L’abbaye du Paraclet, appelée habituellement Le Paraclet ou encore Paraclet de Nogent, était une abbaye féminine bénédictine prestigieuse fondée par Abélard et Héloïse au XIIe siècle en Champagne à l'écart de Quincey, village aujourd'hui rattaché à la commune de Ferreux-Quincey, dans le diocèse de Troyes, aujourd'hui département de l'Aube.Chef du premier ordre spécifiquement féminin, le Paraclet a illustré un modèle basé sur l'érudition, la musique vocale savante et le petit nombre de professes comme de filiales, qui préfigure Saint-Cyr.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L’abbaye du Paraclet, appelée habituellement Le Paraclet ou encore Paraclet de Nogent, était une abbaye féminine bénédictine prestigieuse fondée par Abélard et Héloïse au XIIe siècle en Champagne à l'écart de Quincey, village aujourd'hui rattaché à la commune de Ferreux-Quincey, dans le diocèse de Troyes, aujourd'hui département de l'Aube.Chef du premier ordre spécifiquement féminin, le Paraclet a illustré un modèle basé sur l'érudition, la musique vocale savante et le petit nombre de professes comme de filiales, qui préfigure Saint-Cyr. Un temps promu au sein de l'Église en concurrence de l'abbaye mixte de Fontevraud et en opposition aux ordres mendiants, tel celui des Clarisses, il a représenté une tentative de reconnaissance de l'égalité intellectuelle des femmes au delà de l'échec du béguinage. Détruit par la Guerre de Cent Ans, les guerres de Religions et la Révolution, il montre aujourd'hui très peu de choses de ce qui en avait été restauré à partir du XVIIe.
  • Le Paraclet (auch Abbaye du Paraclet, Latein: Paraclitus, deutsch: Paraklet, Kloster des Paraklet oder Paraklet-Kloster) war ein Nonnenkloster am Flüsschen Ardusson nahe Nogent-sur-Seine in der Champagne. Der Ort liegt heute auf dem Gebiet der Gemeinde Ferreux-Quincey, Département Aube.
  • The Oratory of the Paraclete was a Benedictine monastery founded by Peter Abelard in Ferreux-Quincey, France, after he left the Abbey of St. Denis about 1121. However, nothing remains of the Oratory.In 1125 he was elected by the monks of the Abbey at Saint-Gildas-de-Rhuys, near Vannes, Brittany, to be their abbot, so he turned the Paraclete over to Heloise, his wife, who had been in a convent in Argenteuil since taking the veil. She became the Paraclete's abbess and spent the rest of her life there. She and Abelard were buried together there from 1142 (when Abelard was buried, then Heloise when she died in 1164) to 1792, when their remains were transferred to the church of Nogent-sur-Seine nearby. In 1817, their bodies were reportedly moved to a new tomb at Pere Lachaise Cemetery in Paris, but whether they are both actually buried there remains a matter of dispute.Paraclete comes from the Greek word meaning "one who consoles" and is found in the Gospel of John (16:7) as a name for the Holy Spirit.
