R2 et R3). (fr)
dbo:follows
dbo:organisation
dbo:rank
  • (en 2021)
dbo:sport
dbo:thumbnail
dbo:title
  • Championnat d'Europe des rallyes (fr)
  • (fr)
  • Championnat d'Europe des rallyes (fr)
  • (fr)
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 3696731 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 52481 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190352257 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:catégorie
  • Championnat continental (fr)
  • Championnat continental (fr)
prop-fr:championCopilote
  • Sara Fernández (fr)
  • Sara Fernández (fr)
prop-fr:championPilote
  • Andreas Mikkelsen (fr)
  • Andreas Mikkelsen (fr)
prop-fr:charte
  • sport-automobile (fr)
  • sport-automobile (fr)
prop-fr:création
  • 1953 (xsd:integer)
prop-fr:disciplines
prop-fr:fr
  • Aleksey Lukyanuk (fr)
  • Alexey Lukyanuk (fr)
  • Bernardo Sousa (fr)
  • Emil Bergkvist (fr)
  • Vitaliy Pushkar (fr)
  • Aleksey Lukyanuk (fr)
  • Alexey Lukyanuk (fr)
  • Bernardo Sousa (fr)
  • Emil Bergkvist (fr)
  • Vitaliy Pushkar (fr)
prop-fr:organisateur
prop-fr:saisonEnCours
  • Championnat d'Europe des rallyes 2021 (fr)
  • Championnat d'Europe des rallyes 2021 (fr)
prop-fr:siteWeb
prop-fr:sport
prop-fr:texte
  • Aleksey Lukyanuk (fr)
  • Alexey Lukyanuk (fr)
  • Bernardo Sousa (fr)
  • Emil Bergkvist (fr)
  • Vitaliy Pushkar (fr)
  • Aleksey Lukyanuk (fr)
  • Alexey Lukyanuk (fr)
  • Bernardo Sousa (fr)
  • Emil Bergkvist (fr)
  • Vitaliy Pushkar (fr)
prop-fr:titre
  • Championnat d'Europe des rallyes (fr)
  • Championnat d'Europe des rallyes (fr)
prop-fr:trad
  • Aleksey Lukyanuk (fr)
  • Alexey Lukyanuk (fr)
  • Bernardo Sousa (fr)
  • Emil Bergkvist (fr)
  • Vitaliy Pushkar (fr)
  • Aleksey Lukyanuk (fr)
  • Alexey Lukyanuk (fr)
  • Bernardo Sousa (fr)
  • Emil Bergkvist (fr)
  • Vitaliy Pushkar (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Le Championnat d'Europe des rallyes est organisé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Créé en 1953 il comporte alors dix épreuves, les quatre meilleurs résultats seuls étant retenus : les rallyes de Monte-Carlo, de Sestrières, de Tävemunde, de Lisbonne, des Tulipes (encore Gatsonides, qui ne sera pourtant pas le 1erchampion d'Europe), de la Coupe des Alpes, Vicking, du Soleil de Minuit (futur rallye de Suède en 1965, une fois devenu hivernal), Liège-Rome-Liège, et du RAC. (fr)
  • Le Championnat d'Europe des rallyes est organisé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Créé en 1953 il comporte alors dix épreuves, les quatre meilleurs résultats seuls étant retenus : les rallyes de Monte-Carlo, de Sestrières, de Tävemunde, de Lisbonne, des Tulipes (encore Gatsonides, qui ne sera pourtant pas le 1erchampion d'Europe), de la Coupe des Alpes, Vicking, du Soleil de Minuit (futur rallye de Suède en 1965, une fois devenu hivernal), Liège-Rome-Liège, et du RAC. (fr)
rdfs:label
  • Championnat d'Europe des rallyes (fr)
  • Campeonato Europeu de Rali (pt)
  • Campeonato de Europa de Rally (es)
  • European Rally Championship (en)
  • ヨーロッパラリー選手権 (ja)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:competition of
is dbo:followedBy of
is dbo:isPartOf of
is dbo:league of
is dbo:mainArticleForCategory of
is dbo:sport of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:compétition#_ of
is prop-fr:sport of
is oa:hasTarget of
is foaf:primaryTopic of