Les Agrionies (Άγριώνια) sont des festivités dionysiaques de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce. Néanmoins le foyer original serait la Béotie et en particulier Orchomène. La légende en faisait remonter l’origine au crime des Minyades, les trois filles du roi Minyas.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les Agrionies (Άγριώνια) sont des festivités dionysiaques de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce. Néanmoins le foyer original serait la Béotie et en particulier Orchomène. La légende en faisait remonter l’origine au crime des Minyades, les trois filles du roi Minyas. Celles-ci, ayant refusé de rejoindre le cortège des suivantes de Dionysos, furent frappées de folie par le dieu et tuèrent puis démembrèrent le fils de l’une d’entre elles.Lors des Agrionies d’Orchomène, les hommes prenaient le deuil et on les appelait les cendrés (ψολόεις / psoloeis / couverts de suie). Le prêtre de Dionysos muni d’une épée poursuivait les femmes, nommées les malfaisantes (όλοαι / oloai), et avait le droit de tuer (symboliquement) celle qu’il pouvait capturer. Par la suite, les femmes faisaient semblant de chercher Dionysos et disaient qu’il s’était réfugié chez les Muses puis festoyaient ensemble en se lançant des devinettes. Lors des Agrionies de Chéronée, c’est le prêtre de Dionysos qui prenait la fuite et qui était poursuivi par les femmes. On sait que des agrionies ou des fêtes similaires se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce : Thèbes, Argos, Lesbos, Chios, Crète, etc. Dans tous les cas elles semblent s’être déroulées de nuit.Les Agrionies évoquaient le caractère cruel et féroce du dieu Dionysos. On le qualifiait alors d’agrionios (άγριώνιος / le sauvage) ou d’omophagos (ώμοφάγος / le carnivore). Dans les mythes qui racontent sa vie, Dionysos nous est montré à plusieurs reprises comme particulièrement bestial avec ceux qui l’ont outragé ou ont repoussé son culte. Des sacrifices humains auraient pu être effectués en son honneur dans les temps les plus anciens. Dans le cadre des Agrionies, le sacrifice semble aussi avoir été substitué par l’arrachage violent de lierre. Quoi qu’il en soit c’est la transgression au monde ordonné qui était commémorée lors des Agrionies, Dionysos et sa barbarie symbolisent l’affranchissement aux lois et à la morale civilisées, la désorganisation de la société. Mais la pagaille –le scandale– induit par Dionysos est aussi salutaire, il permet une régénération. Tel est l’un des sens des Agrionies. On peut y voir aussi une fête avec inversion des rôles sexuelles, du moins dans son déroulement à Orchomène, les femmes dominent et le meurtre symbolique rétablit le « bon ordre des choses ».
  • Agrionia foi um festival religioso da Grécia Antiga que se realizava anualmente em Orchomenus e em outros locais em honra do deus do vinho Dionísio.
  • Agrionia was an ancient Greek religious festival in honor of Dionysus Agrionius. It was celebrated annually, especially at Orchomenus in Boeotia.According to Plutarch, agrionia was celebrated at night with only women accompanied by the priests of Dionysus, who often wore black garments.[citation needed] Women pretended to search for Dionysos and then declared that he has fled to the Muses and hidden there. After that they feasted and begun to present and solve riddles.[citation needed]According to legend, oleaia, the daughters of king Minyas of Orchomenus, who had despised the Dionysian rites, were seized with a desire to eat human flesh of one of their children. They cast lots to decide which of their children they would eat and selected Hippasus, son of Leucippe.[citation needed]Plutarch also explains that the festival included a human sacrifice. At this festival it was originally the custom for the priest of the god to pursue a woman of the Minyan family with a drawn sword and kill her. This practice was later discontinued after the occurrence of bad omens.[citation needed]
  • Agriònia fou un festival que es feia a Orcomen a Beòcia en honor de Dionís.Segons Plutarc se celebrava de nit i només per dones i sacerdots de Dionís, i consistia en una espècie de joc en el que les dones feien com que buscaven a Dionís. Antigament es feia algun sacrifici humà però això va desaparèixer molt aviat.
  • Агрионии (лат. Agrionia, др.-греч. Άγριώνια) — у древних греков празднества в честь Диониса (Бахуса), называемого из-за них «агрионийским» (лат. Agrionius, др.-греч. Ἀγριώνιος); совершались в Орхомене в Беотии ночью, с участием одних женщин («губительниц») и жрецов Вакха. Мужья оставались дома в роли «скорбящих».
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1982943 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 4554 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 18 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 92592461 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les Agrionies (Άγριώνια) sont des festivités dionysiaques de la Grèce antique qui se déroulaient dans plusieurs régions de Grèce. Néanmoins le foyer original serait la Béotie et en particulier Orchomène. La légende en faisait remonter l’origine au crime des Minyades, les trois filles du roi Minyas.
  • Agrionia foi um festival religioso da Grécia Antiga que se realizava anualmente em Orchomenus e em outros locais em honra do deus do vinho Dionísio.
  • Agriònia fou un festival que es feia a Orcomen a Beòcia en honor de Dionís.Segons Plutarc se celebrava de nit i només per dones i sacerdots de Dionís, i consistia en una espècie de joc en el que les dones feien com que buscaven a Dionís. Antigament es feia algun sacrifici humà però això va desaparèixer molt aviat.
  • Агрионии (лат. Agrionia, др.-греч. Άγριώνια) — у древних греков празднества в честь Диониса (Бахуса), называемого из-за них «агрионийским» (лат. Agrionius, др.-греч. Ἀγριώνιος); совершались в Орхомене в Беотии ночью, с участием одних женщин («губительниц») и жрецов Вакха. Мужья оставались дома в роли «скорбящих».
  • Agrionia was an ancient Greek religious festival in honor of Dionysus Agrionius. It was celebrated annually, especially at Orchomenus in Boeotia.According to Plutarch, agrionia was celebrated at night with only women accompanied by the priests of Dionysus, who often wore black garments.[citation needed] Women pretended to search for Dionysos and then declared that he has fled to the Muses and hidden there.
rdfs:label
  • Agrionies
  • Agrionia
  • Agrionia
  • Agriònia
  • Агрионии
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of