Annus Mirabilis est un poème écrit par l'auteur anglais John Dryden et publié en 1667.Le texte a pour objet de commémorer la période 1665-1666, qui aurait été selon le poète une « année des miracles » (year of miracles) à Londres. En réalité, cette époque cumula les événements dramatiques. Dryden rédigea le poème tandis qu'il résidait à Charlton, dans le Wiltshire, où il s'était réfugié pour échapper à l'épidémie de peste sévissant dans la capitale.Le poème est structuré en quatrains.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Annus Mirabilis est un poème écrit par l'auteur anglais John Dryden et publié en 1667.Le texte a pour objet de commémorer la période 1665-1666, qui aurait été selon le poète une « année des miracles » (year of miracles) à Londres. En réalité, cette époque cumula les événements dramatiques. Dryden rédigea le poème tandis qu'il résidait à Charlton, dans le Wiltshire, où il s'était réfugié pour échapper à l'épidémie de peste sévissant dans la capitale.Le poème est structuré en quatrains. Le premier événement qualifié de miraculeux est la bataille de Lowestoft, une victoire navale anglaise contre les Provinces-Unies remportée en 1665. Le second est la bataille des quatre jours de juin 1666 et la victoire finale à la suite de la bataille du jour de la Saint Jean, un mois plus tard. La partie suivante du poème traite du grand incendie de Londres qui ravagea la capitale du 2 au 7 septembre 1666. Le miracle tient ici à ce que Londres fut finalement sauvée et le feu contenu, et surtout à ce que la tragédie donna au roi Charles II d'Angleterre l'ambition de reconstruire la ville avec intelligence. L'opinion de Dryden était que les deux désastres de la peste et de l'incendie avaient été contrés, que Dieu avait choisi de sauver l'Angleterre de la destruction et que cela tenait du miracle.L'intérêt primordial du poème réside aujourd'hui dans sa description du Grand incendie. Le titre du poème est parfois utilisé à d'autres occasions, pour qualifier une année remplie d'événements particulièrement notables.Lorsque la reine Élisabeth II déclara que l'incendie du château de Windsor faisait partie de son annus horribilis, elle fit ainsi une allusion humoristique au poème de Dryden.Portail de la littérature Portail de la littérature Portail de la poésie Portail de la poésie
  • Annus Mirabilis is a poem written by John Dryden published in 1667. It commemorated 1665–1666, the "year of miracles" of London. Despite the poem's name, the year had been one of great tragedy, including the Great Fire of London. Johnson writes that Dryden uses the term "year of miracles" for this period of time to suggest that events could have been worse. Dryden wrote the poem while at Charlton in Wiltshire, where he went to escape one of the great events of the year: the Great Plague of London.
  • Annus Mirabilis, the Year of Wonders, 1666 is een werk van de Engelse dichter John Dryden uit 1667. Dryden schreef het gedicht in Charlton, Wiltshire, waar hij naartoe was gegaan om te ontsnappen aan de Pestepidemie in Londen.Het gedicht telt 1216 regels, verdeeld over 304 kwatrijnen in tienlettergrepige regels met het rijmschema abab. De eerste tweehonderd kwatrijnen gaan over de voortdurende zeeoorlogen tussen Engeland en de Republiek der Zeven Verenigde Nederlanden, achtereenvolgens de Slag bij Lowestoft, de Vierdaagse Zeeslag en de Tweedaagse Zeeslag. Het daaropvolgende deel gaat over de Grote brand van Londen.'Annus Mirabilis' (Het jaar der wonderen) behandelt een periode van grote rampspoed, waarin de oorlogen met de Nederlanden, de pestepidemie en de grote brand vele slachtoffers eisten. De titel getuigt echter van een positieve insteek: het had veel erger kunnen zijn. De zeeslagen met de Nederlanders werden voor een deel gewonnen, ondanks de grote brand werd het vuur gestuit en de stad gered. De na de Engelse Burgeroorlog teruggekeerde koning Karel II zou de stad glorieus laten herbouwen. Kortom, God had het land van de ondergang gered.
  • Annus Mirabilis, das Jahr des Wunders, ist ein Gedicht des englischen Dichters John Dryden aus dem Jahr 1666. Dryden schrieb das Gedicht in Charlton, Wiltshire, wohin er vor der Pestepidemie in London geflohen war.Das Gedicht behandelt die Englisch-Niederländischen Seekriege sowie den Großen Brand von London.Es enthält 1216 Zeilen, die in 304 Quartetten angeordnet sind. Jedes Quartett folgt dem Reimschema abab.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 674338 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 2142 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 32 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109540394 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Annus Mirabilis est un poème écrit par l'auteur anglais John Dryden et publié en 1667.Le texte a pour objet de commémorer la période 1665-1666, qui aurait été selon le poète une « année des miracles » (year of miracles) à Londres. En réalité, cette époque cumula les événements dramatiques. Dryden rédigea le poème tandis qu'il résidait à Charlton, dans le Wiltshire, où il s'était réfugié pour échapper à l'épidémie de peste sévissant dans la capitale.Le poème est structuré en quatrains.
  • Annus Mirabilis, das Jahr des Wunders, ist ein Gedicht des englischen Dichters John Dryden aus dem Jahr 1666. Dryden schrieb das Gedicht in Charlton, Wiltshire, wohin er vor der Pestepidemie in London geflohen war.Das Gedicht behandelt die Englisch-Niederländischen Seekriege sowie den Großen Brand von London.Es enthält 1216 Zeilen, die in 304 Quartetten angeordnet sind. Jedes Quartett folgt dem Reimschema abab.
  • Annus Mirabilis, the Year of Wonders, 1666 is een werk van de Engelse dichter John Dryden uit 1667. Dryden schreef het gedicht in Charlton, Wiltshire, waar hij naartoe was gegaan om te ontsnappen aan de Pestepidemie in Londen.Het gedicht telt 1216 regels, verdeeld over 304 kwatrijnen in tienlettergrepige regels met het rijmschema abab.
  • Annus Mirabilis is a poem written by John Dryden published in 1667. It commemorated 1665–1666, the "year of miracles" of London. Despite the poem's name, the year had been one of great tragedy, including the Great Fire of London. Johnson writes that Dryden uses the term "year of miracles" for this period of time to suggest that events could have been worse.
rdfs:label
  • Annus Mirabilis
  • Annus Mirabilis (John Dryden)
  • Annus Mirabilis (poem)
  • Annus mirabilis (Gedicht)
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of