L’alimentation des équidés traite de l’alimentation des chevaux, poneys, ânes, mulets et de tous les autres équidés. Une alimentation correcte et équilibrée constitue un des éléments essentiels du soin à apporter à ces animaux. Les équidés sont des herbivores, mais non-ruminants. Ils ne disposent donc que d’un seul estomac, un peu comme l’être humain. Toutefois, contrairement à ce dernier, cet estomac est capable de digérer les fibres végétales qui proviennent de l’herbe et du foin.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L’alimentation des équidés traite de l’alimentation des chevaux, poneys, ânes, mulets et de tous les autres équidés. Une alimentation correcte et équilibrée constitue un des éléments essentiels du soin à apporter à ces animaux. Les équidés sont des herbivores, mais non-ruminants. Ils ne disposent donc que d’un seul estomac, un peu comme l’être humain. Toutefois, contrairement à ce dernier, cet estomac est capable de digérer les fibres végétales qui proviennent de l’herbe et du foin. Contrairement aux ruminants, cette digestion des fibres végétales ne se fait pas grâce à un estomac avec plusieurs poches, mais par une fermentation par micro-organismes. Ce processus se déroule dans la partie du système digestif appelée cæcum, et elle aboutit à la décomposition de la cellulose, principal composant des fibres végétales.Concrètement, les chevaux préfèrent manger de petites quantités de nourriture de façon régulière tout au long de la journée, comme ils le font dans la nature en broutant dans les pâturages. Bien que cela ne soit pas toujours compatible avec la pratique actuelle dans les écuries, ni avec les plannings des humains, qui favorisent toutes deux de nourrir les chevaux deux fois par jour, il est important de se rappeler quelle est la biologie sous-jacente de l'animal au moment de déterminer quel type de nourriture donner à manger, avec quelle fréquence et dans quelles quantités.Le système digestif de l’équidé est quelque peu délicat. Ils sont incapables de régurgiter la nourriture, sauf depuis l’œsophage. Aussi, en cas d’excès de nourriture ou d’empoisonnement, vomir n’est pas possible pour eux. En outre, leur côlon est particulièrement long et complexe, avec un équilibre de la flore intestinale dans le cæcum qui peut être facilement bouleversé par des changements rapides d’alimentation. Ces facteurs rendent les équidés sujets à des coliques, qui s’avèrent être leur première cause de mortalité. Aussi les équidés requièrent une nourriture propre et de grande qualité, fournie à intervalles réguliers, et peuvent tomber malades lorsqu’ils subissent un brusque changement de régime alimentaire. Les chevaux sont également sensibles aux moisissures et aux toxines. Pour cette raison, ils ne doivent jamais être nourris par des matières fermentables contaminées, comme de la tonte de gazon. Certains nourrissent les chevaux avec du fourrage ensilé ou "préfané". Cependant, la moindre contamination ou la moindre erreur dans le processus de fermentation peut engendrer n'importe quelle moisissure ou détérioration, qui pourra s'avérer toxique,.
  • Equine nutrition is the feeding of horses, ponies, mules, donkeys, and other equines. Correct and balanced nutrition is a critical component of proper horse care.Horses are non-ruminant herbivores of a type known as a "hindgut fermenter." This means that horses have only one stomach, as do humans. However, unlike humans, they also have to digest plant fiber (largely cellulose) that comes from grass and hay. Therefore, unlike ruminants, which digest fiber in plant matter by use of a multi-chambered stomach, horses use microbial fermentation in a part of the digestive system known as the cecum (or caecum) to break down the cellulose.In practical terms, horses prefer to eat small amounts of food steadily throughout the day, as they do in nature when grazing on pasture. Although this is not always possible with modern stabling practices and human schedules that favor feeding horses twice a day, it is important to remember the underlying biology of the animal when determining what to feed, how often, and in what quantities.The digestive system of the horse is somewhat delicate. Horses are unable to regurgitate food, except from the esophagus. Thus, if they overeat or eat something poisonous, vomiting is not an option. They also have a long, complex large intestine and a balance of beneficial microbes in their cecum that can be upset by rapid changes in feed. Because of these factors, they are very susceptible to colic, which is a leading cause of death in horses. Therefore, horses require clean, high-quality feed, provided at regular intervals, and may become ill if subjected to abrupt changes in their diets. Horses are also sensitive to molds and toxins. For this reason, they must never be fed contaminated fermentable materials such as lawn clippings. Fermented silage or "haylage" is fed to horses in some places; however, contamination or failure of the fermentation process that allows any mold or spoilage may be toxic.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5211073 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 71225 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 224 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107360739 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L’alimentation des équidés traite de l’alimentation des chevaux, poneys, ânes, mulets et de tous les autres équidés. Une alimentation correcte et équilibrée constitue un des éléments essentiels du soin à apporter à ces animaux. Les équidés sont des herbivores, mais non-ruminants. Ils ne disposent donc que d’un seul estomac, un peu comme l’être humain. Toutefois, contrairement à ce dernier, cet estomac est capable de digérer les fibres végétales qui proviennent de l’herbe et du foin.
  • Equine nutrition is the feeding of horses, ponies, mules, donkeys, and other equines. Correct and balanced nutrition is a critical component of proper horse care.Horses are non-ruminant herbivores of a type known as a "hindgut fermenter." This means that horses have only one stomach, as do humans. However, unlike humans, they also have to digest plant fiber (largely cellulose) that comes from grass and hay.
rdfs:label
  • Alimentation des équidés
  • Equine nutrition
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of