Un bidental est, dans la Rome antique, un monument consacré par le sacrifice d'une jeune brebis, ou de toute autre victime, appelée bidens (de bi « deux » et dens « dents ») soit parce qu'elle n'était âgée que de deux ans, soit, d'après une autre explication, parce qu'elle ne pouvait être immolée que si elle avait huit dents, parmi lesquelles les deux plus fortes, qui ne paraissent qu'à la deuxième année.Cette cérémonie avait lieu lorsque la foudre était tombée quelque part.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Un bidental est, dans la Rome antique, un monument consacré par le sacrifice d'une jeune brebis, ou de toute autre victime, appelée bidens (de bi « deux » et dens « dents ») soit parce qu'elle n'était âgée que de deux ans, soit, d'après une autre explication, parce qu'elle ne pouvait être immolée que si elle avait huit dents, parmi lesquelles les deux plus fortes, qui ne paraissent qu'à la deuxième année.Cette cérémonie avait lieu lorsque la foudre était tombée quelque part. En expiation de ce prodige, un bidental était élevé à l'endroit ainsi frappé, désormais tenu pour un locum religiosum, que l'on ne devait ni regarder ni fouler. En conséquence on l'entourait d'un mur ou d'une clôture, n'ayant ni couverture ni fond, de manière à laisser à ciel ouvert la place que le feu céleste avait frappée. Ce petit monument ressemblait soit à un cippe funéraire et portait l'inscription fulmen conditum, qui faisait connaître sa destination, soit à un puits entouré de sa margelle, d'où le nom de puteal. L'image du puteal Scribonianum ou Libonis, élevé à Rome sur le Forum nous a été conservée par une médaille de la famille Scribonia. À Pompéi, on voit un puteal semblable, posé sur une plate forme un peu au-dessus du sol, et entouré de huit colonnes doriques, qui lui donnent l'apparence d'un petit temple circulaire : c'est tout l'ensemble qui constitue un bidental, tandis que le puteal n'est que le monument central.C'est aux pontifes qu'il appartenait anciennement d'accomplir les cérémonies qui consacraient le bidental, mais il semble que plus tard le soin en ait été confié aux haruspices. Les personnages que l'on trouve désignés sous le nom de bidentales étaient probablement chargés de la garde du bidental.
  • Bidental era el nom donat pels romans al lloc on una persona havia estat morta per un llamp o al lloc on era enterrada una persona morta per un llamp (que generalment era enterrada al mateix lloc on havia mort).Aquestos llocs eren considerats sagrats i els sacerdots encarregats es deien bidentales i consagraven el lloc amb cerimònies amb la terra. Si un lloc bidental queia en desús podia ser restaurat o renovat però no es podia moure als que hi havia enterrats (si es feia era un sacrilegi).
  • For the phonetics terms, see Bidental consonant.In ancient Roman religion, the bidentales were priests who performed rituals to mark out a place that had been struck by lightning as a sacred precinct (templum). Their primary role was to sacrifice a two-year-old sheep, in Latin bidens, meaning "having teeth (dentes) on each side." Such a place was thus called a bidental. It was not permitted to be walked over, and was enclosed with a wall, or palisade, with an altar erected over it. The Puteal Scribonianum was a bidental.
  • Los romanos llamaban bidentales a unos sacerdotes que hacían ceremonias o expiaciones en los lugares en donde había caído un rayo. Estos puntos, también llamados bidentales, se sacrificaba una res u oveja de dos años (bidens) y quedaba un sitio sagrado que se circuía con una empalizada, a fin de que no fuese profanado pasando encima de él inadvertidamente.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3853311 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 1907 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 10 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 90574510 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Un bidental est, dans la Rome antique, un monument consacré par le sacrifice d'une jeune brebis, ou de toute autre victime, appelée bidens (de bi « deux » et dens « dents ») soit parce qu'elle n'était âgée que de deux ans, soit, d'après une autre explication, parce qu'elle ne pouvait être immolée que si elle avait huit dents, parmi lesquelles les deux plus fortes, qui ne paraissent qu'à la deuxième année.Cette cérémonie avait lieu lorsque la foudre était tombée quelque part.
  • Bidental era el nom donat pels romans al lloc on una persona havia estat morta per un llamp o al lloc on era enterrada una persona morta per un llamp (que generalment era enterrada al mateix lloc on havia mort).Aquestos llocs eren considerats sagrats i els sacerdots encarregats es deien bidentales i consagraven el lloc amb cerimònies amb la terra. Si un lloc bidental queia en desús podia ser restaurat o renovat però no es podia moure als que hi havia enterrats (si es feia era un sacrilegi).
  • Los romanos llamaban bidentales a unos sacerdotes que hacían ceremonias o expiaciones en los lugares en donde había caído un rayo. Estos puntos, también llamados bidentales, se sacrificaba una res u oveja de dos años (bidens) y quedaba un sitio sagrado que se circuía con una empalizada, a fin de que no fuese profanado pasando encima de él inadvertidamente.
  • For the phonetics terms, see Bidental consonant.In ancient Roman religion, the bidentales were priests who performed rituals to mark out a place that had been struck by lightning as a sacred precinct (templum). Their primary role was to sacrifice a two-year-old sheep, in Latin bidens, meaning "having teeth (dentes) on each side." Such a place was thus called a bidental. It was not permitted to be walked over, and was enclosed with a wall, or palisade, with an altar erected over it.
rdfs:label
  • Bidental
  • Bidental
  • Bidental
  • Bidental
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:type of
is foaf:primaryTopic of