  • A Abadia do Paracleto (também Abbaye du Paracletu, Latim: Paraclitus) ou Convento do Paráclito, foi um convento perto do rio Ardusson, entre Ferreux-Quincey e Saint-Aubin , no Departamento de Aube, fundado por Pedro Abelardo.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5561007 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 127043 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 1109 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110646020 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:abbayeMère
  • chef d'ordre
prop-fr:alignement
  • right
prop-fr:année
  • 1933 (xsd:integer)
prop-fr:colonnes
  • 2 (xsd:integer)
prop-fr:commune
prop-fr:consultéLe
  • 12013 (xsd:integer)
prop-fr:contenu
  • ; Le temps d'Héloïse. * 1122 Abélard fonde l'ermitage de Saint-Denis grâce à l'aide de Thibault de Champagne. * 1127 L'ermitage, qui est devenu une « université » aux champs, est fermé. * 1129 Héloïse et ses sœurs chassées par Suger de l'abbaye d'Argenteuil rouvre l'oratoire. * 1131 L'établissement est agréé par les autorités ecclésiastiques et reçoit le titre de prieuré. * 1133 Abélard et Héloïse définissent la première règle féminine. La Paraclet devient le premier centre de musique sacrée de son temps. * 1135 Héloïse est nommée abbesse. * 1136 Abélard nommé écolâtre de Sainte Geneviève du Mont, Héloïse dirige seule le prieuré. * 1139 Bernard de Clairvaux inspecte le Paraclet, qui est devenu un centre intellectuel pour femmes. * 1140 Abélard est condamné au concile de Sens. * 1142 Mort d'Abélard. * 1144 Pierre le Vénérable transfère la dépouille d'Abélard au Petit Moustier et reçoit le Paraclet dans l'ordre clunisien. * 1146 Le Paraclet est doté d'un immense domaine agricole et viticole. * 1147 Le Paraclet, simple prieuré dirigé par une abbesse, est érigé en abbaye et son abbesse est pourvue de l'autorité nullius dioecesis. * 1160 La comtesse Mathilde est enterrée à La Pommeraie, un des cinq prieurés annexes du Paraclet. * 1164 Mort d'Héloïse. ; Le Paraclet glorieux * 1198 Le pape reconnait l'affiliation du Paraclet à Cluny, c'est-à-dire son indépendance vis-à-vis de la hiérarchie épiscopale. * 1203 Premier conflit avec l'évêque diocésain. * 1218 Le Paraclet finance la construction de l'abbaye royale de Royaumont. * 1229 Le Paraclet parraine la boulange de Provins, corporation éminente au sein de la société paysanne. * 1233 le Paraclet devient contractuellement pensionnaire de l'abbaye royale de Saint-Denis . * 1247 Le Paraclet est proposé comme modèle monastique féminin face aux clarisses. * 1291 Pour faire face au manque de moyens, l'effectif est limité à soixante moniales. * 1299 Le Paraclet devient financièrement dépendant de la famille des Barres. * 1342 L'abbatiale est restaurée grâce à la reine Jeanne d'Évreux. ; Destruction * 1359 Le Paraclet, ravagé par la guerre de Cent Ans, est déserté. * ~1360 Une des moniales retournées à la vie civile accouche d'un premier enfant de l'évêque de Troyes. * 1377 Le Paraclet n'a même plus d'abbesse. * 1403 Une nouvelle abbesse est nommée. * 1406 Nouvelle vacance * 1415 Nouvelle restauration. * 1453 La guerre terminée, le Paraclet vivote. ; Reconstruction des bâtiments et restauration de la règle * 1481 L'abbesse Catherine de Courcelles commence la reconstruction. * 1482 La plus prestigieuse des abbayes de Troyes, qui connait des désordres, échappe à l'autorité de l'évêque diocésain et devient une filiale une Paraclet. * 1497 Les restes Héloïse et Abélard sont translatés du Petit Moustier à l'abbatiale, à droite et à gauche du chœur. * 1499 L'évêque diocésain tente d'imposer son autorité au Paraclet. * 1509 L'enceinte qui se voit aujourd'hui terminée, une clôture stricte est rétablie pour les professes. * 1533 Le Paraclet devient une abbaye royale. * 1536 L'abbesse Antoinette de Bonneval exerce une discipline tyrannique et paranoïaque. * 1547 Le poste d'abbesse du Paraclet est définitivement accaparé par les plus grandes familles du royaume. ; Périclitation * 1557 Le Paraclet, refuge des paysans en cas d'attaque des armées protestantes, abrite une caserne. * 1583 L'abbaye tombe en commende. * 1586 Dans une région ravagée par les guerres de religion, l'abbesse Jeanne de Chabot vend tout le mobilier.
  • : En cultivant la légende de ses fondateurs, pécheurs convertis, le Paraclet s'efforce de maintenir à travers les vicissitudes son prestige, au plus haut un siècle après leur mort, mais finit par s'effacer derrière ces figures mythiques dès le siècle suivant puis par être complétement occulté au par le modèle littéraire de leur correspondance et de l'amour profane.
