Le béguinage de Bruges (appelé monastère de la Vigne ou De Wijngaard), sis dans la partie méridionale du centre historique de Bruges (Belgique) date de 1245. Il est séparé de la ville par un mur d'enceinte entouré de douves. En 1927, une communauté de moniales bénédictines a pris la relève des quelques béguines qui y vivaient encore. Le béguinage est depuis lors un monastère bénédictin.Avec les autres béguinages flamands celui de Bruges est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le béguinage de Bruges (appelé monastère de la Vigne ou De Wijngaard), sis dans la partie méridionale du centre historique de Bruges (Belgique) date de 1245. Il est séparé de la ville par un mur d'enceinte entouré de douves. En 1927, une communauté de moniales bénédictines a pris la relève des quelques béguines qui y vivaient encore. Le béguinage est depuis lors un monastère bénédictin.Avec les autres béguinages flamands celui de Bruges est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Son enclos paisible bordé d’une trentaine de maisonnettes béguinales (certaines datant du XVe siècle), et planté au centre d’arbres longilignes, est un des endroits les plus célèbres de la ville.Avec leurs consœurs des autres villes flamandes, les béguines ont bouleversé l'ordre moral de l'Église, révolutionné les mentalités et modifié le paysage de nombreuses villes de Flandre. « On ne sait pas exactement où et comment est né ce mouvement, explique Silvana Panciera, sociologue à l'EHESS et auteur des Béguines (éd. Fidélité 2009). Ses premières traces remontent à la fin du XIIe siècle, à Liège ». En moins de vingt ans, il se répand comme une trainée de poudre, gagne la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Pologne, la Hongrie. Partout, des femmes se réunissent, recréant une cité dans la cité. Leur but ? Mener une vie de perfection en milieu urbain, sans prononcer de vœux et affranchies des règles de l'Église. « Le mouvement des béguines séduit parce qu'il propose aux femmes d'exister en n'étant ni épouses, ni moniales, affranchies de toute domination masculine », explique Régine Pernoud dans son livre La Vierge et les saints au Moyen Âge.
dbpedia-owl:city
dbpedia-owl:country
dbpedia-owl:department
dbpedia-owl:depictionDescription
  • Enclos central du béguinage
dbpedia-owl:religiousOrder
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:type
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5593957 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 7235 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 75 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108182925 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:commons
  • Category:Beguinage of Brugge
prop-fr:commonsTitre
  • Le béguinage de Bruges
prop-fr:culte
prop-fr:département
prop-fr:géolocalisation
  • Belgique
prop-fr:latitude
  • 51.200000 (xsd:double)
prop-fr:lienSubdivision
  • Province
prop-fr:longitude
  • 3.216667 (xsd:double)
prop-fr:légende
  • Enclos central du béguinage
prop-fr:nomlocal
  • De Wijngaard
prop-fr:nommonument
  • Béguinage de Bruges
prop-fr:photo
  • Béguinage de Bruges.JPG
prop-fr:type
prop-fr:ville
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
georss:point
  • 51.2 3.216666666666667
rdf:type
rdfs:comment
  • Le béguinage de Bruges (appelé monastère de la Vigne ou De Wijngaard), sis dans la partie méridionale du centre historique de Bruges (Belgique) date de 1245. Il est séparé de la ville par un mur d'enceinte entouré de douves. En 1927, une communauté de moniales bénédictines a pris la relève des quelques béguines qui y vivaient encore. Le béguinage est depuis lors un monastère bénédictin.Avec les autres béguinages flamands celui de Bruges est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
rdfs:label
  • Béguinage de Bruges
owl:sameAs
geo:lat
  • 51.200001 (xsd:float)
geo:long
  • 3.216667 (xsd:float)
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Béguinage de Bruges
  • De Wijngaard
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of