L'affaire Siné est une polémique fondée sur une accusation d'antisémitisme à l'encontre du dessinateur et caricaturiste politique français Siné, de son vrai nom Maurice Sinet.L'affaire débute le 2 juillet 2008 avec une chronique de Siné parue dans l'hebdomadaire Charlie Hebdo.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'affaire Siné est une polémique fondée sur une accusation d'antisémitisme à l'encontre du dessinateur et caricaturiste politique français Siné, de son vrai nom Maurice Sinet.L'affaire débute le 2 juillet 2008 avec une chronique de Siné parue dans l'hebdomadaire Charlie Hebdo. Le dessinateur y critique Jean Sarkozy, fils du président nouvellement élu, Nicolas Sarkozy.Philippe Val, directeur de la publication du journal, annonce son licenciement au dessinateur le 15 juillet 2008.De nombreux intellectuels français prennent parti dans la controverse, qui mêle plusieurs thèmes, dont ceux de l'antisémitisme — et de l'accusation d'antisémitisme —, mais aussi des rapports présumés de l'antisémitisme avec l'antisionisme et la critique de l'État d'Israël ; la liberté d'expression, en particulier dans l'hebdomadaire satirique qu'est Charlie Hebdo, lequel a publié peu de temps auparavant les caricatures de Mahomet du journal danois Jyllands-Posten, etc. Quelque temps après, Siné fonde Siné Hebdo.Pour beaucoup de ses soutiens, le contexte interne à l'hebdomadaire satirique explique une part de la controverse, qui donne lieu notamment à une pétition de soutien en faveur de Siné circuler, ainsi qu'à une tribune à charge rassemblant une vingtaine de signatures dans le journal Le Monde.L'affaire donne lieu à plusieurs procès : Siné est poursuivi devant la 6e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Lyon par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) pour incitation à la haine raciale. Ce n'est pas le premier procès de Siné. En 1985, Siné avait déjà été accusé, notamment par la LICRA, d'avoir tenu des propos antisémites. Le Procureur général de chaque procès requiert la relaxe,. Il est finalement relaxé de l'accusation d'antisémitisme le 24 février 2009, les juges considérant qu'il avait usé de son droit à la satire. Siné poursuit Claude Askolovitch en diffamation devant la chambre de la presse du tribunal correctionnel de Paris, plainte dont il est débouté le 3 mars 2009. Le 30 novembre 2010, le tribunal de grande instance de Paris a condamné la société les Éditions Rotatives, société éditrice du journal Charlie Hebdo, à payer à Siné 40 000 euros de dommages et intérêts pour rupture abusive de leur collaboration. En décembre 2012, la cour d’appel de Paris confirme la condamnation de Charlie Hebdo et augmente le montant des dommages et intérêts à 90 000 euros .
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3197114 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 33938 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 190 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 111020492 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'affaire Siné est une polémique fondée sur une accusation d'antisémitisme à l'encontre du dessinateur et caricaturiste politique français Siné, de son vrai nom Maurice Sinet.L'affaire débute le 2 juillet 2008 avec une chronique de Siné parue dans l'hebdomadaire Charlie Hebdo.
rdfs:label
  • Affaire Siné
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of