Les affaires du voile islamique sont une série d'événements fortement médiatisés en lien avec le port du voile islamique. Les discussions entourant ces affaires se sont souvent cristallisées autour de la notion de laïcité, envisagée de manière plus ou moins extensive. Elles ont donné lieu à plusieurs lois, notamment la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques françaises (2004) et la loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public (2010).

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les affaires du voile islamique sont une série d'événements fortement médiatisés en lien avec le port du voile islamique. Les discussions entourant ces affaires se sont souvent cristallisées autour de la notion de laïcité, envisagée de manière plus ou moins extensive. Elles ont donné lieu à plusieurs lois, notamment la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques françaises (2004) et la loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public (2010). Parmi les affaires célèbres, on peut citer l'affaire des collégiennes de Creil (1989), l'affaire de la crèche Baby Loup (2010-2014) et les multiples affaires d'agression et d'arrestation de femmes voilées qui aboutissent aux émeutes de Trappes (2013).La France est un pays dit intégrationniste dans lequel l'individu est censé adopter les valeurs communes de la République issue de la Révolution française de 1789 et symbolisées par la devise « Liberté, Égalité, Fraternité ». Les cultures immigrantes et régionales sont invitées à respecter les valeurs et lois nationales pour être rapidement intégrées dans la communauté française globale.[réf. nécessaire] L'article 1 de la Constitution de la République française énonce : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».En France, pays inventeur du concept de laïcité, des conflits ont lieu à ce sujet, en particulier avec la pratique de l'islam par les musulmans.Le 19 avril 2003, à l'occasion du congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) au Bourget, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, au sujet de l'universalité de la loi, déclare en vouloir une sur l'obligation d'avoir la tête nue lors de la prise de photos d'identité.[non pertinent] Les médias reprennent alors le sujet du « port du voile », qui concerne progressivement l'école, et l'idée d'une loi gagne des partisans, dont le président de la Chambre des députés. Peu convaincu de la nécessité d'une loi, le président de la République met toutefois sur pied, le 3 juillet, une commission de réflexion sur l'application du principe de laïcité dans la République, ou commission Stasi, du nom de son président. Les auditions publiques effectuées à la rentrée font ressortir une « dégradation de la situation sociale », qui pousse ses membres à faire vingt-sept propositions dans le rapport qu'ils remettent le 11 décembre au président de la République,,. Parmi elles, figurent l'interdiction législative de signes religieux « ostensibles », dont fait partie le voile, dans les écoles, collèges et lycées publics.Dans d'autres domaines, les tribunaux jugent aux cas par cas, tiraillés entre deux principes jugés fondamentaux : la laïcité des institutions de la République française, qui ne doivent reconnaître aucune religion, et la liberté de conscience, inscrite dans la même loi du 5 décembre 1905, renforcée par la liberté de religion inscrite dans la Convention européenne des droits de l'homme.[non pertinent]
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7205986 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageInterLanguageLink
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 160011 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 245 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 111003695 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:date
  • 2015-01-16 (xsd:date)
prop-fr:texte
  • L'affaire Baby Loup ne concerne pas des agents publics . L'association Baby Loup est une personne morale de droit privé n'ayant pas une mission de service public. Cette sous-section aurait donc davantage sa place dans la section "salariés de droit privé". De plus, cette sous-section est trop détaillée alors qu'il existe un article complet sur Wikipédia consacré à l'affaire.
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:wikinews
  • La Fédération Française de Football dit « non » au port du voile
prop-fr:wikinewsTitre
  • La Fédération Française de Football dit « non » au port du voile
  • La Fédération Française de Football dit « non » au port du voile
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les affaires du voile islamique sont une série d'événements fortement médiatisés en lien avec le port du voile islamique. Les discussions entourant ces affaires se sont souvent cristallisées autour de la notion de laïcité, envisagée de manière plus ou moins extensive. Elles ont donné lieu à plusieurs lois, notamment la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques françaises (2004) et la loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public (2010).
rdfs:label
  • Affaires du voile islamique en France
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of