  • * 1161?-1171? : Gertrude, ancienne moniale du Paraclet, première abbesse de la Pommeraie, prieuré élevé au rang d'abbaye fille * 1171-1214 : Émeline * 1223-1244 : Adeline * 1244-1245 : Jeanne * 1250-1258 : Agnès , ancienne moniale de Sainte-Marie d’Auxerre * 1270-1284 : Margueritte Dubois * 1284-1298 : Marie de Couvillon * 1340-1361 : Marie * 1361-? : Jeanne de Cousanges * ?-1404 : Poncette La Coquelette * 1404-1440 : Isabelle Duchâtel * 1442-1462 : Philippe de Servari * 1484-1509 : Louise de Monthieux * 1510-1543 : Jeanne de Monthieux * 1544-1547 : Avia de Monthieux * 1547-1550 : Louise de Bouvron * 1550-1553 : Marie Hervet * 1559-1564 : Madeleine Rivière *Fermeture de Notre-Dame de la Pommeraie, transformée en ferme, et transfert définitif de l'ensemble des moniales à Sens. * 1576-1578 : Antoinette de Chastenay * 1584-1630 : Françoise de Harlay, cousine du chef de la Ligue pour le district de Sens, Jacques de Harlay * 1630-1668 : Bathilde de Harlay, fille d’Achille de Harlay , ambassadeur du duc de Lorraine, sœur d’Élisabeth Marguerite de Harlay, abbesse de Port Royal, et de François III de Harlay * 1668-1706 : Louise de Harlay * 1706-1726 : Charlette de Perrien de Crenan, moniale du Lys en 1671, arrivée à la Pommeraie en 1695 * 1726-1792 : Louise Isabelle Sophie de Vallois de Villette
  • Accusée de sympathies pour les huguenots, elle voit l'effectif réduit à trois. * 1593 Vacance due à une querelle de succession au poste d'abbesse entre le roi et le pape. ; Seconde restauration de la règle * 1615 L'abbesse Marie de la Rochefoucauld fait publier les manuscrits d'Abélard, dont la célèbre correspondance avec Héloïse. * 1621 Les restes d'Héloïse et Abélard sont solennellement rassemblés en un double cercueil sous l'autel de l'abbatiale. * 1626 Conflit avec l'évêque diocésain. * 1632 Le Paraclet adopte une nouvelle règle dans l'esprit de la Contre-Réforme et du concile de Trente. * 1637 Le Paraclet est réquisitionné pendant un mois comme caserne. ; Le troisième Paraclet * 1650 Une tempête détruit une grande partie de l'abbaye. * 1686 Un château est construit au nord de l'abbaye pour servir de logement aux professes. * 1701 L'abbesse Catherine de le Rochefoucauld fait construire un cénotaphe dédié à Héloïse et Abélard. L'abbaye vit dans le culte du souvenir des amants convertis. * 1707 La reconstruction de l'abbatiale est commencée. * 1721 Dans les suites de la faillite de Law, le Paraclet tombe dans les difficultés financières. * 1770 Le domaine de l'abbaye et ses bâtiments agricoles sont affermés. * 1779 Une nouvelle salle capitulaire est construite, ainsi qu'un immense cellier qui se voit aujourd'hui. * 1780 Les restes d'Héloïse et Abélard sont rassemblés dans un long reliquaire déposé au pied du cénotaphe. ; La fin du Paraclet * 1790 L'abbaye, nationalisée, est évacuée . * 1792 Le reliquaire d'Héloïse et Abélard est retiré . L'abbaye est vendue, l'abbatiale démolie. * 1793 Incendie. * 1821 Le Paraclet est racheté par le général Pajol qui fait ériger l'obélisque dédié à Héloïse et Abélard. * 1830 Le Paraclet, hormis le château, passe à la famille Walckenaer. * 1835 Le poète paysan Charles-Athanase-Marie Walckenaer acquiert le château et réalise une manière d'utopie agraire récompensée par un prix agricole. * ~1910 Charles Marie Walckenaer fait construire la chapelle actuelle.
