Property Value
dbo:abstract
  • L’Albanie possédait durant la guerre froide de stocks d’armes de destruction massive. Elle disposait au total de 16 678 kilogrammes d'armes chimiques (gaz moutarde, lewisite, adamsite et chloroacétophénone). Aujourd'hui, toutes ces armes chimiques ont été détruites. L'Albanie fut l'un des premiers pays à signer la Convention sur l'interdiction des armes chimiques en 1993, entrée en vigueur en 1997 qui visait à déclarer les stocks d'armes chimiques puis la destruction de ceux-ci ainsi que de l'équipement relatif de production. L'Albanie a fait cette déclaration en mars 2003, après la découverte en décembre 2002 de 600 conteneurs en vrac d'armes chimiques dans un bunker abandonné. Ce matériel fut probablement acquis par le dirigeant communiste Enver Hoxha au milieu des années 1970 auprès de la Chine, bien qu'aucune documentation ne fut trouvée. Le 11 juillet 2007, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) confirme la destruction complète des stocks d'armes chimiques en Albanie (d'une valeur totale de 48 millions de dollars), faisant de l'Albanie la première nation à détruire toutes ses armes chimiques sous les termes de l'OIAC. Les États-Unis ont assisté et financé les opérations de destruction. (fr)
  • L’Albanie possédait durant la guerre froide de stocks d’armes de destruction massive. Elle disposait au total de 16 678 kilogrammes d'armes chimiques (gaz moutarde, lewisite, adamsite et chloroacétophénone). Aujourd'hui, toutes ces armes chimiques ont été détruites. L'Albanie fut l'un des premiers pays à signer la Convention sur l'interdiction des armes chimiques en 1993, entrée en vigueur en 1997 qui visait à déclarer les stocks d'armes chimiques puis la destruction de ceux-ci ainsi que de l'équipement relatif de production. L'Albanie a fait cette déclaration en mars 2003, après la découverte en décembre 2002 de 600 conteneurs en vrac d'armes chimiques dans un bunker abandonné. Ce matériel fut probablement acquis par le dirigeant communiste Enver Hoxha au milieu des années 1970 auprès de la Chine, bien qu'aucune documentation ne fut trouvée. Le 11 juillet 2007, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) confirme la destruction complète des stocks d'armes chimiques en Albanie (d'une valeur totale de 48 millions de dollars), faisant de l'Albanie la première nation à détruire toutes ses armes chimiques sous les termes de l'OIAC. Les États-Unis ont assisté et financé les opérations de destruction. (fr)
dbo:country
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageID
  • 6846328 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 6333 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 173360382 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdfs:comment
  • L’Albanie possédait durant la guerre froide de stocks d’armes de destruction massive. Elle disposait au total de 16 678 kilogrammes d'armes chimiques (gaz moutarde, lewisite, adamsite et chloroacétophénone). Aujourd'hui, toutes ces armes chimiques ont été détruites. (fr)
  • L’Albanie possédait durant la guerre froide de stocks d’armes de destruction massive. Elle disposait au total de 16 678 kilogrammes d'armes chimiques (gaz moutarde, lewisite, adamsite et chloroacétophénone). Aujourd'hui, toutes ces armes chimiques ont été détruites. (fr)
rdfs:label
  • Albania and weapons of mass destruction (en)
  • Albânia e as armas de destruição em massa (pt)
  • Armes de destruction massive en Albanie (fr)
  • Оружие массового поражения Албании (ru)
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is oa:hasTarget of
is foaf:primaryTopic of