L'Académie de Saint-Luc est à l'origine la confrérie associée à la Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris qu'elle finit par supplanter, ou avec laquelle elle a fini par se confondre. Les premiers statuts de cette communauté des peintres et tailleurs d'images furent dressés le 13 août 1391 par le Prévôt des marchands.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'Académie de Saint-Luc est à l'origine la confrérie associée à la Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris qu'elle finit par supplanter, ou avec laquelle elle a fini par se confondre. Les premiers statuts de cette communauté des peintres et tailleurs d'images furent dressés le 13 août 1391 par le Prévôt des marchands. Ils furent confirmés par des lettres patentes de Charles V, puis de Charles VII en 1430, d'Henri III en 1583, de Louis XIII en 1622.La fondation de l'Académie de Saint-Luc est beaucoup plus tardive, elle est due à Simon Vouet qui avait fréquenté l'Académie Saint Luc de Rome. Professeur et peintre de Louis XIII, il a formé Le Sueur, Le Brun et Mignard, ainsi que des professeurs qui eurent beaucoup de succès comme François Perrier et Jacques Blanchard.L'ancienne communauté de métier des Peintres a pris le nom d'académie, ou académie de dessin par des lettres du jeune Louis XIV en 1655, confirmée en 1704 avec la disposition de la chapelle de Saint-Symphorien qu'elle a fait réparer et embellir, et où une déclaration de Louis XIV du 17 novembre 1705 l'autorise à ouvrir une école de dessin et de peinture, et à distribuer chaque année, le jour de la Saint Luc, deux médailles d'argent aux élèves qui se seraient distingués par leur progrès. L'Académie Saint-Luc organisait également des concours, des prix et des expositions (salons) dans différents lieux de Paris.La création en 1648 de l'Académie royale de peinture et de sculpture dirigée par Charles Le Brun en concurrence avec l'ancienne organisation des métiers, a fait sortir les meilleurs peintres et sculpteurs de leur statut de corps de métier du bâtiment pour leur donner un statut proche de celui des officiers royaux, qui deviendra celui d'artiste. En 1732, l'Académie Saint-Luc des artistes de Paris interdit aux artisans toute copie d'œuvres sans autorisation.Dans L'Almanach historique et raisonné des architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et ciseleurs de Paris, publié en 1776 par Delalain, la notice est rédigée par Lebrun : « Cette académie occupe près de Saint-Denis-de-la Chastre une maison où elle tient son bureau, dans lequel les amateurs comme les étrangers peuvent voir les chef-d'œuvre des premiers artistes français, tels que Le Brun, Le Sueur, Mignard, Blanchard et autres, que l'on conserve soigneusement, ainsi que les chefs-d'œuvre des artistes modernes. On ne refuse à qui que ce soit cette douce satisfaction. il y a chaque jour, dans une salle, école publique où des professeurs enseignent tout ce qui concerne la peinture et la sculpture, la perspective, l'architecture et la géométrie. L'Académie doit à la bienfaisance dont M. le Marquis de Paulmy l'honore, quatre médailles, dont deux d'or et deux d'argent, que ce généreux seigneur distribue lui-même aux élèves qui ont montré au concours le plus de talent. »En 1776, les élèves de Saint-Luc se sont réunis à ceux de l'Académie royale de peinture qui, pour les recevoir, a obtenu une seconde salle au Louvre consacrée à l'étude des modèles.En 1777, toutes les communautés de métier ayant été supprimées, elle disparaît, et se trouve ensuite rétablie avec la protection du marquis d’Argenson, qui en était le protecteur depuis 1729.Les corporations de métiers artistiques sont également appelées « Compagnie des peintres de Saint-Luc » en italien et, depuis 1339, la Compagnia dei pittori fiorentini di San Luca) à Florence ou Guilde de Saint-Luc dans toute l'Europe.