  • * prévention contre la virginité , * élitisme , * études , * délégation du temporel, du moins hors de l'enceinte, * clôture stricte, * règle du silence, rompu uniquement par gestes en cas de nécessité, * rejet de l'ascèse, du moins dans ses excès, * prophylaxie de l'homosexualité * prophylaxie de l'alcoolisme, * interdiction du végétarisme , * modestie de la mise mais sans excès , * autorisation des bains, en tout cas pour les malades , * communisme complet, y compris des vêtements, * autarcie agricole et refus de la mendicité , * dispense de travaux manuels, délégués à des hommes, * mais tâches ménagères , * augustinisme, la règle bénédictine étant trop sévère pour des femmes.
  • :Dans ce Temple Divin où règnent les vertus, :Héloïse, Abeilard ont confondus leurs cendres. :Dieu seul fut le soutien de ces âmes si tendres. :Cet asile aujourd'hui... que dire ? Rien de plus !
  • *1 : 1135-1164 : Héloïse *1164-1179 : Eustachie *2 : 1179-1203 : Mélisende *3 : 1203-1209 : Ida *4 : 1210-1248 : Ermengarde *5 : 1249-1263 : Marie , sœur de l'l'évêque Odon. *1264-1265 : vacance ? *6 : 1266-1278 : Jacqueline alias Héloïse II *7 : 1278-1320 : Marie II *8 : 1320-1323 : Catherine des Barres *9 : 1323-1354 : Alix des Barres *10 : 1354-1366 : Élisabeth de Villemeniot alias Isabelle *11 : 1366-1376 : Hélisende des Barres *1377-1402 : évacuation à cause de la guerre de Cent Ans ? *12 : 1403-1408 : Jeanne des Barres *1408-1415 : évacuation à cause de la guerre de Cent Ans ? *13 : 1415-1420 : Jeanne II de La Borde *14 : 1420-1423 : Catherine II des Barres *15 : 1423-142? : Agnès de La Borde *142?-1431 : intérim de Guillemette de La Motte ? *16 : 1431-1481 : Guillemette II de La Motte *17 : 1481-1513 : Catherine III de Courcelles de Saint-Thibault *18 : 1513-1533 : Charlotte de Coligny-Châtillon *1533-1536 : intérim dû aux difficultés du nouveau concordat de Bologne ? *19 : 1536-1547 : Antoinette de Bonneval *20 : 1547-1548 : Renée de La Tour d’Auvergne de Turenne *1548 : intérim assuré par Émonde de la Chastre. *21 : 1548-1560 : Jeanne III Léonarde de La Tour d’Auvergne de Turenne *22 : 1560-1593 : Jeanne IV Chabot de Charny, fille de l'Amiral de Brion *1593-1599 : différend entre Anne du Moulinet, nommée par le pape, et Marie de la Rochefoucauld de Chaumont, nommée par le roi. *23 : 1599-1639 : Marie III de La Rochefoucauld de Chaumont *24 : 1639-1646 : Anne-Marie de La Rochefoucauld de Langeac *25 : 1646-1675 : Gabrielle-Marie de La Rochefoucauld de Langeac *1675-1678 : intérim assuré par la prieure ? *26 : 1678-1700 : Catherine III de La Rochefoucauld *1700-1705 : intérim *27 : 1706-1768 : Marie IV de La Rochefoucauld de Roucy *28 : 1769-1778 : Marie V Rose-Charlotte de La Rochefoucauld de Bayers *29 : 1779-1792 : Charlotte II de La Rochefoucauld de Roucy
prop-fr:diocèse
prop-fr:dédicace
prop-fr:fermeture
  • 1792-11-14 (xsd:date)
prop-fr:fond
  • #c6dbf7
prop-fr:fondateur
prop-fr:fondation
  • 1131-11-28 (xsd:date)
prop-fr:fr
  • Collège Théodose
prop-fr:group
  • "note"
prop-fr:géolocalisation
  • Aube/Champagne-Ardenne/France
prop-fr:id
  • Charlotte Charrier 1933
prop-fr:intituléCommune
prop-fr:intituléRégion
prop-fr:intituléSubdivision
prop-fr:lang
  • en
prop-fr:langue
  • fr
prop-fr:largeur
  • 400 (xsd:integer)
prop-fr:latitude
  • 48.467127 (xsd:double)
prop-fr:libellé
  • Charlotte Charrier 1933
prop-fr:lieu
prop-fr:longitude
  • 3.569274 (xsd:double)
prop-fr:légende
  • Plaque commémorative ôtée du cénotaphe des fondateurs dressé en 1701 dans l'abbatiale du Paraclet pour attirer les visiteurs, un des ultimes vestiges de l'abbaye.
