Bien que le communisme, dans sa forme doctrinale, rejette toute forme de discrimination nationale, y compris l'antisémitisme, et que de nombreux bolcheviks de la première heure étaient ethniquement des Juifs, les Soviétiques ont dès le début essayé de déraciner le judaïsme, le Bund, et le sionisme en établissant la Yevsektsia (« Section juive » du parti communiste soviétique) pour atteindre ce but.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Bien que le communisme, dans sa forme doctrinale, rejette toute forme de discrimination nationale, y compris l'antisémitisme, et que de nombreux bolcheviks de la première heure étaient ethniquement des Juifs, les Soviétiques ont dès le début essayé de déraciner le judaïsme, le Bund, et le sionisme en établissant la Yevsektsia (« Section juive » du parti communiste soviétique) pour atteindre ce but. À partir du début des années 1930, et surtout après la Seconde Guerre mondiale, Staline tente de récupérer au profit de son régime les sentiments antisémites traditionnels d’une partie importante des populations de l'URSS ainsi que du bloc de l'Est, et sur la fin de son règne, renoue de plus en plus avec les théories du « complot juif. »[réf. nécessaire] Parallèlement, et paradoxalement, la diplomatie soviétique a joué un rôle décisif dans la naissance de l'État d'Israël (1948) - avant de se retourner contre lui, et de jouer pleinement la carte de l'antisionisme. Cependant, depuis la révolution de 1917, la population de confession juive de l'Union soviétique est la plus libre par rapport aux pays d'Europe centrale et centre-orientale au point qu'il y a eu assimilation rapide de la population juive à la société par acculturation vis-à-vis des religions et des minorités nationales. Or ces traditions n'existaient pratiquement plus dans les vieilles familles juives installées depuis plus de 200 ans en Russie. Ainsi, c'est surtout dans l'immigration juive depuis 1880 venant des pays de l'Europe centre-orientale et centrale où les discriminations antisémites abondaient et empiraient dans laquelle sont principalement ancrées ces traditions ancestrales comme le culte et la langue yiddish. L'uniformité a été poussée par des mesures administratives, fiscales et policières, pour restreindre l'enseignement de la religion, de l'hébreu et le culte religieux. Ces contraintes ont conduit à un abandon progressif de ces traditions. Malgré tout, « Aucune mesure ne fut prise pour diminuer la représentation considérable des Juifs à l'intérieur de l'État et du Parti. ». Lors des grandes purges militaires en 1937-1938, il y eut des Juifs, mais « la terreur stalinienne ne visait pas les Juifs de façon spécifique, principale ou préférentielle ». Contrairement aux pays de l'Europe Centrale et orientale, « les Juifs gardèrent dans la bureaucratie et l'armée russe une place qui était sans précédent dans l'histoire; ils continuèrent ainsi à occuper une position exceptionnelle dans le parti bolchévique. ».
  • Though communist leaders including Joseph Stalin publicly denounced antisemitism, instances of antisemitism on Stalin's part have been witnessed by contemporaries and documented by historical sources.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2673076 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 15945 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 106 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 102516442 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Bien que le communisme, dans sa forme doctrinale, rejette toute forme de discrimination nationale, y compris l'antisémitisme, et que de nombreux bolcheviks de la première heure étaient ethniquement des Juifs, les Soviétiques ont dès le début essayé de déraciner le judaïsme, le Bund, et le sionisme en établissant la Yevsektsia (« Section juive » du parti communiste soviétique) pour atteindre ce but.
  • Though communist leaders including Joseph Stalin publicly denounced antisemitism, instances of antisemitism on Stalin's part have been witnessed by contemporaries and documented by historical sources.
rdfs:label
  • Antisémitisme de Joseph Staline
  • Stalin and antisemitism
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of