Property Value
dbo:abstract
  • Une cellule caliciforme ou cellule à mucus, parfois dénommée aussi cellule en gobelet (de l'anglais goblet cell), cellule muqueuse à pôle apical ouvert ou cellule mucipare (de mucus et du latin parere, « engendrer ») est une cellule en forme de vase allongé spécialisée dans la synthèse du mucus. Ces cellules épithéliales glandulaires sécrètent de la mucine empaquetée dans les granules de sécrétion stockés au pôle apical, puis libérée dans la lumière intestinale pour former le gel de mucus. Elles bordent les glandes exocrines ou composant en partie les épithéliums absorbants, comme celui de l'intestin grêle et du gros intestin, dans les voies respiratoires supérieures (trachée, bronches et bronchioles les plus grandes (mais pas dans la partie profonde du poumon), dans certains tissus d'organes reproductifs et enfin dans la conjonctive de la paupière supérieure (où ces cellules produisent la mucine qui est retrouvée dans les larmes ; elles sécrètent aussi différents types de mucines sur la surface oculaire qui lubrifie l’œil et les paupières. Dans les glandes lacrymales, le mucus est synthétisé par des cellules dites « acineuses ». Bien qu'elles ne correspondent pas à une glande au sens strict du terme, elles sont considérées comme des glandes unicellulaires. (fr)
  • Une cellule caliciforme ou cellule à mucus, parfois dénommée aussi cellule en gobelet (de l'anglais goblet cell), cellule muqueuse à pôle apical ouvert ou cellule mucipare (de mucus et du latin parere, « engendrer ») est une cellule en forme de vase allongé spécialisée dans la synthèse du mucus. Ces cellules épithéliales glandulaires sécrètent de la mucine empaquetée dans les granules de sécrétion stockés au pôle apical, puis libérée dans la lumière intestinale pour former le gel de mucus. Elles bordent les glandes exocrines ou composant en partie les épithéliums absorbants, comme celui de l'intestin grêle et du gros intestin, dans les voies respiratoires supérieures (trachée, bronches et bronchioles les plus grandes (mais pas dans la partie profonde du poumon), dans certains tissus d'organes reproductifs et enfin dans la conjonctive de la paupière supérieure (où ces cellules produisent la mucine qui est retrouvée dans les larmes ; elles sécrètent aussi différents types de mucines sur la surface oculaire qui lubrifie l’œil et les paupières. Dans les glandes lacrymales, le mucus est synthétisé par des cellules dites « acineuses ». Bien qu'elles ne correspondent pas à une glande au sens strict du terme, elles sont considérées comme des glandes unicellulaires. (fr)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageID
  • 382415 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 7942 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190575355 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Une cellule caliciforme ou cellule à mucus, parfois dénommée aussi cellule en gobelet (de l'anglais goblet cell), cellule muqueuse à pôle apical ouvert ou cellule mucipare (de mucus et du latin parere, « engendrer ») est une cellule en forme de vase allongé spécialisée dans la synthèse du mucus. Ces cellules épithéliales glandulaires sécrètent de la mucine empaquetée dans les granules de sécrétion stockés au pôle apical, puis libérée dans la lumière intestinale pour former le gel de mucus. (fr)
  • Une cellule caliciforme ou cellule à mucus, parfois dénommée aussi cellule en gobelet (de l'anglais goblet cell), cellule muqueuse à pôle apical ouvert ou cellule mucipare (de mucus et du latin parere, « engendrer ») est une cellule en forme de vase allongé spécialisée dans la synthèse du mucus. Ces cellules épithéliales glandulaires sécrètent de la mucine empaquetée dans les granules de sécrétion stockés au pôle apical, puis libérée dans la lumière intestinale pour former le gel de mucus. (fr)
rdfs:label
  • Cellule caliciforme (fr)
  • Cellule caliciforme (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of