  • Die Académie de Saint-Luc war eine öffentliche Kunstschule in Paris, die auf Initiative der „Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris“ (kurz: maîtrise) – der Gemeinschaft der Pariser Maler- und Bildhauermeister – gegründet worden war und im 18. Jahrhundert in deren Haus auf der Île de la Cité „proche S. Denys de la Charte“ in der heutigen rue de la Cité unweit der Brücke Pont Notre-Dame untergebracht war. Die Schule bildete seit dem Mittelalter Bildhauer, Maler und Kunsthandwerker aus. Sie wurde geschlossen, als die maîtrise im Jahr 1776 auf Anordnung des Königs aufgelöst wurde.Der Ursprung dieser nach dem heiligen Lukas, dem Schutzpatron der Maler, benannten Schule wird zurückgeführt auf die am 12. August 1391 von dem Prévôt de Paris Jean de Folleville bestätigten Gründungsstatuten der maîtrise. Eigene Statuten ließ die Académie Saint-Luc allerdings erst am 17. November 1705 vom Parlement (oberster Gerichtshof) bestätigen, um dem steigenden Einfluss der 1648 gegründeten Académie royale de peinture et de sculpture entgegenzuwirken, die ihre eigene Schule, die „École royale de peinture et de sculpture“ unterhielt.In Anlehnung an die drei jährlich von der maîtrise an drei Zeichenschüler der Académie Saint-Luc vergebenen Preise verlieh die Académie royale ab 1666 den von König Ludwig XIV. gestifteten Prix de Rome.Die Académie de Saint-Luc widersetzte sich dem Anspruch der Académie royale auf eine alleinige und vollständige Beherrschung des Kunstbetriebes und die Einführung eines Kunstmonopols. So reagierte sie beispielsweise auf die von der Académie royale im Jahr 1699 wiederaufgenommene Tradition der Kunstausstellungen – die später nach ihrem Ausstellungsort, dem „Salon Carrée“ des Louvres als Salons bezeichnet wurden – indem sie in den Jahren von 1751 bis 1774 sieben eigene Kunstausstellungen organisierte.Die erste Kunstausstellung der Académie de Saint-Luc fand 1751 im Augustinerkloster statt, jene der Jahre 1752, 1753 und 1756 im Arsenal royal, Sitz des Großmeisters der Artillerie. Für die folgenden Ausstellungen der Jahre 1762 und 1764 wurde das Hôtel d'Aligre genutzt, die letzte fand 1774, zwei Jahre vor der Schließung der Académie im ehemaligen Hôtel Jabach in der rue Neuve-Saint-Merry statt.Siehe auch: Lukasgilde
  • The Académie de Saint-Luc was a painters' guild set up in Paris in 1391 by the Provost of Paris, along the lines of the Guilds of Saint Luke in the rest of Europe. In the 17th century it was particularly joined by painters who did not have access to the Académie royale de peinture et de sculpture (set up in 1648), such as:Jean Bassange. Chaise, father of Charles-Édouard Chaise.Nicolas Fouché.Jean-Baptiste Lallemand.Nicolas-Jean-Baptiste Raguenet.Guillaume Voiriot.Jacques, sculptor, faïence artist of the Sceaux and of Bourg-la-Reine.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 769776 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 9361 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 84 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 102430514 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'Académie de Saint-Luc est à l'origine la confrérie associée à la Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris qu'elle finit par supplanter, ou avec laquelle elle a fini par se confondre. Les premiers statuts de cette communauté des peintres et tailleurs d'images furent dressés le 13 août 1391 par le Prévôt des marchands.
  • The Académie de Saint-Luc was a painters' guild set up in Paris in 1391 by the Provost of Paris, along the lines of the Guilds of Saint Luke in the rest of Europe. In the 17th century it was particularly joined by painters who did not have access to the Académie royale de peinture et de sculpture (set up in 1648), such as:Jean Bassange.
  • Die Académie de Saint-Luc war eine öffentliche Kunstschule in Paris, die auf Initiative der „Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris“ (kurz: maîtrise) – der Gemeinschaft der Pariser Maler- und Bildhauermeister – gegründet worden war und im 18. Jahrhundert in deren Haus auf der Île de la Cité „proche S. Denys de la Charte“ in der heutigen rue de la Cité unweit der Brücke Pont Notre-Dame untergebracht war.
rdfs:label
  • Académie de Saint-Luc
  • Académie de Saint-Luc
  • Académie de Saint-Luc
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:award of
is dbpedia-owl:education of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:formation of
is foaf:primaryTopic of