prop-fr:nom
  • Charrier
  • Abbaye du Paraclet
prop-fr:ordre
  • abélardien jusqu'en 1147, puis paraclétien .
prop-fr:pagesTotales
  • 690 (xsd:integer)
prop-fr:personnes
  • Héloïse, Mathilde de Carinthie, Jeanne Chabot, Marie de La Rochefoucauld.
prop-fr:prénom
  • Charlotte
prop-fr:région
prop-fr:style
prop-fr:subdivision
prop-fr:texte
  • Collège Théodose
  • discours d'adieu
prop-fr:titre
  • 0001-04-21 (xsd:date)
  • Héloïse dans l'histoire et dans la légende
  • Liste des abbesses du Paraclet.
  • Projet de règle du Paraclet
  • Chronologie résumée de six cent soixante dix ans d'histoire et leurs suite
  • Traduction de la Nénie d'Abélard, attribuée à Héloïse,
  • Dédidace de Lazare Bruandet à l'abbesse Marie de Roucy après la destruction du Paraclet.
  • Liste des abbesses de Notre-Dame de la Pommeraie, filiale du Paraclet.
prop-fr:trad
  • Cor Tewdws
  • Farewell Discourse
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L’abbaye du Paraclet, appelée habituellement Le Paraclet ou encore Paraclet de Nogent, était une abbaye féminine bénédictine prestigieuse fondée par Abélard et Héloïse au XIIe siècle en Champagne à l'écart de Quincey, village aujourd'hui rattaché à la commune de Ferreux-Quincey, dans le diocèse de Troyes, aujourd'hui département de l'Aube.Chef du premier ordre spécifiquement féminin, le Paraclet a illustré un modèle basé sur l'érudition, la musique vocale savante et le petit nombre de professes comme de filiales, qui préfigure Saint-Cyr.
  • Le Paraclet (auch Abbaye du Paraclet, Latein: Paraclitus, deutsch: Paraklet, Kloster des Paraklet oder Paraklet-Kloster) war ein Nonnenkloster am Flüsschen Ardusson nahe Nogent-sur-Seine in der Champagne. Der Ort liegt heute auf dem Gebiet der Gemeinde Ferreux-Quincey, Département Aube.
  • A Abadia do Paracleto (também Abbaye du Paracletu, Latim: Paraclitus) ou Convento do Paráclito, foi um convento perto do rio Ardusson, entre Ferreux-Quincey e Saint-Aubin , no Departamento de Aube, fundado por Pedro Abelardo.
  • The Oratory of the Paraclete was a Benedictine monastery founded by Peter Abelard in Ferreux-Quincey, France, after he left the Abbey of St. Denis about 1121. However, nothing remains of the Oratory.In 1125 he was elected by the monks of the Abbey at Saint-Gildas-de-Rhuys, near Vannes, Brittany, to be their abbot, so he turned the Paraclete over to Heloise, his wife, who had been in a convent in Argenteuil since taking the veil.
rdfs:label
  • Abbaye du Paraclet
  • Abadia do Paracleto
  • Le Paraclet
  • Oratory of the Paraclete
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:monument of
is foaf:primaryTopic of